Saison 2021

L’optimisme règne chez les Alouettes

Comme l’avait fait le commissaire de la Ligue canadienne de football (LCF), Randy Ambrosie, la veille, les Alouettes ont fait preuve d’un très grand optimisme, mardi, en vue de la prochaine saison.

Aux yeux de Mario Cecchini et de Danny Maciocia, il y a très peu de doute que leur équipe jouera au stade Percival-Molson en 2021.

Cecchini, le président des Alouettes, a dit qu’ils étaient très confiants et se consacraient à la possibilité de jouer en 2021. « Au moment où l’on se parle, on a regardé des scénarios qui sont différents, mais on se concentre sur celui avec des spectateurs.

« On arrivera à un point où il n’y aura plus qu’un seul scénario, et selon moi, ce sera celui de jouer devant nos partisans, dans notre stade, ce qui est très important pour nous. »

Maciocia a été encore plus catégorique que Cecchini.

« Je suis extrêmement confiant que nous allons jouer en 2021. Qu’il y aura une saison et un camp d’entraînement. On se prépare en vue d’une saison de 18 matchs et d’un début de camp qui serait en mai. »

« Il n’y a aucun doute dans mon esprit que nous aurons une bonne équipe et que nous jouerons à guichets fermés au stade McGill à tous nos matchs. C’est du moins mon avis », a commenté le directeur général des Alouettes.

« Il n’y a aucun doute dans mon esprit que ce sera le cas, sinon je ne me lèverais pas à 5 ou 6 h du matin pour travailler », a ajouté Maciocia.

Presque un an après avoir été embauchés par les Alouettes, les deux Québécois piaffent d’impatience de voir leur équipe jouer au stade Percival-Molson, on le comprendra. Leur optimisme vient cependant des discussions qu’ils ont eues avec des experts de la santé. Cecchini a raconté qu’il avait notamment discuté avec un médecin, mardi matin.

« Il est optimiste que la vaccination commencera en mars au Québec. La clé sera de savoir combien de gens pourront être vaccinés quotidiennement. Pour moi, ce sont des nouvelles encourageantes et c’est pour cette raison que je suis optimiste.

« Nos médecins et nos experts sont encouragés de nous voir jouer devant des fans en 2021. »

Sondages à l’interne

Si la LCF et les Alouettes obtiennent effectivement la permission de la Santé publique d’accueillir des spectateurs à compter de l’été prochain, la question sera alors de savoir si ces derniers seront au rendez-vous. Cecchini n’en doute pas.

« Nos sondages internes continuent de nous indiquer qu’une forte majorité de nos fans ont hâte de revenir au stade et qu’ils n’ont pas de crainte de le faire », a précisé Cecchini.

Lorsqu’on a demandé au président des Alouettes si l’option d’amorcer la saison 2021 devant des foules réduites était envisagée, il a indiqué qu’il était encore trop tôt pour répondre à cette question.

« C’est le genre de scénario qu’on va regarder quand on sera rendus là, mais au moment où l’on se parle, je suis assez encouragé de pouvoir jouer devant des fans. »

Cecchini a également parlé des espoirs du Canadien de pouvoir jouer devant 4000 spectateurs au Centre Bell au cours des prochains mois.

« S’il y a 4000 partisans dans un aréna fermé en janvier ou en février, c’est une raison de plus d’être optimiste [de pouvoir jouer devant des partisans] dans un stade ouvert dans six ou sept mois. »

C’est dans le cadre de la semaine « Célébrons la Coupe Grey » que les Alouettes ont présenté leur bilan de la dernière année. Cecchini a profité de l’occasion pour remercier les partisans des Alouettes de leur soutien des derniers mois.

« Entre 85 et 86 % de nos abonnés de saison ont laissé leur dépôt pour la saison 2020 en vue de la saison prochaine. Et pour nous, ce sont des gestes qui ont été importants et encourageants et qui ont été très appréciés. »

Un homme occupé en février

Comme les huit autres directeurs généraux de la LCF, Danny Maciocia sera un homme très occupé à la mi-février. C’est normalement le moment de l’année où le marché des joueurs autonomes s’ouvre dans la LCF et approximativement les deux tiers des joueurs seront libres de négocier avec l’équipe de leur choix.

« Ce sera de loin le plus gros défi de toutes les équipes. Il y a environ 65 % des joueurs qui obtiendront leur autonomie, non seulement dans notre équipe, mais dans la LCF en entier », a expliqué Maciocia.

« Ce seront assurément les plus longues journées de travail que nous aurons en tant que membres des opérations football. Je pense qu’on devra travailler entre 14 et 16 heures par jour, sept jours sur sept, durant quelques mois afin d’assembler ce casse-tête. Mais ce sera la réalité de toutes les équipes. »

Formation d’entraîneurs

Afin de bonifier la semaine « Célébrons la Coupe Grey », les Alouettes offrent plusieurs activités au public, dont une « clinique d’entraîneurs », une formation à laquelle participeront Maciocia, Luc Brodeur-Jourdain, André Bolduc et le médecin de l’équipe, le DVincent Lacroix.

En début d’après-midi, mardi, près d’une centaine de personnes s’étaient inscrites pour participer à la formation, au grand plaisir de Cecchini et de son équipe.

La formation virtuelle aura lieu mercredi à 17 h, et les informations pour s’y inscrire sont disponibles sur le site web de l’équipe.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.