37es prix Gémeaux

La série Nous crée la surprise, Guillaume Lemay-Thivierge aussi

Surprise de taille aux prix Gémeaux, dimanche. Alors que plusieurs s’attendaient à assister au nouveau triomphe de District 31, l’Académie a préféré récompenser Nous. L’offrande du Club illico a coiffé l’escouade du commandant Chiasson pour repartir avec l’un des trophées les plus prisés du gala, celui de la meilleure série dramatique annuelle.

« C’est une grande surprise. On est vraiment fiers de cette série », a déclaré la productrice Anne Boyer.

La victoire de Nous est d’autant plus étonnante qu’au printemps, Le Journal de Montréal rapportait que l’œuvre de l’auteure Dominick Parenteau-Lebeuf n’avait pas été renouvelée, après une seule année. À moins d’un rebondissement spectaculaire, les 12 épisodes qui atterriront sur le Club illico en octobre seront les derniers.

Au gala d’ouverture, présenté en après-midi, Élise Guilbault, lauréate du trophée du meilleur rôle de soutien féminin (série annuelle) pour son portrait d’une femme portant un lourd secret dans Nous, avait d’ailleurs envoyé un message aux « amis de Québecor ».

« SVP, mettez Nous en lumière. Nous ne mérite pas d’être dans l’ombre comme ç’a été [le cas durant] la dernière année. C’est une série formidable. »

— Élise Guilbault

Sélectionnée dans cinq catégories, District 31 n’est pas repartie les mains vides. L’ultime saison du drame policier au succès phénoménal a permis à Luc Dionne de s’emparer du prix des meilleurs textes (série dramatique annuelle). Devant les caméras, l’auteur a remercié les fans fidèles de l’émission. « C’est un buzz épouvantable d’avoir 1,8 million de personnes qui viennent nous voir pendant six ans. »

Comme prévu

Le couronnement des séries C’est comme ça que je t’aime et Audrey est revenue était beaucoup plus attendu, puisqu’elles ouvraient la marche avec 14 sélections chacune. Sacrée meilleure série dramatique en soirée, C’est comme ça que je t’aime s’était illustrée dans trois catégories plus tôt en journée : meilleur texte (François Létourneau), meilleure réalisation (Robin Aubert, Jean-François Rivard) et production s’étant le plus illustrée à l’étranger.

Sous les projecteurs, la productrice Joanne Forgues a rappelé qu’en 1975, année où l’action de C’est comme ça que je t’aime se déroule, l’avenir s’annonçait rose pour les femmes, ce qui n’est plus nécessairement le cas aujourd’hui.

« En 2022, cette femme est maintenant écorchée à plusieurs égards. Chez nos voisins, avec l’annulation de l’arrêt Roe c. Wade, en Afghanistan, où elles n’ont plus aucun droit, les pro-vie cachés au sein des partis politiques… SVP, soyons vigilantes et vigilants. Tout ça est si fragile. »

Après avoir triomphé au festival CANNESERIES de Cannes au printemps, Audrey est revenue a répété l’exploit au Québec. La série du Club illico, qui sera relayée par Télé-Québec à partir du 29 septembre, est repartie avec cinq trophées du côté des comédies : meilleure comédie, meilleure réalisation (Guillaume Lonergan), meilleur texte (Guillaume Lambert, Florence Longpré), meilleur premier rôle féminin (Florence Longpré) et meilleur premier rôle masculin (Denis Bouchard). Audrey est revenue raconte l’histoire d’une femme de Sorel-Tracy qui revient d’un coma après 15 ans.

Les autres prix d’interprétation ont été répartis entre plusieurs productions différentes : Aller simple (Luc Picard, meilleur premier rôle masculin – série dramatique), Le temps des framboises (Sandrine Bisson, meilleur premier rôle féminin – série dramatique), Alertes (Guy Jodoin, meilleur premier rôle masculin – série dramatique annuelle), Une autre histoire (Marina Orsini, meilleur premier rôle féminin – série dramatique annuelle, et Benoît McGinnis, meilleur rôle de soutien – série dramatique annuelle), Virage (Sylvain Marcel, meilleur rôle de soutien masculin – série dramatique), Doute raisonnable (Karelle Tremblay, meilleur rôle de soutien féminin – série dramatique), La confrérie (Guillaume Lambert, meilleur rôle de soutien – comédie) et Léo (Micheline Bernard, meilleur rôle de soutien féminin – comédie).

Guillaume Lemay-Thivierge sème la confusion

Guillaume Lemay-Thivierge a effectué une apparition imprévue en milieu de soirée. Une fois au micro, l’animateur de Chanteurs masqués, qui voulait visiblement faire rire l’auditoire, a livré un discours un peu longuet et décousu à propos du vote aux Gémeaux.

En coulisses après le gala, Véronique Cloutier a juré que l’irruption du comédien et animateur n’était pas planifiée. « Je voulais être élégante et je pense que les gens ont le droit de s’exprimer. Mais il faut rester aux aguets parce qu’on ne peut pas laisser dire n’importe quoi non plus. Je pense que ça s’est fait dans les règles de l’art. »

En entrevue avec Isabelle Racicot et Jean-Sébastien Girard sur ICI ARTV aux alentours de 23 h, Véronique Cloutier a ajouté qu’elle n’avait pas été déstabilisée par l’allocution de l’acteur, et qu’elle n'était pas déçue que l’incident porte ombrage à son travail. « Je ne fais pas ça pour me faire dire que je suis bonne. »

En direct, chouchou du public

Pour la deuxième année consécutive, En direct de l’univers a récolté le prix du public. « Ça, c’est touchant ! », a lancé France Beaudouin. Le rendez-vous musical de Radio-Canada a également dominé les catégories réservées aux émissions de variétés.

Infoman a complété un tour du chapeau entamé en journée lorsque Jean-René Dufort a décroché le trophée du meilleur animateur d’une émission d’humour.

Gagnante d’un prix à Cannes pour Complètement lycée, une parodie décalée des séries pour adolescents offerte sur noovo.ca, Rosalie Vaillancourt a imité Audrey est revenue en triomphant chez elle. L’humoriste a gagné le Gémeaux du meilleur premier rôle pour une série produite pour les médias numériques – comédie.

Pierre-Yves Lord a remporté la palme du meilleur animateur de jeu pour 100 génies. Une fois sur scène, l’heureux élu a milité pour qu’on accorde davantage de visibilité au jeu-questionnaire qui met en lumière l’étendue des connaissances générales d’un groupe de jeunes de 14 à 17 ans. « Je sais qu’un article sur 100 génies, ça génère peut-être moins de clics qu’une bataille à Big Brother Célébrités, mais c’est important qu’on parle de ces jeunes-là, parce que ça peut avoir des répercussions super positives sur d’autres jeunes qui sont en quête de modèles positifs à la télé. »

Les animateurs Sébastien Diaz et Bianca Gervais ont gagné une statuette dorée pour Format familial, le magazine de services qu’ils ont animé pendant huit saisons à Télé-Québec. Une fois sur scène, Bianca Gervais a déclaré que c’était « la cerise sur le sundae ».

La tour a remporté le prix du meilleur talk-show. « Ça boucle bien la boucle », a déclaré Patrick Huard dans une vidéo préenregistrée. L’humoriste, acteur et réalisateur a quitté l’émission de TVA au printemps, après avoir passé deux saisons aux commandes.

Les 37es prix Gémeaux étaient animés par Véronique Cloutier. L’animatrice a ouvert la cérémonie en présentant un sketch riche en gags, auquel plusieurs artistes du petit écran ont participé, dont Michel Charette, Élise Marquis, Frédéric Pierre et Patrice Bélanger.

Par ailleurs, Chantal Machabée et Pierre Bruneau ont présenté des trophées.

— Avec Marissa Groguhé, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.