Barbada, festival annulé, les excuses de Will Smith...

Tour d’horizon des nouvelles d’ici ou d’ailleurs qui animeront les discussions.

Barbada pourra lire ses contes à Saint-Laurent

Un mois après avoir refusé que la drag queen Barbada fasse la lecture aux enfants dans ses deux bibliothèques, le conseil de l’arrondissement de Saint-Laurent fait volte-face et autorise Sébastien Potvin à animer son Heure du conte. Dans un communiqué publié lundi soir, le conseil d’arrondissement de Saint-Laurent a confirmé que L’heure du conte avec Barbada aura bel et bien lieu le 5 novembre prochain dans les deux bibliothèques de la municipalité (à 10 h 30 à la Bibliothèque du Vieux-Saint-Laurent et à 14 h à la Bibliothèque du Boisé). Une annonce qui coïncide avec le début de semaine de la Fierté à Montréal. Après avoir rencontré Sébastien Potvin, l’administration du maire Alan DeSousa revient ainsi sur sa décision d’annuler l’activité de la célèbre drag queen de sa municipalité. « Le conseil de Saint-Laurent encouragera et respectera toujours l’art et la créativité, sous toutes ses formes », a indiqué Alan DeSousa.

La Presse

États-Unis

Une loi pro-armes force l’annulation d’un festival

Un festival de musique américain a été annulé après qu’un tribunal a déclaré qu’il était illégal d’interdire le port d’armes sur le site de l’évènement. Le festival Music Midtown, qui devait avoir lieu les 17 et 18 septembre à Atlanta, dans l’État de Géorgie, n’aura donc pas lieu. Ses organisateurs ont confirmé la nouvelle lundi dans un communiqué. My Chemical Romance, Future, Jack White et Fallout Boy devaient s’y produire. Selon Billboard, l’annulation du rendez-vous est attribuable aux récents changements législatifs qui proscrivent dorénavant au festival d’interdire les armes à feu sur son site, aménagé dans un lieu public. Le promoteur Live Nation n’a pas fourni d’explications supplémentaires. Au cours des derniers mois, des groupes pro-armes avaient inondé les réseaux sociaux du festival de commentaires, évoquant de potentielles poursuites en justice.

— Marc-André Lemieux, La Presse

Chris Rock répond aux excuses de Will Smith

Les nouvelles excuses de Will Smith n’ont pas l’air d’avoir beaucoup touché Chris Rock. Lors d’un spectacle à Atlanta vendredi soir, quelques heures seulement après que l’acteur eut publié sur YouTube une longue vidéo dans laquelle il présentait ses excuses à Chris Rock pour l’avoir giflé aux Oscars, l’humoriste a évoqué la situation. Selon CNN, il a déclaré : « Tout le monde essaie d’être une victime. Si tout le monde revendique le statut de victime, alors personne ne pourra entendre les véritables victimes. » Chris Rock a ensuite appelé Will Smith « Suge Smith », en référence à Suge Knight, figure connue du rap actuellement en prison et reconnue pour adopter des comportements violents. « Moi-même, après avoir été giflé par Suge Smith, je suis allé travailler le lendemain. J’ai des enfants [à nourrir]. » Plus tard, Chris Rock a déclaré sur scène : « Ceux qui disent que les mots blessent n’ont jamais été frappés au visage. »

— Marc-André Lemieux, La Presse

La première de Niagara au Festival de cinéma de la ville de Québec

Le deuxième long métrage de Guillaume Lambert, Niagara, ouvrira la 11e édition du Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ), qui se tiendra du 8 au 11 septembre prochain. Niagara est une comédie dramatique qui raconte l’histoire de trois frères forcés de se réunir après le décès de leur père, mort en complétant un Ice Bucket Challenge. Mettant en vedette François Pérusse, Éric Bernier et Guy Jodoin, Niagara sera projeté en première mondiale au Diamant à Québec le 8 septembre pour l’ouverture du FCVQ. L’équipe du film prendra part à la soirée ouverte au public. La distribution compte également la chanteuse et imitatrice Véronique DiCaire, ainsi que l’humoriste Katherine Levac. Plus tôt cet été, en entrevue avec La Presse, Guillaume Lambert nous confiait que de tous ses projets, c’est avec Niagara qu’il a eu sa plus grande liberté artistique. Le FCVQ 2022 tiendra une quarantaine de projections entièrement québécoises. La programmation sera dévoilée le 9 août, jour de l’ouverture de la billetterie. Distribué par Entract Films, Niagara prendra l’affiche dans les cinémas du Québec le 16 septembre.

— Delphine Belzile, La Presse

Beyoncé contrainte de changer les paroles d’une chanson

Une controverse en ligne force Beyoncé à modifier sa nouvelle chanson Heated. Tirée de Renaissance, le plus récent album de l’artiste américaine paru vendredi, la pièce contenait des paroles que certains internautes ont qualifiées de « capacitistes », soit discriminatoires envers les personnes ayant un handicap. Dans la chanson, fruit du travail d’un collectif de 10 auteurs, Beyoncé chante : « Spazzin’ on that ass, spazz on that ass. » Des critiques ont fusé sur l’usage du mot « spazz », qui évoque – en termes médicaux – l’état d’une personne spasmodique, c’est-à-dire qui souffre de spasmes musculaires involontaires. Au cours du week-end, des auditeurs ont pris d’assaut les réseaux sociaux pour décrier la situation. Dans une déclaration publiée lundi, l’équipe de Beyoncé a indiqué que l’expression, qui n’avait « pas été employée dans l’intention de blesser », allait être remplacée.

— Marc-André Lemieux, La Presse

Un parcours pour fêter les 100 ans de René Lévesque

Un parcours soulignera à Montréal le 100e anniversaire de naissance de René Lévesque. Le Quartier des spectacles accueillera du 24 août au 10 novembre L’espace René-Lévesque à Montréal – Le parcours d’un homme d’exception. Signé Daniel Fortin, le parcours sera composé d’une exposition, d’une vidéoprojection et d’un court métrage documentaire sur l’ancien premier ministre du Québec, né le 24 août 1922 et mort en 1987. L’exposition sera constituée de huit zones correspondant aux grandes étapes de la vie de René Lévesque. Une trame narrative explicative de l’exposition, qu’on pourra écouter au moyen d’un téléphone intelligent, sera offerte gratuitement. Par ailleurs, le court métrage Quelque chose comme un grand homme, de Luc Cyr, sera présenté à la Place des Arts. La vidéoprojection sera offerte en soirée. Elle est composée de photos prises par le célèbre photographe canadien Yousuf Karsh, qui seront diffusées sur l’une des façades du pavillon Président-Kennedy de l’Université du Québec à Montréal.

— Marc-André Lemieux, La Presse

Un Rendez-vous de la drag au Québec en 2023

Une « convention de drags » se tiendra l’an prochain au Québec. Baptisé Les Rendez-vous de la drag, ce rassemblement aura lieu les 27 et 28 mai 2023 à Montréal. Dans un communiqué des Productions Midor, on décrit l’évènement comme la « toute première convention de la culture drag au Québec et au Canada ». Inspirée des RuPaul’s DragCon, cet évènement rassemblera des dizaines d’artistes de la drag sous un même toit. Les visiteurs pourront discuter avec eux et « capter ces moments avec des photos souvenirs », précise-t-on. L’endroit précis où l’évènement sera organisé n’a pas encore été dévoilé, tout comme les détails entourant l’achat de billets. Le président des Productions Midor, Michel Dorion, a noté qu’il souhaitait « créer un espace offrant la possibilité au public et aux artistes » d’échanger. « Au-delà de ce que l’on connaît des DragCon actuels, je veux placer l’expérience du public au cœur de l’évènement. L’objectif est de donner la chance à tous d’en apprendre davantage sur cet univers diversifié », a ajouté Michel Dorion.

— Marc-André Lemieux, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.