Roland-Garros

Nadal et Świątek qualifiés pour les huitièmes de finale

Paris — Iga Świątek a conclu sa dernière victoire à Roland-Garros en levant son poing droit en signe de triomphe. Rafael Nadal a gagné moins d’une demi-heure plus tard et a marqué le coup avec un uppercut de la main gauche.

Les deux champions en titre à Roland-Garros forment une redoutable combinaison. Les deux ont gagné sans rien céder à leur adversaire, samedi, se qualifiant pour les huitièmes de finale.

Nadal a brisé son adversaire deux fois de suite en deuxième manche et il a éliminé Cameron Norrie 6-3, 6-3 et 6-3.

Świątek s’est quant à elle ressaisie après avoir cédé un bris à la première manche pour venir à bout d’Anett Kontaveit 7-6 (4) et 6-0. Âgée de 20 ans, elle a remporté 20 manches consécutives à Roland-Garros, et cette séquence a été menacée alors qu’elle tirait de l’arrière 4-2 contre Kontaveit. La tenante du titre a dominé à partir de là et n’a perdu que 12 points à la deuxième manche. Huitième tête de série, elle affrontera maintenant l’Ukrainienne Marta Kostyuk, qui a atteint pour la première fois les huitièmes de finale d’un tournoi majeur.

Quant à Nadal, âgé de 35 ans, il s’est qualifié pour les huitièmes de finale d’un tournoi du Grand Chelem pour la 50fois, et il affrontera maintenant le jeune Italien Jannik Sinner. La vedette espagnole tente d’ajouter à son record de 13 couronnes à Roland-Garros et vise un 21titre majeur, battant ainsi le record masculin qu’il partage avec Roger Federer.

Federer et Novak Djokovic sont les seuls autres hommes à avoir atteint le quatrième tour dans 50 tournois majeurs.

Federer souffre

Federer a d’ailleurs peiné dans son match en soirée, mais il a porté à 68 son record du nombre de visites en ronde des 16 lors d’un tournoi du Grand Chelem.

Le Suisse a vaincu Dominik Koepfer en quatre manches de 7-6 (5), 6-7 (3), 7-6 (4) et 7-5, dans un duel qui s’est terminé peu avant 1 h du matin à Paris.

« Je ne sais pas si je vais jouer » en 8e de finale contre Matteo Berrettini, a déclaré Roger Federer après avoir bataillé plus de trois heures et demie.

« Je dois décider si je continue à jouer ou non. N’est-ce pas trop risqué de continuer à tirer [sur le genou] ? N’est-ce pas le bon moment pour se reposer ? »

– Roger Federer

Revenu à la compétition en mars, après deux opérations au genou droit en 2020, le Suisse, qui fêtera ses 40 ans en août, a fait de Wimbledon son objectif prioritaire.

« À chaque match, je dois réévaluer la situation et voir le lendemain matin dans quel état je me réveille et comment va mon genou. C’est peut-être même encore plus vrai après un match aussi long que celui d’aujourd’hui », a précisé l’ex-no 1 mondial aujourd’hui 8e.

Trois en trois our Kenin

L’Américaine Sofia Kenin, 22 ans, s’est qualifiée pour le quatrième tour pour la troisième année consécutive en remportant son match contre sa compatriote Jessica Pegula, 4-6, 6-1 et 6-4. Kenin, quatrième tête de série, est la joueuse la mieux classée du tableau féminin, et elle effectue un retour en force à Roland-Garros, où elle a été finaliste contre Świątek en octobre.

« Cette année entière n’a pas été si bonne en ce qui concerne le tennis, a avoué Kenin. J’ai connu quelques éliminations rapides. Je suis donc heureuse de retrouver enfin mon rythme et de jouer à nouveau du bon tennis. »

Kenin a pris une avance de 3-0 à la première manche contre Pegula, 28tête de série, mais elle a ensuite commencé à prendre l’avantage, en particulier avec son revers qui lui a procuré deux douzaines de coups gagnants. Elle a totalisé 48 coups gagnants contre 18 pour Pegula.

Kenin a commis 10 doubles fautes et a cédé cinq bris, mais elle a gagné ses quatre derniers jeux au service pour conclure sa victoire. La championne des Internationaux d’Australie en 2020, qui a dû s’absenter de la compétition en raison d’une appendicectomie en février, a amélioré son palmarès à 10-8 cette année.

« Je suis contente que ça clique pendant Roland-Garros. J’aime le court, j’aime la terre battue. C’est une bonne surface pour moi. Mon jeu n’est pas là où il était aux Internationaux d’Australie en 2020, mais nous y arrivons. »

– Sofia Kenin

L’Américaine Sloane Stephens, qui est classée 59e et évincée du top 50 pour la première fois depuis 2017, a franchi une autre étape en disposant de Karolína Muchová, 18tête de série, 6-3, 7-5. Stephens, finaliste en 2018, affrontera maintenant Barbora Krejčíková.

La routine pour Djokovic

Novak Djokovic, première tête de série, n’a pas fait face à une balle de bris en route vers une victoire 6-1, 6-4, 6-1 contre Ričardas Berankis. Deux Italiens de 19 ans se sont également qualifiés pour les huitièmes de finale – Sinner et Lorenzo Musetti.

Djokovic s’est qualifié pour les huitièmes de finale à Roland-Garros pour la 12année de suite et a précisé qu’il avait fait les ajustements nécessaires par un après-midi frais et nuageux.

« Peut-être que pour ceux qui regardaient, cela avait l’air simple, mais ce n’était pas le cas, a expliqué Djokovic à la foule en français. Les conditions étaient différentes. Comment dit-on en français… ? Le rebond était plus lent. Je pense que je me suis bien débrouillé. »

Djokovic affrontera maintenant Musetti, qui dispute son premier tournoi du Grand Chelem.

« C’est un gros défi pour moi. Il n’aura pas grand-chose à perdre. Je suis sûr qu’il va venir essayer de jouer le tennis de sa vie. »

– Novak Djokovic

Musetti est revenu de l’arrière pour remporter un match contre Marco Cecchinato 3-6, 6-4, 6-3, 3-6, 6-3. Sinner, 18tête de série, a vaincu Mikael Ymer 6-1, 7-5, 6-3.

L’Allemand Jan-Lennard Struff, 31 ans, a égalé sa meilleure performance en tournoi du Grand Chelem en se qualifiant pour le quatrième tour lorsqu’il a battu Carlos Alcaraz, issu des qualifications, 6-4, 7-6 (3), 6-2.

Consultez le tableau

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.