Chevrolet

La Corvette s’offre une version hybride pour ses 70 ans

Découvrez les nouvelles qui ont marqué l’actualité de la dernière semaine dans le monde de l’automobile

Comment arrive-t-on à conjuguer le précieux héritage de la sportive américaine la plus notoire avec la nécessité d’évoluer ? En empruntant la voie de l’hybride, nous rétorque Chevrolet. Pour souligner ses 70 ans d’existence, la Corvette emprunte pour la première fois la voie de l’hybride, par son museau.

La marque au nœud papillon a levé le voile la semaine dernière sur la nouvelle déclinaison E-Ray de la Corvette, qui passera à l’histoire pour deux raisons : son moteur électrique qui entraîne les roues avant et qui, par le fait même, assure son rouage intégral. Il produit à lui seul 160 ch, soit une puissance comparable à celle de bien des voitures compactes. Une petite batterie de 1,9 kWh placée sous la console centrale assure le stockage d’énergie, ce qui n’empiète a priori pas sur le coffre avant. Cette Corvette peut ainsi atteindre les 72 km/h sur de courtes distances en employant seulement l’énergie électrique.

V8 un jour, V8 toujours

Sans doute pour rassurer les puristes et limiter les coûts de développement, on conserve le V8 de 6,2 L de la version Stingray toujours placé en position centrale arrière. Ce sont ainsi 495 ch qui battent la chamade lorsqu’on donne la pleine charge, toujours guidés par une boîte à double embrayage à huit rapports.

En ajoutant l’apport du moteur électrique avant, le compte passe à 655 ch, une quinzaine de chevaux de moins que la Corvette Z06 récemment présentée. La plus grande motricité conférée par le rouage intégral et l’instantanéité de sa livraison lui assurent néanmoins le meilleur temps d’accélération jamais chronométré de l’histoire de la Corvette. Chevrolet l’estime à 2,5 s pour boucler le 0-96 km/h, malgré plus de 200 kg supplémentaires qu’elle traîne en comparaison à la plus légère des Z06.

Pour les intéressés, cette nouvelle Chevrolet Corvette E-Ray sera commercialisée cette année à un prix de départ de 128 798 $, ce qui est légèrement inférieur à celui de la livrée Z06. Elle pourra être commandée autant en carrosserie coupé que décapotable.

Mazda

Pas de MX-30 hybride rechargeable pour le Canada

La marque japonaise Mazda a récemment présenté une nouvelle version hybride rechargeable de son multisegment sous-compact électrique MX-30 dans le cadre du salon de l’auto de Bruxelles. Cette nouvelle version du modèle ajoute une corde à son arc à l’aide d’une technologie délaissée depuis longtemps par le constructeur, mais qui n’est pas appelée à revenir au Canada de sitôt.

Officiellement nommée e-Skyactiv R-EV, cette version fait revenir le moteur rotatif, mais dans un rôle secondaire. Il a ici le mandat d’augmenter l’autonomie totale du véhicule sans le mouvoir. Pour ce faire, Mazda a réduit de moitié la grosseur de la batterie, laquelle passe de 35,5 kWh dans sa version électrique à 17,8 kWh dans cette livrée enfichable. On avance une autonomie purement électrique de 85 km, selon le protocole de mesure européen (WLTP). Lorsque la batterie est déchargée, le petit moteur thermique de 830 cc prend la relève avec un réservoir de 50 L.

Mazda a en parallèle légèrement augmenté la puissance du moteur électrique, laquelle passe de 143 ch à 167 ch. Cela dit, aucune de ces avancées ne sera offerte au Canada. Le constructeur nous a confirmé que cet MX-30 enfichable ne posera pas ses roues au pays, une occasion probablement ratée de rendre ce modèle plus attrayant. Rappelons que le MX-30 électrique présente une autonomie maximale de seulement 161 km.

Aston Martin

Le coupé DBS clôt sa présente génération avec une œuvre vibrante

Malgré la plus grande popularité de son VUS DBX, la trajectoire d’Aston Martin a toujours été définie par ses coupés. La dernière représentante de l’illustre lignée de coupés porte-étendard DB, la DB11, en est à ses derniers tours de roue sous sa forme DBS la plus sportive. Afin de souligner ce jalon de l’histoire de la marque, une livrée bien spéciale a été façonnée.

Voici donc la DBS 770 Ultimate, une création fort spéciale qui s’avance comme le modèle de production le plus puissant jamais assemblé par le constructeur anglais. Le chiffre 770 présente sa puissance en chevaux métriques, ou 760 ch de ce côté-ci de l’Atlantique. Cette cavalerie est toujours produite par un V12 de 5,2 L maison et biturbo, dont la pression des turbocompresseurs a été augmentée. Une boîte automatique ZF à huit rapports fait toujours partie du groupe.

Du reste, notons la présence d’élégantes jantes de nid d’abeilles et de diverses modifications fonctionnelles apportées à la sublime robe de cette DBS, dont des branchies découpées dans les ailes avant et le diffuseur arrière redessiné. Le tout enveloppe un train avant plus rigide et un amortissement retravaillé pour la performance.

Seulement 499 exemplaires – 300 coupés et 199 décapotables – seront produits, mais le cahier de commandes est déjà rempli pour ce qui est vraisemblablement l’un des derniers modèles V12 d’Aston Martin.

Nissan

La GT-R persiste et signe

Quand la Nissan GT-R a amorcé sa production à la fin de 2007, Stephen Harper terminait sa deuxième année de mandat à Ottawa et George W. Bush régnait sur les États-Unis depuis six ans. Inutile donc de dire que le coupé japonais, baptisé « Godzilla » en raison de ses capacités hors normes, est mûr pour une refonte.

Ce n’est néanmoins pas ce que Nissan a dévoilé récemment pour sa cuvée 2024. Toujours impressionnante malgré son âge avancé, cette GT-R reçoit des modifications à son design avant et à son becquet arrière pour augmenter l’appui aérodynamique tout en conservant un coefficient de traînée bas.

Le V6 de 3,8 L biturbo assemblé à la main reste inchangé, produisant 565 ch ou 600 ch selon les livrées. Une transmission automatique à double embrayage à six rapports reste aussi au menu, tout comme le rouage intégral ATTESA ET-S qui assure sa motricité légendaire. Souhaitons maintenant qu’une nouvelle génération soit en chemin, car bien qu’accrocheuse, la ritournelle devient passablement répétitive.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.