Beautyrest Harmony Lux

Un matelas qui contribue à nettoyer les océans

Soucieuse de son impact sur l’environnement, l’entreprise familiale Matelas Bonheur fait équipe avec son partenaire de longue date, Beautyrest, pour offrir une toute nouvelle collection écoresponsable. Chaque matelas de la collection HARMONY permet de retirer de l’océan l’équivalent d’environ 50 bouteilles de plastique. Survol de ce produit qui allie innovation technique et développement durable pour que vous puissiez dormir l’esprit tranquille.

Les temps changent, et Matelas Bonheur se révèle encore une fois comme un précurseur de l’industrie du sommeil au Québec. À l’écoute de sa clientèle qui recherche des produits respectueux de l’environnement, l’enseigne québécoise répond à l’appel. Les nouvelles collections Harmony et Harmony Lux du fabricant Beautyrest, distribuées par Matelas Bonheur partout dans la province, sont composées d’une fibre de polyester faite de plastique transformé. Récupéré de l’océan, ce plastique trouve enfin une seconde vie.

« Nous sommes conscients que l’environnement évolue constamment et que nos responsabilités à son égard doivent suivre le même cours. À Matelas Bonheur, nous travaillons à réduire notre consommation de plastique dans toutes les sphères de nos opérations, d’où notre intérêt marqué envers ces nouveaux produits fabriqués en partenariat avec Beautyrest et Seaqual.  »

— François Lefebvre, vice-président des ventes, Matelas Bonheur

La force de tout un écosystème

Pour concrétiser une initiative de cette envergure, la mobilisation des différents acteurs de l’industrie est essentielle. C’est pourquoi Beautyrest a joint ses forces à celles de Seaqual, une communauté internationale présente dans 58 pays vouée à la récupération et à la transformation de déchets marins composés de plastique.

Ces résidus trouvent une nouvelle vie sous la forme d’une fibre de polyester utilisée dans la fabrication de textiles durables, comme ceux qui entrent dans la composition des matelas Harmony et Harmony Lux de Beautyrest. Les retombées sont significatives quand on pense qu’un matelas de grand format (queen) permet d’enlever l’équivalent de 50 bouteilles de plastique des eaux océaniques.

Une conscience environnementale grandissante

L’innovation a toujours fait partie des valeurs de Matelas Bonheur, qui réunit maintenant deux générations d’entrepreneurs. Avec l’implication grandissante d’une relève familiale tournée vers l’avenir, l’enseigne voit ses idées neuves se teinter de vert. C’est d’ailleurs Kevin Bachand — qui fait partie de la deuxième génération à s’investir dans l’entreprise — et l’équipe des ventes qui ont flairé tout le potentiel de cette nouvelle gamme de produits écoresponsables. Une nouvelle tendance qui pourrait brasser bien des choses dans l’industrie du sommeil, selon M. Bachand.

« Lorsque ces produits nous ont été présentés par Beautyrest, je savais qu’ils conviendraient parfaitement à notre clientèle. L’ajout de ces produits à nos boutiques représente notre mouvement actuel vers une pratique plus durable.  »

— Kevin Bachand, directeur de succursales, Matelas Bonheur

Emballages plus écolos

Cherchant toujours à réduire son empreinte environnementale en utilisant des matériaux réutilisables, le détaillant a repensé l’emballage de ses produits en troquant les boîtes et les revêtements de plastique contre des sacs écoresponsables en nylon. Réutilisables et certifiées eco2go, ces housses conçues pour durer des années pourront être revalorisées par les clients, qui leur trouveront une foule d’utilités au quotidien : sac pour la lessive, pour le rangement, pour le magasinage, etc.

Si le virage vert s’accentue du côté de Matelas Bonheur, l’enseigne n’en est pas à ses premières armes en la matière. Depuis près de 20 ans, l’équipe offre à sa clientèle de récupérer tout matelas usagé au moment de la livraison d’un matelas neuf. Elle les redistribue ensuite à des organismes caritatifs qui en ont grandement besoin, comme Action Jeunesse de l’Ouest-de-l’Île, à Sainte-Geneviève. Il s’agit là d’une autre façon pour l’entreprise d’ici de redonner à la collectivité.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.