MUSIQUE

JAGGED LITTLE PILL : 8 FAITS SUR L’ALBUM ICONIQUE DES ANNÉES 90

Au milieu des années 90, d’une façon aussi spectaculaire qu’inattendue, un petit album de rock alternatif balayait tout sur son passage. Encore aujourd’hui, aux oreilles de bien des connaisseurs, Jagged Little Pill d’Alanis Morissette s’inscrit au palmarès des opus les plus marquants de l’histoire récente de la musique. À l’occasion de la tournée anniversaire de l’album – laquelle s’arrêtera au Centre Bell le 12 juillet prochain –, voici huit faits sur le disque qui tournait en boucle à l’été 1995.

1

Une mer de refus

Initialement, les maquettes de Jagged Little Pill ont été refusées par toutes les maisons de disques majeures de l’époque. C’est finalement l’enseigne de Madonna, Maverick, qui a accepté de produire l’album de l’auteure-compositrice-interprète canadienne. S’il s’agit du premier disque de l’artiste produit à l’international, Alanis Morissette comptait déjà deux albums pop à son actif, distribués au Canada uniquement. Depuis son succès de 1995, l’artiste a garni sa discographie de neuf autres albums.

2

Un succès monstre

En forte rotation à la radio et sur les chaînes spécialisées dans la diffusion de vidéoclips, l’album connaît un succès retentissant dès son lancement. Il récolte en 1996 les prestigieux Grammy Awards du Meilleur album rock et de l’Album de l’année. Âgée de 21 ans, Alanis Morissette est alors la plus jeune artiste à être honorée de la sorte par l’Académie, un record qu’elle détiendra jusqu’à ce que Taylor Swift et Billie Eilish le lui ravissent successivement en 2010 et en 2020.

3

Des invités de marque

Le guitariste Dave Navarro et le bassiste Flea des Red Hot Chili Peppers ont tous deux participé au titre You Oughta Know, l’un des succès phares de Jagged Little Pill.

4

Des records de vente

Au chapitre des ventes, les attentes modestes de Maverick seront largement dépassées. Le label avait prévu d’écouler environ 250 000 exemplaires; les disquaires en vendront 33 millions à l’échelle mondiale, ce qui fait de Jagged Little Pill l’un des plus grands succès commerciaux de l’histoire du disque. L’album de l’artiste canadienne fracasse les records de vente dans 13 pays.

5

Une piste cachée

En laissant tourner le disque une fois les dernières notes de Jagged Little Pill éteintes, les admirateurs d’Alanis Morissette tombent sur une piste cachée : la chanson Your House, interprétée a cappella par l’artiste. Les auditeurs d’aujourd’hui peuvent reproduire le plaisir de découvrir une piste secrète à la fin d’un CD (ou d’une cassette) avec la version rematricée de l’album. La courte chanson cachée a été reproduite comme dans la mouture originale à la fin d’une version alternative de You Oughta Know.

6

Que des succès (ou presque)

La popularité de l’album a mené à la parution de six simples au total : You Oughta Know, Hand in My Pocket, Ironic, You Learn, Head over Feet et All I Really Want.

7

Ironique ?

Considéré par plusieurs comme le plus grand succès commercial de la chanteuse, le titre Ironic a fait l’objet de multiples parodies au fil du temps, dont certaines interprétées par Morissette elle-même. C’est l’absence de réelle ironie dans les situations qui y sont relatées qui a incité les commentateurs à ironiser sur les paroles de ce ver d’oreille.

8

Potins, potins

Ryan Reynolds, Dave Coulier, Bob Saget, Matt LeBlanc, Mike Peluso… À ce jour, les admirateurs continuent de spéculer sur l’homme qui aurait inspiré les paroles vitrioliques de You Oughta Know. Plus d’un ex-prétendant a d’ailleurs revendiqué la « paternité » de la chanson. La musicienne, elle, laisse planer le mystère.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.