Marchés boursiers

Transat reprend de l’altitude

Transat monte en Bourse ce mois-ci, suscitant curiosité et intérêt chez les investisseurs.

L’action du voyagiste montréalais s’est appréciée de 10 % vendredi à la Bourse de Toronto après avoir gagné 7 % la veille. Peut-être plus important encore est le fort volume de transactions enregistré au cours des deux dernières séances, ainsi que le fait que le titre d’Air Canada est demeuré stable la semaine dernière.

Les gains réalisés par l’action de Transat depuis une semaine portent à 30 % la poussée du titre en novembre. La progression est intéressante depuis le creux de 2,50 $ atteint le mois dernier. Après avoir avancé jusqu’à 3,67 $ durant la séance de vendredi, l’action de Transat a clôturé la semaine à 3,35 $.

Transat est un des titres québécois les plus performants ce mois-ci à la Bourse de Toronto.

« Un acheteur anonyme s’excite depuis deux jours », indique le négociateur Mickael Dufresne, de la firme de trading indépendante Hessen. « Il a acheté 300 000 actions [de Transat] jeudi et vendredi », précise ce trader.

La remontée boursière de Transat étonne même les analystes. Certains ont indiqué à La Presse qu’ils comptaient contacter la direction de Transat pour tenter de savoir s’il était possible d’obtenir des pistes d’explication.

Aucun des cinq analystes qui s’intéressent officiellement à Transat ne suggère l’achat du titre actuellement. Au contraire, quatre d’entre eux recommandent de larguer l’action. L’autre propose de la conserver. Leur cible moyenne d’ici 12 mois est à 2,45 $, une valeur inférieure de 25 % par rapport au cours actuel.

« Faites vos hypothèses, Transat publiera ses résultats trimestriels le mois prochain », lance l’analyste Konark Gupta, de la Scotia.

La performance financière de fin d’exercice de Transat est effectivement attendue un peu avant la mi-décembre.

Contactée par La Presse, la direction de Transat n’avait pas d’hypothèse à présenter vendredi.

« Nous confirmons ne pas avoir d’explication à fournir. Nous sommes dans l’exécution de notre plan stratégique, sur lequel nous communiquons depuis plusieurs mois », commente simplement la porte-parole Andréan Gagné.

La PDG de l’entreprise, Annick Guérard, avait dit en septembre que Transat était sur la bonne voie pour une saison hivernale qui s’annonce aussi active qu’avant la pandémie. « Le rythme des ventes est très comparable à celui de 2019 », ajoutait-elle.

Le mois de juillet a été le premier mois rentable de l’entreprise en plus de deux ans. La performance des mois d’août, septembre et octobre sera maintenant dévoilée dans quelques semaines.

Il y a deux mois, la direction de Transat avait aussi affirmé que la situation du trimestre de fin d’exercice présentait des « signes fort encourageants au niveau des réservations constatées alors que la tendance de réservations de dernière minute se poursuit ».

Les dirigeants notaient que les coefficients d’occupation s’étaient « grandement améliorés » et que les prix des réservations pour la saison estivale étaient en « augmentation graduelle » depuis le printemps.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.