Retrouvailles avec un vieil ami

En ce qui concerne les relations dans le monde du sport, il est difficile de faire mieux que celle qui unit Molson aux Canadiens.

Les Canadiens ont été achetés par des membres de la famille Molson pour une première fois en 1957. Depuis, plusieurs autres groupes de propriétaires ont pu compter sur des membres de la famille Molson ainsi que sur l’emblématique brasserie lors de 48 années qui ont suivi, notamment Geoff Molson, qui se trouve à la tête de l’entreprise sportive depuis maintenant 11 ans.

En décembre, la compagnie de boissons Molson Coors a annoncé qu’elle prolongeait son partenariat remontant à plusieurs décennies avec les Canadiens et, ce faisant, ramenait Molson Export à titre de bière officielle de l’équipe.

Le retour de cette marque au Centre Bell rappellera de bons souvenirs aux partisans des Canadiens, un élément mis en évidence par Molson dans la campagne publicitaire mise en branle pour célébrer l’annonce.

La compagnie a sélectionné quatre photos illustrant des moments marquants de l’histoire du Tricolore pour accompagner le slogan de la campagne : Derrière l’équipe depuis toujours. La marque Molson Export occupe une place de choix dans les clichés choisis, rappelant l’association de longue date entre les deux icônes montréalaises.

Voici un retour sur les quatre moments en question :

1. La célébration de l’une des victoires des Canadiens à domicile lors de la finale de la coupe Stanley face à Calgary, en 1986.

Le Tricolore a rapidement conclu le travail face aux Flames, lors de ce printemps, n’ayant besoin que de cinq rencontres pour gagner la série. La seule défaite des Canadiens est survenue lors du premier match disputé à Calgary. Montréal a remporté les matchs 3 et 4 au Forum les 20 et 22 mai, par des marques respectives de 5 à 3 et 1 à 0. Bob Gainey et Claude Lemieux ont marqué les buts vainqueurs lors de ces deux rencontres avec -- vous l’aurez deviné -- Patrick Roy comme gardien méritant les deux victoires, dont le blanchissage. Les Canadiens se sont envolés vers Calgary avec une avance de 3 à 1 dans la série et ont su résister à une tentative de remontée de la part des Flames lors du match 5, remportant conséquemment la 23e coupe Stanley de leur histoire.

2. La célébration de la coupe Stanley remportée face aux Kings de Los Angeles, en 1993.

Après avoir battu les Nordiques de Québec, les Sabres de Buffalo et les Islanders de New York, les Canadiens se sont retrouvés en finale de la coupe Stanley, avec Wayne Gretzky et les Kings de Los Angeles comme seul obstacle à l’obtention d’un 24e titre. Avec Roy de nouveau devant le filet et une série de 10 victoires consécutives en prolongation -- record inégalé à ce jour --, incluant trois gains en finale, les Canadiens ont disposé des Kings en cinq rencontres. Cette fois-ci, l’équipe a pu célébrer sa conquête de la coupe devant ses propres partisans, au Forum.

3. La célébration d’un but de Kovalev lors de la remontée historique contre les Rangers de New York, en février 2008.

Après avoir remporté leurs trois matchs précédents, les Canadiens ont connu un départ difficile face aux Rangers, le 19 février 2008. Ils ont accordé trois buts dans les 14 premières minutes de jeu, ce qui a chassé Carey Price de la cage des siens, au profit de Cristobal Huet, et se sont retrouvés avec un déficit de cinq buts avant d’avoir atteint la mi-match. Après deux buts inscrits par Michael Ryder en deuxième période, Mark Streit et Alex Kovalev, avec ses 28e et 29e buts de la saison, ont permis au Tricolore d’effectuer la plus importante remontée de son histoire. Saku Koivu a ensuite marqué l’unique but de la séance de tirs de barrage pour procurer la victoire aux Canadiens par la marque de 6 à 5. Ce gain leur permettra de demeurer au premier rang de l’Association de l’Est, la même position qu’ils occuperont à la fin de la saison.

4. Le but sans casque de Kovalev au premier tour des séries de 2008.

Si la cordialité perdure entre les Canadiens et Molson, il n’en va pas de même pour la relation entre le Tricolore et les Bruins. C’est dans ce contexte que ces éternels rivaux ont eu à croiser le fer au premier tour des séries de 2008. Avec une avance de 3 à 1 dans la série, les Canadiens ont ouvert la marque lors du match 5 grâce à un but spectaculaire de Kovalev. Après que Zdeno Chara eut fait voler le casque de Kovalev en le plaquant près du banc des Bruins, l’attaquant russe est parvenu à soutirer la rondelle au géant défenseur, avant d’effectuer une montée à l’emporte-pièce et de battre Tim Thomas pour inscrire son deuxième but des séries. Le Tricolore s’est finalement incliné par un pointage de 5 à 1, mais il est néanmoins parvenu à avoir le dessus sur les Bruins en sept rencontres, accédant par le fait même au deuxième tour.

Un texte de Dan Braverman, traduit par François Lafleur

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.