Répondre aux besoins des résidents du centre-ville

Plusieurs projets verront le jour au cours des prochains mois, afin d’étoffer l’offre de logements destinés aux étudiants et de mettre de l’avant la culture des Premières Nations.

Le centre culturel et communautaire Sanaaq

Le centre culturel et communautaire Sanaaq, situé à l’angle du boulevard René-Lévesque Ouest et du parc Hector-Toe-Blake, ouvrira ses portes en 2023.

Ce bâtiment de deux étages accueillera une bibliothèque, une maison de la culture et des espaces sociaux pour les résidents du quartier Peter-McGill, qui ont d’ailleurs été concertés dans son élaboration.

Ce futur bâtiment s’inscrit dans la volonté de reconnaissance et de revalorisation des cultures autochtones, qui seront grandement mises à l’honneur dans sa programmation culturelle. « Sanaaq » est le nom de l’héroïne d’un roman inuit écrit dans les années 1950 par l’auteure Mitiarjuk Nappaaluk. La racine du mot, « sana », signifie « fabriquer, œuvrer, créer » en inuktitut.

Les ébauches du projet attribué aux firmes Architecture49, Pelletier de Fontenay, Atelier Zébulon Perron et CIMA+ laissent entrevoir un lieu au design chaleureux, grâce à une présence importante de bois, de verdure et de lumière naturelle.

Le centre Sanaaq comprendra, entre autres :

Une maison de la culture dotée d’une salle de spectacle et d’exposition d’une capacité de 250 places.

Une bibliothèque comptant plus de 84 000 documents (des livres papier et numérique, écrits en français, en anglais, en différentes langues autochtones, en farsi et en cantonnais) et des jeux, des instruments de musique et du matériel numérique.

Un café communautaire et un laboratoire culinaire.

Financé par l’arrondissement de Ville-Marie et le gouvernement du Québec dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel de Montréal, le centre Sanaaq viendra combler l’absence d’installation municipale culturelle et communautaire observée dans le quartier Peter-McGill.

Les Appartements LINK

En construction sur l’avenue Lincoln près de la rue Saint-Mathieu, les Appartements LINK devraient accueillir leurs premiers locataires au mois de janvier 2022.

Situé à quelques pas de l’Université Concordia, ce futur lieu de vie disposera de 127 logements destinés aux étudiants et aux jeunes professionnels, allant de studios de 423 pi2 à des appartements plus vastes, dotés de deux à quatre chambres.

Meublés ou non, tous les logements seront équipés de cinq appareils électroménagers.

Ce projet, du groupe Brivia, se distingue par son esthétisme particulier. Sa façade et son hall d’entrée ont été aménagés dans quatre maisons de ville victoriennes qui ont été volontairement préservées. En contraste, un intérieur au design contemporain et minimaliste saura répondre aux critères fonctionnels de la jeune génération.

L’immeuble disposera notamment d’un centre de conditionnement physique au rez-de-chaussée, d’un chalet urbain au dernier étage, de deux ascenseurs facilitant l’accessibilité, d’un stationnement intérieur pour vélos et voitures ainsi que d’une grande terrasse extérieure.

Un service de surveillance y assurera la sécurité 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

La résidence étudiante Le Mildoré

Autre projet immobilier destiné à accueillir des étudiants, Le Mildoré, situé sur l’avenue Peel près du boulevard De Maisonneuve Ouest, devrait être inauguré au mois de mai 2022.

L’immeuble de 19 étages aura une capacité d’accueil de 300 locataires qui bénéficieront d’espaces de rangement sur mesure, d’un poste de travail dans chaque chambre ainsi que de deux salles d’étude communes.

Ce projet, conçu par la firme Werkliv, proposera des loyers d’environ 885 $ par mois à ses occupants. Cette entreprise montréalaise, fondée par un ancien étudiant de l’Université McGill, se spécialise dans la construction de logements étudiants à prix abordable.

L’immeuble Le Mildoré se démarquera par son caractère durable. Il disposera notamment d’un système de chauffage et de climatisation utilisant l’énergie dégagée par l’eau circulant dans les circuits d’approvisionnement. Il sera également le plus haut immeuble résidentiel construit en acier plutôt qu’en béton à Montréal.

Enfin, Le Mildoré sera le premier bâtiment du centre-ville construit sans grue. Il sera plutôt construit avec la technologie unique de l’entreprise montréalaise Upbrella Construction qui permet de lever la toiture à l’aide de systèmes hydrauliques à mesure que chaque étage est achevé.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.