Chronique Rentrée télé

15 émissions sur mon radar

S’il y a un secteur qui profitera à fond de l’imposition du couvre-feu, c’est celui de la télévision. Alors, que regarderons-nous cet hiver quand le mercure dégringolera au niveau arctique et que l’heure fatidique de 20 h s’affichera sur nos écrans ? Voici une liste de 15 émissions qui créeront le buzz, pour les bonnes ou pour les mauvaises raisons.

Poussière d’étoiles

Le « camp de sélection » de Star Académie, avec des recrues de 16 à 29 ans, s’ouvre le dimanche 17 janvier à 19 h sur les ondes TVA. Mais le vrai truc, soit le gala de variétés du dimanche, ne commence que le 14 février à 19 h. De grands noms ont été repêchés pour la résurrection de ce populaire format de télé-crochet : Patrice Michaud, Ariane Moffatt, Lara Fabian, Gregory Charles, Xavier Dolan, Anne Dorval, Marc Séguin, Pepe Munoz, Mika et Yannick Nézet-Séguin. Bien hâte de voir si c’est fini, rien qu’un début ou le plus beau des commencements pour cette émission, qui a marqué toute une génération.

Célébrités confinées

Marie-Mai prend les (télé) commandes de la soirée d’élimination de Big Brother Célébrités à partir de dimanche à 19 h, sur Noovo. Bell Média mise beaucoup sur ce format international pour tester la synergie de ses différentes branches médiatiques. L’identité de cinq participants de Big Brother a été dévoilée : Jean Pascal, Rita Baga, Geneviève Borne, Claude Bégin et Lysandre Nadeau. Je vous confirme que François Lambert, Varda Étienne, Marie-Chantal Toupin, Jean-Thomas Jobin et Maxime Landry déménageront aussi dans le manoir de L’Île-Bizard.

Mercredis mecs comiques

Radio-Canada a inauguré cette semaine ses mercredis comiques. À 21 h, place à La Maison-Bleue, suivi à 21 h 30 par Les mecs. Ces deux sitcoms ont d’abord été offertes aux abonnés de l’Extra de Tou.tv. Les mecs est une œuvre plus mature, plus moderne, tandis La Maison-Bleue assume complètement son côté burlesque, plus punché. Ces types d’humour s’adressent à deux clientèles différentes. Perso, je préfère Les mecs, même si La Maison-Bleue m’a beaucoup fait rire. Les deux séries auront une suite, pour les fans qui se posent la question.

Tirer la sonnette d’alarme

La stressante bande-annonce d’Alertes, qui se déclenchera le lundi 8 février à 21 h sur les ondes de TVA, donne vraiment le goût de suivre ce téléroman, qui dérive de la télésérie Alerte Amber diffusée à l’automne 2019. Nous y retrouverons la capitaine Stéphanie Duquette (Sophie Prégent) et sa brigade spécialisée dans la recherche de personnes disparues. L’action reprend là où Alerte Amber nous avait abandonnés, soit l’assassinat de la sœur du policier Renaud Magloire (Frédéric Pierre).

La théorie du drap contour

J’ai beaucoup aimé les premiers épisodes d’Entre deux draps, la nouvelle comédie de Noovo qui décolle mercredi à 19 h 30. C’est bien écrit, bien joué, bien réalisé et pas du tout cliché. On y suit quatre couples et un duo de colocataires dans leurs chambres à coucher et uniquement dans ce lieu d’intimité. Non, Entre deux draps ne parle pas que de sexe, mais d’une tonne de sujets dont on discute, avec son partenaire, avant de faire dodo. Vraiment rafraîchissant.

Bourgeoisie en construction

Eh oui, une autre série de « capines » et de calèches ! Beaucoup plus classique que Bridgerton, Belgravia ravira les fans de Downton Abbey. Normal, car les deux séries partagent le même créateur, Julian Fellowes. L’histoire de Belgravia démarre à Bruxelles en 1815, peu de temps avant la bataille de Waterloo, et se téléporte à Londres, 26 ans plus tard. Secrets de familles nobles, bourgeoisie en ascension et intrigues mêlant les domestiques et leurs employeurs, c’est excellent (j’ai presque terminé la série, déjà sur l’Extra de Tou.tv). Le premier épisode jouera le samedi 16 janvier à 21 h sur les ondes de Radio-Canada.

S. O. S Solutions

Monic Néron et Émilie Perreault ont pris jeudi (21 h) les rênes du nouveau magazine social de Télé-Québec, L’avenir nous appartient, qui ne s’apparente pas du tout au ton des Francs-tireurs, ayant tiré leur révérence avant Noël. Nous ne sommes pas ici dans la confrontation et les entrevues corsées, mais dans le journalisme de solutions. Il y a un problème ? On essaie de le régler. Réinvention du couple, information en période de pandémie ou autosuffisance alimentaire, les deux animatrices (et amies) ratisseront large dans leur immense terrain de jeu.

Trop gentil, trop poli

On regarde une émission de type « roast » pour rire jaune, juste sur la limite. Sans rancune, que TVA a lancé mercredi à 20 h contre Les enfants de la télé, a raté la cible avec son concept fourre-tout, trop propre et gentil. Des espions me disent que deux émissions pilotes ont d’abord été tournées avec Alexandre Barrette, déjà à la barre de Roast Battle sur Z. Le contenu a par la suite été adouci et rendu plus familial par TVA, ce qui l’a édenté. Heureusement, les trois têtes d’affiche de Sans rancune (Pier-Luc Funk, Hélène Bourgeois Leclerc et Pierre-Yves Roy-Desmarais) débordent de talent et s’en sortiront indemnes.

Réconfort sur mesure

Occupé au 98,5 FM et à Deux hommes en or, Patrick Lagacé cède son poste de coanimateur à Monic Néron, qui se joint à Marina Orsini pour une quatrième saison de Deuxième chance à Radio-Canada. Premier épisode : le samedi 16 janvier à 20 h. On y fait la connaissance d’un grand brûlé qui souhaite retrouver l’homme qui l’a sorti de son auto en flammes, en 1977. Aussi, une dame sans nouvelles de son papa depuis 20 ans aimerait beaucoup le recontacter. C’est toujours aussi émouvant et préparez-vous à verser quelques larmes.

Café tiède

Le « remake » de Caméra café à TVA, prévu à l’horaire mardi à 21 h, n’est ni mauvais ni extraordinaire. Juste correct. Même concept de caméra cachée dans une grosse machine de bureau, mais nouveaux personnages et nouvelle compagnie, voilà ce qui vous attend (encore). Sylvie Léonard vole la vedette en boomer dépassée par la technologie. Mentions spéciales aussi à Marie-Soleil Dion et à Anne-Élisabeth Bossé qui se débrouillent fort bien avec des textes moyennement corsés.

Offre acceptée !

Deuxième comédie pour la chaîne Noovo cet hiver. Plantée dans une agence immobilière familiale de la Rive-Sud, Contre-offre met en vedette Marie-Soleil Dion, Antoine Vézina, Normand D’Amour, Noémie O’Farrell, Pierre-Yves Cardinal et Emmanuelle Lussier-Martinez. C’est léger, sympathique et divertissant. La pancarte se plantera le mardi 12 janvier à 19 h 30.

De bons malaises

Ça, j’ai extrêmement hâte de m’y replonger. Préparez vos enregistreurs pour le mercredi 27 janvier à 21 h, car Martin Matte ramène sa géniale comédie Les beaux malaises à TVA. Dans la bande-annonce, on apprend que Martin (Martin Matte) et Julie (Julie Le Breton) se séparent. Tous les personnages qu’on a adorés entre 2014 et 2017 reviennent, dont ceux campés par Patrice Robitaille, Martin Perizzolo, Michèle Deslauriers, Fabien Cloutier, Catherine Proulx-Lemay et même Geneviève Schmidt. C’est trop pour moi !

Escouade 99, en vrai

Je l’avoue, je pensais embarquer davantage dans Police en service, la nouvelle docuréalité de Télé-Québec qui a pris la route jeudi à 20 h. Comme c'est fabriqué par la même équipe que De garde 24/7, les attentes étaient très élevées. Verdict ? Les épisodes manquent d’action et de rythme. Peut-être qu’en demi-heures, comme dans le temps de SQ, la défunte série de V, ç’aurait été meilleur.

La ferme des (non) célébrités

Marie-Eve Janvier ayant déguerpi à TVA, L’amour est dans le pré de Noovo accueillera sa nouvelle animatrice, Katherine Levac, le jeudi 14 janvier à 20 h. Pour sa neuvième saison en ondes, la populaire téléréalité agro-sentimentale présentera au public le premier agriculteur gai, soit Alex, 30 ans, de Saint-Elzéar, en Beauce. La formule (gagnante) reste la même. Pas question de passer la moissonneuse-batteuse dans un format qui rallie autant de gens depuis 2012.

Une drôle de dame

La talentueuse Véronic DiCaire hérite de sa propre émission de sketches, d’humour et de parodies à TVA. Son titre : Drôles de Véronic, qui arrive le mercredi 27 janvier à 21 h 30. Dans la bande-annonce, on la voit imiter Céline Dion, Rosalie Vaillancourt, Louise Latraverse, Isabelle Boulay et même Louise Sigouin de Si on s’aimait. Autour d’elle, nous verrons les comédiens Éric Bernier et Josée Deschênes. Ça promet.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.