Repêchage d’expansion

Carey Price laissé sans protection

La LNH a dévoilé dimanche matin les listes de protection de toutes les équipes en vue du repêchage d’expansion du Kraken de Seattle. Et celle du Canadien a de quoi en laisser beaucoup songeurs…

Les joueurs qui se retrouvent sur la liste de protection du Tricolore sont Josh Anderson, Brendan Gallagher, Jesperi Kotkaniemi, Artturi Lehkonen, Jake Evans, Joel Armia, Tyler Toffoli, Ben Chiarot, Joel Edmundson, Jeff Petry et Jake Allen.

Le Tricolore a donc opté pour la formule de protection de sept attaquants, de trois défenseurs et d’un gardien – plutôt que de huit patineurs, toutes positions confondues.

Carey Price, Shea Weber, Phillip Danault, Jonathan Drouin, Paul Byron et Brett Kulak font donc partie des joueurs non protégés et pourraient se retrouver à Seattle. Oui, vous avez bien lu…

Nick Suzuki, Cole Caufield, Alexander Romanov et Cayden Primeau n’avaient pas besoin d’être protégés puisqu’ils comptent deux années ou moins d'expérience dans les rangs professionnels.

Des explications, s’il vous plaît ?

Quelques décisions du Canadien laissent certainement ses partisans perplexes, alors que plusieurs des joueurs qui ont joué un rôle de premier plan dans le dernier parcours éliminatoire de l’équipe se retrouvent sans protection. Le premier nom auquel on pense est Carey Price.

Chaque formation devait obligatoirement rendre disponible l’un de ses gardiens. Price a accepté de lever sa clause de non-mouvement à cet effet. En procédant ainsi, le Canadien fait le pari que le Kraken ne le choisira pas en raison de son contrat astronomique – le cerbère doit encore empocher une moyenne de 10,5 millions au cours des cinq prochaines saisons et une prime de 11 millions en septembre prochain.

Ce risque permet du même coup au directeur général Marc Bergevin de protéger son gardien auxiliaire, Jake Allen, qu’il aurait pu perdre aux mains du Kraken sans rien obtenir en retour.

Certains évoquent une possible entente entre Bergevin et son homologue à Seattle, Ron Francis, mais rien n’est moins sûr. Le mystère se maintiendra jusqu’au moment où le Kraken fera sa sélection, mercredi. Perdre Price, qui a été l’un des éléments principaux permettant au Canadien d’atteindre la finale de la Coupe Stanley, serait sans contredit une situation difficile à surmonter.

Les partisans montréalais ont peut-être de quoi se rassurer : la conjointe de Carey Price, Angela, a publié une photo sur son compte Instagram, samedi soir, après que plusieurs médias eurent rapporté que le numéro 31 avait accepté de lever sa clause de non-mouvement.

« Ne vous en faites pas, les amis, les choses auront plus de sens bientôt », a-t-elle écrit, affirmant avoir reçu de nombreux messages privés à ce sujet.

Le journaliste Pierre LeBrun a par ailleurs rapporté dimanche que Price devait rencontrer un médecin à New York cette semaine concernant une blessure à un genou qui pourrait nécessiter une opération.

Quant à Shea Weber, la bombe est tombée il y a quelques jours : plusieurs médias ont rapporté qu’il pourrait rater l’entièreté de la prochaine saison, peut-être même plus, en raison de ses nombreuses blessures survenues au cours des dernières années (pied, genou, cheville, pouce…).

Âgé de 35 ans, Shea Weber pourrait avoir atteint l’heure de la retraite. Tout indique que le Kraken n’en fera pas sa sélection, même si le capitaine du Canadien a joué plus de 25 minutes par soir en séries éliminatoires.

Le Québécois Phillip Danault, qui porte l’uniforme bleu-blanc-rouge depuis 2016, se retrouve lui aussi exposé. Le centre deviendra joueur autonome, le 28 juillet. Dans son bilan de fin de saison, Bergevin a affirmé que le numéro 24 était « encore dans les plans, mais les prochaines semaines vont décider de son avenir ».

Le fait que Danault ne soit pas protégé par le Canadien laisse sous-entendre que les deux clans ne sont pas près d’en venir à une entente. D’ailleurs, comme La Presse l’a publié samedi, aucune communication récente n’a eu lieu entre les deux camps. Le Canadien n’a pas encore déposé d’offre pour retenir le joueur de centre. Aucune négociation n’a donc eu lieu.

Comme dans le cas de Danault, l’attaquant Joel Armia deviendra lui aussi joueur autonome dans les prochaines semaines. De toute évidence, le Canadien a confiance de s’entendre avec le Finlandais de 28 ans, puisque celui-ci se retrouve sur la liste de protection de l’équipe.

L’autre Québécois du Canadien, Jonathan Drouin, pourrait lui aussi se retrouver chez le Kraken.

L’attaquant de 26 ans s’est absenté de l’équipe pour des « raisons personnelles » le 28 avril et n’a pas été revu depuis. Après les séries éliminatoires, Bergevin avait affirmé qu’« aux dernières nouvelles », Drouin « allait très bien ». Ce dernier présentait une fiche de 2 buts et 21 aides, pour 23 points en 44 matchs au moment de son départ.

Dans le cas de Paul Byron, son contrat le lie à l’équipe pour encore deux saisons. Toutefois, son salaire annuel de 3,4 millions est très élevé en regard de sa productivité et son rôle, qui en est un de soutien. Byron a été soumis au ballottage à trois reprises en 2021, sans jamais être réclamé. Ce serait plutôt étonnant de voir le nouveau club en faire son choix au repêchage d’expansion…

Parions que beaucoup retiendront leur souffle, mercredi, quand les dirigeants du Kraken laisseront entendre leurs choix…

Ailleurs dans la LNH

Bien des joueurs intéressants se retrouvent sans protection dans le circuit Bettman. La liste du Lightning de Tampa Bay a de quoi faire saliver : Alex Killorn, Tyler Johnson, Ondrej Palat, Yanni Gourde et Mathieu Joseph sont parmi les joueurs exposés.

Alexander Kerfoot (Toronto), Jake Virtanen (Vancouver), Max Domi (Columbus), P.K. Subban (New Jersey), Kevin Shattenkirk (Anaheim), Ryan Johansen (Nashville), Mark Giordano (Calgary), Brenden Dillon (Washington), Jakub Voracek (Philadelphie) et Vladimir Tarasenko (St. Louis) font aussi partie des nombreux joueurs offerts au Kraken sur un plateau d’argent.

Outre Price, quelques gardiens pourraient s’avérer de bonnes options. Du lot, les jeunes de 24 et 25 ans Kaapo Kähkönen, au Minnesota, et Vitek Vanecek, à Washington, ainsi que les vétérans Jonathan Quick, à Los Angeles, Braden Holtby, à Vancouver, et Ben Bishop, à Dallas.

Le repêchage d’expansion aura lieu le mercredi 21 juillet. Le nouveau club aura le luxe de piger un joueur parmi chaque équipe de la LNH, à l’exception des Golden Knights de Vegas, afin de bâtir un alignement complet de 14 attaquants, 9 défenseurs et 3 gardiens.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.