Prix Nobel, Tears for Fears, Berlinale, McCord, Montand et Marie-Jo Thério

Tour d’horizon des nouvelles d’ici ou d’ailleurs qui animeront les discussions

Littérature

Sacre du romancier Abdulrazak Gurnah

Le Nobel de littérature a sacré jeudi le romancier Abdulrazak Gurnah, né à Zanzibar, mais en exil au Royaume-Uni depuis un demi-siècle, pour ses récits sur l’époque coloniale et postcoloniale en Afrique de l’Est et les tourments de réfugiés coincés entre deux mondes. Connu notamment pour ses romans Paradise et By the Sea, l’écrivain a été récompensé pour son récit « empathique et sans compromis des effets du colonialisme et du destin des réfugiés pris entre les cultures et les continents », selon l’Académie suédoise qui décerne le prix. Âgé de 72 ans, il est le premier auteur africain à recevoir la plus prestigieuse des récompenses littéraires depuis 2003. Ayant des origines dans la péninsule Arabique par sa famille, il a fui Zanzibar, un archipel de l’océan Indien, pour l’Angleterre à la fin des années 1960. La minorité arabe était alors opprimée, quelques années après l’indépendance et la formation de la Tanzanie. Abdulrazak Gurnah n’a remis les pieds à Zanzibar qu’en 1984, au chevet de son père mourant. S’il écrit depuis l’âge de 21 ans, il n’a été publié qu’à partir de 1987, avec depuis dix romans et quelques nouvelles. Son dernier ouvrage, Afterlives, se déroule au début du XXsiècle à la fin de l’époque coloniale allemande en Tanzanie.

— Agence France-Presse

Musique

Un nouvel album studio pour Tears for Fears

Le célèbre duo de pop rock britannique Tears for Fears lancera un nouvel album studio intitulé The Tipping Point le 25 février. Il s’agira d’un premier album studio en 17 ans, depuis la parution d’Everybody Loves a Happy Ending en 2004. Une vidéo, mise en ligne sur YouTube jeudi matin, et la sortie d’un single accompagnent cette annonce. Les deux membres fondateurs du groupe, Roland Orzabal et Curt Smith, ont expliqué que la création de l’album et surtout le chemin qui a conduit à celui-ci ont été tissés de plusieurs moments de bascule (de là le titre). Orzabal a notamment évoqué la mort de sa femme, Caroline, survenue en 2017. Les collaborateurs de longue date du duo, Charlton Pettus, Sacha Skarbek et Florian Reutter, sont aussi de l’aventure. L’album comprendra dix pièces, avec trois pièces additionnelles pour l’édition CD de luxe. Depuis sa création il y a 40 ans, à Bath, en Angleterre, Tears for Fears a vendu quelque 30 millions d’albums et enregistré plusieurs succès tels Head over Heels, Shout et Everybody Wants to Rule the World.

— André Duchesne, La Presse

Cinéma

La Berlinale retrouvera son tapis rouge

La 72e édition du Festival du film de Berlin (Berlinale) aura lieu du 10 au 22 février 2022 en présentiel, avec des invités et dans un format pratiquement équivalent à ce qui existait avant la pandémie. C’est ce qu’ont fait savoir les organisateurs jeudi en dévoilant les premiers détails de la prochaine édition. « Nous sommes heureux de ramener le festival sur grand écran en février, et ce, avec un programme multisections, le tapis rouge, les vedettes et notre incroyable public », ont indiqué les codirecteurs Mariette Rissenbeek et Carlo Chatrian dans un communiqué de presse. Rappelons que la Berlinale de février 2020 s’était déroulée en présence, moins d’un mois avant que l’état de pandémie soit déclaré à travers la planète. Le film du réalisateur québécois Philippe Falardeau My Salinger Year avait ouvert cette 70e édition du célèbre festival. Cette année, le festival a adopté un format en ligne en février avec quelques projections extérieures au cours de l’été.

— André Duchesne, La Presse

Arts visuels

Entrée libre au musée McCord durant 100 jours

À compter du 13 octobre, le musée McCord sera accessible gratuitement durant 100 jours afin d’amorcer l’année de son centenaire. L’institution de la rue Sherbrooke à Montréal restera donc accessible gratuitement jusqu’au 19 janvier 2022 grâce au soutien de BMO Groupe financier. « Pour souligner les 100 ans du musée, nous voulions offrir un cadeau aux Montréalais de toutes origines et à tous nos visiteurs, indique Suzanne Sauvage, présidente et chef de la direction du musée. Ce centenaire est aussi pour nous l’occasion de nous tourner vers l’avenir, de nous questionner, de susciter des échanges et de créer des liens avec diverses communautés, tout en racontant l’histoire de manière critique et inclusive à travers nos collections. » Se définissant comme le musée d’histoire sociale de Montréal, McCord présente actuellement l’exposition permanente Voix autochtones d’aujourd’hui, une exposition des caricatures de Serge Chapleau jusqu’au 9 janvier et l’installation Partition exquise de Caroline Monnet et Laura Ortman jusqu’au 27 février.

— André Duchesne, La Presse

Arts visuels

Christie’s vend deux tableaux de la collection Yves Montand

Un Giacometti dans son salon, c’est bien. Mais un Giacometti ayant appartenu à Yves Montand dans son salon, n’est-ce pas encore mieux ? Si l’idée vous inspire et si vous avez quelques économies, rendez-vous donc à Paris le 21 octobre alors que la maison Christie’s mettra en vente deux œuvres, un Giacometti et un Braque, de la collection d’Yves Montand, dont on fêtera le centième anniversaire de naissance le 13 octobre. Ces deux tableaux de sa collection seront mis en vente dans le cadre de la vente Paris Avant-Garde qu’organisent les départements Art contemporain et Art moderne de la célèbre société de vente aux enchères. À propos du chanteur et comédien mort le 9 novembre 1991, le communiqué de Christie’s affirme ceci : « Fréquentant régulièrement le village de Saint-Paul de Vence, c’est grâce à Jacques Prévert qu’il [Montand] a rencontré Simone Signoret et a côtoyé de près Braque, Picasso, ou encore Giacometti. » Le tableau Nature morte (Pommes) de Giacometti date de 1958 et son prix de vente estimé oscille entre 1 million et 1,5 million d’euros. Peinte dans les années 1920, l’œuvre Vase de tournesols (Les trois soleils) de Braque devrait partir à un prix estimé entre 150 000 et 250 000 euros.

— André Duchesne, La Presse

Musique

Marie-Jo Thério fait revivre La Maline

Au cours des prochains mois, l’autrice-compositrice-interprète Marie-Jo Thério fera revivre le disque et le spectacle La Maline. L’album a connu un grand succès à sa sortie en 2000. Il connaît une nouvelle vie avec une réédition limitée de 1000 CD et de 500 vinyles. S’y greffe Un trois août au Spectrum de Montréal, captation inédite d’un spectacle enregistré en 2001 aux Francos. À l’automne 2022, on passera de l’album à la scène. Mario-Jo Thério montera sur scène avec ses vieux complices Erik West-Millette et Bernard Falaise pour une série de 12 spectacles dans neuf villes (trois à Montréal, à la Cinquième Salle de la Place des Arts). Le premier doit avoir lieu le 17 septembre au Théâtre de la Ville à Longueuil. Dans leur communiqué de presse, les artisans de l’album rappellent que celui-ci, à sa sortie, avait connu un grand succès critique et public, récoltant au passage la certification Or soulignant des ventes de plus de 50 000 exemplaires.

— André Duchesne, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.