ESCAPADE

Séduisante Trois-Rivières

À égale distance entre Montréal et Québec, Trois-Rivières mérite le détour. On passe d’agréables moments dans cette ville à échelle humaine qui a su développer une offre culturelle fort intéressante et qui possède un riche patrimoine malgré le grand feu de 1908. C’est la destination parfaite pour une escapade entre amis ou un week-end en amoureux. Voici sept activités qui vous charmeront.

Une journée au spa

Dans un secteur mi-ville, mi-campagne, à seulement 10 minutes du centre-ville de Trois-Rivières, le spa KiNipi – un mot qui signifie « eau » en algonquin – est un des beaux endroits du genre au Québec. Ce qui le rend unique, c’est son excellente table où le chef Jonathan Pellerin et sa brigade proposent une gastronomie du terroir modernisée. Truite fumée de Saint-Alexis-des-Monts, thé des bois, myrique baumier… On se régale d’un menu original où les aliments de la région sont à l’honneur. Et dans le confort de votre robe de chambre, si cela vous plaît !

Un après-midi à cueillir des champignons

Les activités d’initiation destinées aux mycologues amateurs poussent actuellement… comme des champignons ! La Mauricie constitue un terreau fertile pour la cueillette puisqu’on y côtoie la forêt boréale ainsi que la forêt de transition, en se dirigeant vers le nord. L’Empreinte jardin-forêt offre des expériences sécuritaires de cueillette et d’identification en petits groupes, lesquelles sont suivies d’un atelier culinaire et d’une dégustation. On y apprend une foule de choses sur les champignons dans une atmosphère décontractée. Pour compléter l’expérience, chaque automne, le festival Myco, organisé par la microbrasserie Le Temps d’une Pinte, met la gastronomie forestière à l’honneur dans plusieurs restaurants du centre-ville.

Une expo 100 % québécoise

Le Musée POP s’intéresse à l’ADN des Québécois. L’équipe de muséologues s’est basée sur un sondage réalisé auprès de 1000 personnes pour définir ce qui fait notre unicité et ainsi dégager les grands thèmes de l’exposition Attache ta tuque : la langue, la gastronomie, le hockey, les Premières Nations, les contes et légendes, l’ingéniosité, l’hiver et la musique. Tantôt ludique, tantôt nostalgique, l’exposition est passionnante. Elle se combine naturellement avec une visite guidée de la Vieille prison, un lieu mythique de Trois-Rivières qu’on dit hanté par des fantômes depuis sa fermeture en 1986.

Capitale de la poésie

À Trois-Rivières, la poésie occupe une place unique. La ville se targue d’en être la capitale mondiale – c’est Félix Leclerc lui-même qui en a décidé ainsi lors du premier Festival international de la poésie, en 1985. Dans les rues du centre-ville, sur les bâtiments, au sol, on est ravis de découvrir au hasard de la promenade 400 extraits des plus grands poètes québécois.

À Pointe-du-Lac, derrière le Moulin seigneurial — un authentique moulin présentant une collection impressionnante d’artefacts et proposant des ateliers de fabrication de pain à l’ancienne —, les Sentiers poétiques invitent en mots (ou en balados) à profiter des lieux en écoutant des paroles inspirantes.

Dormir dans un studio sur l’eau

Deux studios flottants tout neufs sont installés dans la marina de Trois-Rivières : de confortables petits chalets modernes abondamment fenestrés parfaits pour un séjour en amoureux ou en famille (avec un divan-lit au salon). L’entreprise Studio hébergements flottants offre une expérience de logement inusitée au cœur du port de plaisance. On aime aussi l’emplacement enviable, à 10 minutes à pied du Vieux-Trois-Rivières et d’une foule d’activités.

Magasinage nostalgie

Le Brun en ville est un magasin général d’antan. Le décor agrémenté d’antiquités du XXe siècle vaut à lui seul la visite. Ici, il y a une foule de choses qu’on ne trouve pas ailleurs, des produits originaux dont des bonbons à l’ancienne, des bas tricotés, des linges à vaisselle faits main, des rééditions de jouets d’époque et des remèdes de grands-mères qui ont fait leurs preuves.

Escale mexicaine

Géraldino Jaramillo est arrivé au Québec à 19 ans. Depuis, il passe plusieurs mois chaque année à collectionner les recettes traditionnelles en visitant les différentes régions de son pays natal, et le reste à cuisiner dans sa taqueria installée rue des Forges. Tout y est fait maison, y compris les tortillas de farine de maïs, préparées sous vos yeux. Grandes vedettes de la cuisine mexicaine, les tacos du Mezcal sont d’une exécution exemplaire. De bons cocktails et de la musique ensoleillée vous feront également voyager.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.