Conseils aux dirigeants

Maintenir l’engagement de l’équipe à distance

C’est une situation inusitée dans laquelle les employés et les entreprises, peu importe leur taille, sont plongés : depuis un an, il faut travailler ensemble sans être en présence les uns des autres. Et comme certaines organisations ont décidé de continuer à distance même après la COVID-19, comment maintenir l’engagement, solidifier des liens ou, même, en créer de nouveaux ? Conseils d’experts.

Pour Éric Brunelle, professeur titulaire au département de management de HEC Montréal, il y a trois grandes clés afin de garder les troupes tissées serré et motivées... et elles sont un peu les mêmes, que l’on soit en télétravail ou en présentiel.

La gestion des relations

La gestion des relations est cruciale. « Il ne faut pas sous-estimer les relations humaines et le volet social, dit-il. En télétravail, on ne peut pas se croiser pour jaser et prendre des nouvelles, spontanément. »

L’une des solutions ? Structurer l’horaire afin de permettre ces moments de liberté et d’échanges. Que ce soit à travers l’organisation d’un jeu-questionnaire, d’un concours ou d’un jeu en ligne, les possibilités sont nombreuses... et peuvent être très créatives.

À l’Agence Team Building, certains des ateliers pour nourrir l’engagement sortent de l’ordinaire : chasse au trésor, atelier de mixologie, jeu de Lego...

« Lorsque les coéquipiers se font confiance, ils sont plus à même d’être honnêtes et ouverts les uns avec les autres. »

— Geneviève Lemay, spécialiste en développement d’équipe à l’Agence Team Building

« Ils admettent leurs erreurs, demandent de l’aide et s’entraident », ajoute-t-elle.

Clarifier le processus et parler du fonctionnement

Éric Brunelle est formel : la création d’un guide de télétravail est primordiale. Il le distingue d’une « politique » de télétravail. « La politique parle de logistique comme le nombre d’heures de travail, la sécurité ou les sommes allouées pour un poste de travail. Le guide doit être pensé par les membres de l’équipe : c’est à eux de décider ce qu’ils mettent dedans. »

Par exemple, sur deux pages, l’équipe peut établir un code de vie dans lequel la bienveillance et la santé psychologique sont valorisées – et la mesure qui en découle serait le droit à la déconnexion (pas de courriels après 21 h ou avant 7 h). « Ça fait toute la différence... parce que ça oblige les gens à s’en parler », indique M. Brunelle.

Mettre en place les bonnes personnes

« Qui va faire du télétravail ? Pour quelles tâches ? C’est important de faire un bon casting », note l’expert en leadership. Selon lui, c’est un piège d’avoir la « pensée magique » que tout le monde peut faire le travail à distance.

Incertitudes, doutes, baisse d’intérêt, d’attachement et d’engagement peuvent assaillir le télétravailleur. En plus d’être à l’écoute de son équipe, le leader peut parler de ses propres craintes, croit Mme Lemay. « Il démontre alors qu’ils ne sont pas seuls, qu’ils vivent tous des moments d’incertitude ensemble et qu’ils vont passer au travers ensemble. Cela solidifie la confiance au sein de l’équipe. »

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.