Grand Prix du Canada

Un point pour Lance Stroll à la maison

Lance Stroll a profité de sa course à la maison pour décrocher son troisième point de la saison, dimanche. Le Québécois a doublé Daniel Ricciardo en fin de course afin de se faufiler de justesse dans le top 10.

« Ça se prend bien. Je suis très content avec ça », a simplement résumé le pilote de l’équipe Aston Martin, sourire en coin, après la course.

Stroll, qui partait 17e sur la grille de départ, a bénéficié d’une aide précieuse de son coéquipier, Sebastian Vettel, en fin de course. L’Allemand, qui roulait sur des pneus durs depuis 37 tours, lui a laissé la voie libre afin de lui permettre d’attaquer Ricciardo, ce qu’il a fait avec succès au 64e des 70 tours.

« J’avais plus de vitesse sur des pneus plus nouveaux, et on avait Ricciardo devant. […] J’étais sur de nouveaux pneus médiums alors j’avais plus d’opportunités que [Sebastian] pour battre la compétition devant », a-t-il expliqué.

« C’est un bon effort de l’équipe. On avait une bonne stratégie. On est contents de marquer des points. »

— Lance Stroll

C’est la quatrième course de Stroll en carrière à Montréal. Les trois fois qu’il a franchi la ligne d’arrivée, il était dans les points. On peut dire que le circuit Gilles-Villeneuve lui réussit. « C’est tout le temps spécial ici », a-t-il d’ailleurs souligné, affirmant avoir ressenti l’énergie qui provenait des gradins remplis et bruyants.

C’est la troisième fois que Stroll finit 10e cette saison. Il n’a encore pu faire mieux. Ses trois points le placent au 18e rang du classement des pilotes, derrière Alexander Albon, de Williams. Ses deux poursuivants, Mick Schumacher (Haas) et Nicholas Latifi (Williams), n’ont encore aucun point.

De son côté, Vettel a finalement été le 12e à franchir la ligne d’arrivée. En excluant ses deux abandons en Australie et à Miami, il s’agit de son pire résultat cette saison – il a manqué les deux premières courses en raison de la COVID-19.

Avec ce point amassé dimanche, le fils du milliardaire Lawrence Stroll permet cependant à Aston Martin de prendre le 8e rang chez les constructeurs avec 16 points. L’écurie était à égalité avec Haas avant le Grand Prix du Canada.

Retrouver le confort

Dans tous les cas, Aston Martin a encore beaucoup de travail devant elle pour améliorer sa monoplace, croit Stroll.

« C’est l’une des voitures les plus difficiles que j’ai conduites dans ma carrière », a-t-il indiqué.

« Je pense que c’était un peu mieux aujourd’hui, mais c’était encore difficile. On doit continuer à travailler pour que je sois plus à l’aise dans la voiture, parce que c’est encore difficile pour moi. […] Il y a encore des choses que la voiture fait qui me surprennent. On doit continuer à travailler pour retrouver la place confortable dans laquelle nous étions l’année passée et l’année d’avant, quand j’étais plus à l’aise et plus confiant. »

Une fin de semaine mémorable

La course de Nicholas Latifi a été à l’image des huit dernières : le Torontois n’est même pas passé proche de se battre pour un point.

Le pilote Williams, qui était 18e sur la grille de départ, a conclu au 16e rang pour la cinquième fois cette saison. Il a devancé la Haas de Kevin Magnussen, tandis que Sergio Pérez (Red Bull), Yuki Tsunoda (AlphaTauri) et Mick Schumacher (Haas) ont dû abandonner en cours de route.

« Nous manquions beaucoup de rythme et nous devons essayer de comprendre pourquoi c’est le cas à haute comme à basse quantité d’essence, a-t-il soutenu. Nous avons maintenant deux semaines pour essayer de faire un peu d’analyse avant d’aller à Silverstone. Quel que soit le résultat, ce week-end a été mémorable. »

Mémorable, parce qu’il s’agissait de sa première course en carrière sur le sol canadien. Le pilote de 26 ans était tout sourire à chaque apparition dans les paddocks et devant les médias, cette semaine.

« C’était vraiment formidable d’avoir enfin ma première course à la maison, a-t-il évoqué. Le soutien que j’ai ressenti de la part de ma famille, de mes amis et de tous les partisans dans les tribunes était incroyable. »

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.