Gestes violents

Donald Brashear suspendu dans une ligue senior

Saguenay — L’ancien homme fort de la LNH Donald Brashear sera finalement suspendu trois matchs pour des gestes violents commis samedi dernier lors d’un match à l’aréna Marcel-Claveau de Saint-Ambroise.

Son adversaire de la principale altercation, Charles Couture, a lui aussi écopé d’une suspension d’un match parce qu’il aurait asséné un coup à poing à la tête de Brashear durant le match, avant que la situation ne tourne au vinaigre en début de troisième période.

La Ligue de hockey senior du Lac au Fleuve (LHSLF) a fait connaître les sanctions imposées à Brashear, qui évolue depuis trois ans pour le Black Jack de Wendake, « après avoir consulté le rapport des officiels, les deux équipes et la vidéo qui a circulé sur les médias sociaux ».

Le gaillard de 51 ans a fait les manchettes, lundi matin, en raison d’un solide direct qu’il a asséné au visage de Couture, qui s’est écroulé sur la glace. Il lui a porté un second coup avant d’être éloigné par un officiel.

Le joueur des Chalets Flamand de Saint-Ambroise s’est relevé le visage ensanglanté pour recevoir l’aide de la soigneuse de l’équipe. Entre-temps, Brashear a donné un coup de poing à la tête d’un autre joueur adverse, Jonathan Asselin, qui passait près de lui, suscitant encore plus d’émoi et de colère dans les gradins.

Pour avoir été l’agresseur et avoir causé des blessures, Brashear a écopé de deux matchs de suspension, et le comité de discipline lui en a imposé un troisième pour avoir décoché un coup de poing derrière la tête d’un autre joueur (agression sans causer de blessure).

L’équipe de Wendake avait également déposé une plainte concernant un coup de poing à la tête qui aurait aussi été donné par Charles Duchesne, du club hôte, lors de cette partie. « À la suite des discussions avec les différents intervenants », le comité a décidé d’imposer une partie de suspension au joueur de l’équipe de Saint-Ambroise.

L’organisation du club de Saint-Ambroise a aussi reçu un avertissement parce que des spectateurs en colère ont lancé des objets sur la patinoire.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.