Communications

Viavi bonifie son offre pour Exfo

L’américaine Viavi revient à la charge avec une offre bonifiée dans une nouvelle tentative d’acquisition de l’entreprise de Québec, Exfo. Le fondateur et actionnaire de contrôle, Germain Lamonde, n’entend toutefois pas céder son entreprise.

Le fournisseur de solutions de mesure et de tests de réseaux de communications, dont le siège social est situé en Arizona, propose maintenant 8 $ US par action pour acquérir son concurrent, l’équivalent de près de 460 millions US.

Viavi avait offert 7,50 $ US par action le mois dernier, une proposition rapidement rejetée par le fondateur et actionnaire de contrôle d’Exfo, Germain Lamonde. Ce dernier, qui est aussi président-directeur du conseil d’Exfo, offre 6 $ US pour fermer le capital de l’entreprise.

L’offre bonifiée de Viavi arrive alors qu’une assemblée des actionnaires est prévue le 13 août pour voter sur l’offre de Germain Lamonde.

Viavi soutient qu’à 6 $ US par action, l’offre de Germain Lamonde est inadéquate considérant les résultats financiers d’Exfo et ses perspectives.

Germain Lamonde demeure de glace devant les avances de Viavi.

« Pour la quatrième fois, j’ai clairement indiqué à Viavi et au conseil d’administration d’Exfo qu’en tant qu’actionnaire de contrôle d’Exfo, je n’envisagerais aucune opération avec Viavi », a-t-il fait savoir par communiqué mardi.

« Viavi savait fort bien que j’allais rejeter toute nouvelle proposition qui ne sert à mon avis qu’à créer de la distorsion dans le processus actuel de privatisation, et ne vise au final qu’à éliminer le principal concurrent de Viavi. Ce n’est certainement pas dans l’intérêt des clients de Viavi et d’Exfo puisque ces derniers finiront par payer des prix beaucoup plus élevés pour les produits que nous vendons, et ce, en ayant moins de services et en ne pouvant plus profiter de l’incroyable moteur novateur d’Exfo », ajoute-t-il.

Germain Lamonde rappelle aux actionnaires d’Exfo qu’ils ont le choix d’accepter son offre de 6 $ US par action ou de demeurer actionnaires d’une société publique.

« Ma position n’a pas changé et ne changera pas non plus, peu importe le nombre de fois où le principal concurrent d’Exfo tentera de perturber le processus pour son propre profit. »

– Germain Lamonde, fondateur et actionnaire de contrôle d’Exfo

Germain Lamonde avait fait savoir le mois dernier que Viavi avait présenté en novembre une première proposition à 4,75 $ US par action pour la bonifier à 5,25 $ US le printemps dernier, avant d’offrir 7,75 $ US en juin.

Germain Lamonde avait aussi précisé qu’à chaque occasion, il avait indiqué « clairement » au conseil d’administration d’Exfo qu’il n’envisagerait aucune opération avec Viavi.

Germain Lamonde détient 61 % des actions en circulation d’Exfo et 94 % des droits de vote.

L’action d’Exfo est demeurée stable mardi pour clôturer à 5,96 $ US au NASDAQ.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.