Espace St-Denis

Un centre culturel pour relancer le Quartier latin

Les gens de la culture, du tourisme et de la politique se sont unis en conférence de presse, lundi midi, pour redonner son lustre d’antan au Quartier latin de Montréal.

Plusieurs dignitaires et élus du quartier se sont déplacés pour, entre autres, l’annonce de la rénovation majeure du Théâtre St-Denis. La mythique salle sera au cœur d’un vaste complexe de divertissement et de restauration, l’Espace St-Denis, qui a pour mission de bonifier l’offre culturelle et touristique du Quartier latin.

Ce plan de relance comprend aussi l’inauguration d’une nouvelle salle, le Studio-Cabaret, pouvant accueillir jusqu’à 700 personnes. En construction à l’emplacement du Théâtre St-Denis 2, le Studio-Cabaret porte la signature visuelle du concepteur Yves Aucoin. La salle sera inaugurée en juin prochain avec une création de la compagnie de cirque Les 7 Doigts, intitulée Mon île, mon cœur, dans une mise en scène de Shana Carroll. Les billets sont déjà en vente.

« Il faut que le Quartier latin redevienne l’espace public le plus couru à Montréal, comme c’était le cas dans la première moitié du XXe siècle », a lancé Jean-Claude Chabot, vice-président chez France Film, la compagnie propriétaire, lundi midi, au début de la conférence de presse sur la scène du Théâtre St-Denis.

« La grande dame du quartier des spectacles », comme il surnomme la salle inaugurée en 1916, pourra enfin entrer dans le nouveau millénaire, grâce à une véritable « cure de jouvence », pour lui redonner son cachet d’antan, tout en l’équipant à la fine pointe de la technologie (avec la fibre optique entre autres).

Dessiné par Éric Gauthier de la firme FABG, le bâtiment offrira au public une expérience unique tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Bye bye l’affreux mur de granit rose poudre qui masque la façade d’origine du St-Denis ! Et bonjour le verre qui laissera voir tout le foyer du théâtre de la rue. « On veut marier le passé, le présent et le futur », a résumé M. Gauthier.

Tourisme culturel

Le PDG de Tourisme Montréal, Yves Lalumière, n’a pas caché le désir de ramener les visiteurs de l’extérieur du Québec au centre-ville, car ceux-ci ont déserté le quartier au plus fort de la pandémie. Et le tourisme culturel à l’est du boulevard Saint-Laurent. Mais il y a un travail important à faire pour devenir une destination phare du tourisme culturel. « Dans le Quartier des spectacles de Montréal, seulement 11 % des billets sont achetés par des étrangers, alors qu’à Broadway, les touristes forment 85 % des spectateurs, à Paris, 60 %, et à Toronto, 35 % », selon les chiffres d’une étude révélée par Lyne Dufresne, directrice de l’implantation du projet Espace St-Denis.

Deux grands acteurs de la production audiovisuelle, Grandé Caméra et Piccolo Mobile, sont aussi partenaires du projet avec France Film et Tourisme Montréal ; ils fourniront les services requis par les futurs clients d’Espace St-Denis. Par exemple, le Studio-Cabaret sera à configuration variable, pouvant se transformer en studio de télévision. Il sera muni d’un dispositif d’écrans DEL à 180 degrés et d’équipements de projection 4K permettant aux spectateurs de vivre une expérience immersive.

Du côté de la gastronomie, Jean Pilote, ancien patron du Il Teatro, restaurant du Capitole de Québec, ouvrira La Brasserie française. Un piano bar terrasse, le Marie-Louise, sera aussi aménagé sur le toit du hall du Studio-Cabaret. Ces deux commerces devraient être inaugurés au printemps 2022.

Finalement, la dernière phase d’Espace St-Denis prévoit la refonte du complexe cinématographique du Quartier latin, rue Émery, qui sera rebaptisé Cité Création Montréal.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.