Entrevue avec Alphonso Davies

« C’est incroyable, tout ce qui m’arrive ! »

Francfort, Allemagne — Le joueur international de soccer canadien Alphonso Davies a parfois du mal à croire à la saison incroyable qu’il vient de vivre. «  Je sais, je n’ai que 19 ans, c’est incroyable tout ce qui m’arrive  », a lancé le joueur latéral gauche du Bayern de Munich en vidéoconférence, où il avait convié quelques médias canadiens, vendredi.

En l’espace de quelques mois, le joueur du Bayern de Munich est devenu une véritable vedette internationale du soccer. La saison dernière il a joué 43 matchs, a marqué 3 buts et fait 8 passes décisives.

«  Le simple fait de pouvoir jouer en Allemagne, à ce niveau élevé, dans cette équipe, c’était, pour moi, un rêve, mais gagner en plus ces trois championnats…  »

Rappelons que le club bavarois a réalisé le triplé cette année : champion de la Bundesliga, le Bayern a aussi remporté la Coupe d’Allemagne et la Ligue des Champions en s’imposant devant le Paris Saint-Germain, 1-0, à Lisbonne le 23 août dernier. Une victoire saluée par le premier ministre Justin Trudeau et aussi par le rappeur Drake.

«  Après la victoire, alors que j’étais en pleines célébrations, j’ai vu que le chanteur Drake m’avait envoyé un message de félicitations sur Instagram. Wow, j’étais tellement excité  !  », a confié le jeune joueur, qui adore le rappeur torontois.

Alphonso Davies est revenu sur le match qui a marqué les esprits en quart de finale de la ligue des Champions, celui contre le FC Barcelone, avec la victoire écrasante du Bayern, de 8-2. Davies a confié qu’il était extrêmement nerveux de jouer contre son idole Lionel Messi, car à ses yeux, c’est le meilleur joueur du monde.

« Mon cœur battait fort sur le terrain, j’essayais de rester calme, car Messi est si rapide avec le ballon ! C’était un rêve de jouer contre lui, jouer contre son idole, c’est incroyable, car je regardais tous ses matchs à la télévision quand j’étais petit. »

— Alphonso Davies

Il a demandé son maillot à Lionel Messi

Alphonso Davies raconte qu’à la première mi-temps, il a demandé à Messi de lui donner son maillot à la fin du match, ce qu’il a accepté de faire… mais c’était avant le score de 8-2.

«  J’avoue que c’était terrible, ce score, surtout à un niveau si élevé de la compétition », a-t-il dit.

« Après le match, je lui ai demandé à nouveau, il était d’accord, mais il est entré dans le vestiaire… et franchement, personne ne voulait aller chercher le maillot après cette défaite, alors je suis monté dans l’autocar. »

— Alphonso Davies

Est-ce qu’il s’ennuie du Canada  ? «  Oui, je n’ai pas pu rentrer à cause de la COVID-19. Je n’ai pas vu mes parents, ma famille, mes amis depuis huit mois, c’est difficile et je ne sais pas quand je vais pouvoir revenir à Edmonton. J’aimerais les serrer dans mes bras. On a célébré ma victoire au téléphone. Ma famille me manque beaucoup, mes parents sont fiers de moi et me soutiennent. J’ai grandi à Edmonton, c’est chez moi, ma maison, alors les retrouvailles, ce sera un beau moment pour nous tous  », dit-il.

Le Canada

Il a aussi hâte de retrouver l’équipe canadienne de soccer pour les matchs de qualifications en mars 2021, pour la Coupe du monde de football de 2022 qui se tiendra au Qatar.

«  Ce ne sera pas facile de se qualifier, mais l’équipe est prête, on se sent bien, concentrés, il y a de bons joueurs, c’est une bonne équipe. Ce serait formidable pour tout le Canada de se qualifier pour la Coupe du monde 2022. On a les qualités pour y arriver.  »

Il sait que le Canada n’est pas un pays où il y a une grande tradition de soccer, mais note que c’est en train de changer. «  On peut montrer qu’il y a des talents au pays et qu’on peut bien jouer, je pense notamment à Jonathan David (il joue en France à Lille, en Ligue 1). En jouant en Allemagne au sein du Bayern, je prouve moi-même qu’on peut être Canadien, et bien jouer au soccer  !  »

Après deux semaines de vacances, il se dit prêt, physiquement et mentalement pour cette saison en Bundesliga qui débute le 18 septembre. «  Je suis très excité de commencer cette nouvelle saison. À chaque fois que je suis sur le terrain, je donne le meilleur de moi-même. Je peux encore m’améliorer dans ma position de latéral gauche, à la défense, faire des passes plus précises, je travaille sur ces points à l’entraînement  », dit-il, très modestement.

Alphonso Davies, qui porte le numéro 19, a cumulé les honneurs depuis son arrivée à Munich. Nommé recrue de l’année de la Bundesliga, il a battu le record de vitesse de la ligue allemande de football. Il a couru à 36,51 km/h, la vitesse la plus élevée jamais enregistrée en Bundesliga, il est même un des joueurs les plus rapides du monde.

« Ma vitesse fait partie de mon jeu et c’est important. Le fait de pouvoir courir si vite, c’est génial, c’est un avantage, car j’aide l’équipe en défense comme à l’attaque. Vous savez les joueurs sont de plus en plus rapides, physiquement tout comme mentalement, dans leurs actions. »

— Alphonso Davies

La saison débute en Allemagne alors qu’en France, des joueurs du Paris Saint-Germain comme Neymar, Mbappé, Di Maria, Paredes, ont été déclarés positifs à la COVID-19. Est-ce que ça lui fait peur ?

«  Oui, on voit qu’il faut faire extrêmement attention à ce qu’on fait, aux personnes et aux lieux qu’on fréquente. Le Bayern est très strict et fait du bon travail, il faut que ça continue et on espère que personne ne sera contaminé », conclut-il.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.