Le coût des primes d’assurance auto en hausse

Le coût des sinistres automobiles a subi une augmentation fulgurante en 2021. Selon les données compilées par la plateforme de comparaison de produits financiers HelloSafe, même si le nombre de sinistres n’était en hausse que de 3,4 %, les coûts de réparation ont augmenté de 11,2 %.

Le coût moyen des sinistres est passé de 4149 $ à 4461 $ entre 2020 et 2021. Au total, les sinistres automobiles ont coûté aux compagnies d’assurance près de 2,2 milliards.

Les analystes de HelloSafe expliquent cette hausse par le coût toujours plus élevé des pièces à remplacer dans les véhicules, notamment dans les nouveaux modèles d’automobiles avec leurs multiples composants électroniques. Le coût de remplacement d’un véhicule accidenté suit aussi la hausse globale de la valeur des véhicules. À cela s’ajoute la pénurie de main-d’œuvre qui force les garagistes à augmenter les salaires.

Primes en hausse

Sans surprise, les primes ont augmenté en 2021. Les Québécois ont dû payer en moyenne 43 $ de plus, car la prime moyenne d’assurance auto est passée de 732 $ à 775 $. Une hausse de 5,87 %.

Les Québécois s’attendent à payer une prime plus élevée dans les régions urbaines comme Montréal et Québec. Or ce n’est pas toujours le cas. À Québec, par exemple, la prime moyenne s’élève à 754 $, tandis que dans les Laurentides elle grimpe à 777 $, sur la Côte-Nord à 800 $.

Il vaut mieux être propriétaire d’un véhicule quand on habite dans le Bas-Saint-Laurent plutôt que dans le Nord-du-Québec. L’écart est grand. On passe de 623 $ à 1217 $.

C’est dans l’ouest de Montréal que les prix ont le plus augmenté de 2020 à 2021, soit une hausse de 6,85 %. Le Nord-du-Québec, avec ses primes les plus élevées, a connu la hausse la plus faible, soit 2,36 %.

Grand écart

Ceux qui ont la possibilité de choisir préféreront faire réparer leur véhicule accidenté dans Chaudière-Appalaches ou en banlieue de Montréal. Il s’agit des régions où les réparations sont les moins coûteuses. En revanche, le Nord-du-Québec, Laval et l’ouest de Montréal se démarquent par leurs prix plus élevés qu’ailleurs dans la province.

Plus de sinistres à Montréal

C’est dans les zones urbaines les plus populeuses que surviennent le plus de sinistres, notamment le centre et l’est de Montréal (11,9 %), la région de Laval (9,76 %), l’ouest de Montréal (9,71 %) et la Communauté urbaine de Québec (9,6 %).

Dans le Nord-du-Québec (6,9 %), l’Abitibi-Témiscamingue (7,5 %) et le Centre-du-Québec (7,7 %), on en compte nettement moins.

Les données sont tirées du Rapport statistique sur l’assurance automobile 2021 publié par le Groupement des assureurs automobiles (GAA) du Québec.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.