Voyage Canada

D'autres motels boutiques à découvrir

La région de Prince Edward County, où se trouve Sandbanks, en Ontario, avec nombre de bons vignobles, microbrasseries et distilleries, sans oublier ses kilomètres de pistes cyclables, compte de plus en plus de luxueux motels rénovés. En voici deux, à quelques heures de Montréal.

Dans la famille du Drake

On connaissait déjà l’hôtel Drake, mi-chic, mi-bohème, de Toronto. Puis son petit frère, à Wellington, le Drake Devonshire, avec sa terrasse imprenable sur le lac Ontario, plus bohème encore. Or voilà qu’est né, il y a trois ans, le Drake Motor Inn, à Wellington toujours (et à deux pas du Devonshire, littéralement), un motel jadis rock’n’roll (Cribs on the Creek) relooké au goût du jour, et surtout au goût du Drake.

Ici, comme dans les autres établissements de la marque, règnent dans les 12 vastes chambres bon goût, style et œuvres d’art, avec quelques clins d’œil nostalgiques bien pensés. Le motel jouit de tous les services de son grand frère voisin, à savoir : feu de camp, location de vélos (l’été) ou de patins (l’hiver), restaurant, bar, terrasse sur la plage. Espaces communs compris. Ouvert toute l’année. De 300 $ à 700 $ la chambre, selon la saison. Deux nuitées minimum. Les réservations pour l’an prochain sont déjà lancées.

Vue sur le lac Ontario

Autre nouveau venu de la région, et toujours à Wellington : le Lakeside Motel, jadis le Lakeside Village Inn, autre repaire de pêcheurs désormais entièrement rénové pour une clientèle évidemment plus aisée. C’est officiel : avec sa piscine flambant neuve, ses 5 tentes pour amateurs de glamping et ses 12 chambres complètement relookées (sans parler du « bungalow », maisonnette pour petits groupes), le Lakeside et ses airs de tout-inclus attirent une clientèle jeune et branchée, majoritairement de Toronto.

Outre la magnifique terrasse sur le lac Ontario, le motel compte un restaurant extérieur, un sauna et un petit accès au lac, pour la baignade. Location de vélos et de canots en sus. À partir de 400 $ la nuit, selon la saison. Deux nuitées minimum. Ici aussi, les réservations pour l’été prochain sont déjà en cours.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.