COMMANDITÉ

5 petits gestes pour prévenir les incendies à domicile

Au Québec, 50 incendies se déclarent chaque jour en moyenne, selon les services de sécurité incendie. Souvent provoqués par l’erreur humaine, par des gestes anodins en apparence, ces évènements mènent pourtant à de bien tristes conséquences alors que l’été bat son plein et devrait rimer avec plaisir, soleil et vacances. Heureusement, il s’agit la plupart du temps de causes pouvant être évitées sans trop de difficulté. Voici cinq petits gestes faciles à poser pour protéger votre domicile et tout ce qui vous tient à cœur en cette saison estivale.

1. Éteindre vos mégots dans un cendrier

Saviez-vous qu’une cigarette peut générer une première flamme jusqu’à cinq heures après avoir été écrasée ? Il faut savoir que la quasi-totalité de ce qu’on trouve dans les terreaux, soit la tourbe, la mousse et les engrais chimiques, est inflammable. Il suffit d’un petit coup de vent mal dirigé pour qu’une catastrophe se déclenche en un rien de temps sur la terrasse ou le balcon, ou même dans le logis. Pour prévenir ce risque, utilisez un cendrier adéquat avec couvercle. « Sur le coup, on pense qu’il n’y a pas de problème, car on ne voit pas de fumée et on laisse aller les choses, mais un incendie peut quand même se déclarer », explique Stéphanie Armstrong, conseillère principale à la prévention chez Intact.

2. Utiliser les appareils à l’éthanol adéquatement

Vous êtes propriétaire d’un petit foyer extérieur à l’éthanol ? Attention : ce type d’appareil doit absolument posséder une certification qui atteste de sa conformité à la norme canadienne. Il doit aussi être utilisé uniquement avec le type d’éthanol indiqué par le fabricant.

Pour une utilisation sécuritaire, il est recommandé de ne pas entreposer plus de 5 litres d’éthanol et de ne pas stocker ce dernier près d’une source de chaleur, car il dégage des vapeurs inflammables à la température ambiante. De plus, si vous devez déplacer votre foyer, assurez-vous qu’il est complètement éteint et vidé de combustible.

3. Garder une distance sécuritaire entre le barbecue et le domicile 

Bien sûr, en milieu urbain, les espaces extérieurs sont plus restreints qu’en banlieue ou en région. Cependant, il est essentiel de ne pas installer le barbecue directement contre un mur de la maison ou de l’appartement. Pourquoi ? C’est que, si un incendie se déclare, sa propagation vers le domicile sera alors ralentie. Stéphanie Armstrong insiste : « Oui, le barbecue peut être sur la terrasse, mais idéalement pas dos à dos avec la résidence. »

La règle d’or à garder en tête avec cet appareil de cuisson : vérifier que la bonbonne est bien fermée après chaque utilisation !

4. Respecter l’ampérage des prises électriques et des barres d’alimentation

Quelque 39 % des bâtiments résidentiels ayant été endommagés par un incendie avaient l’électricité comme énergie principale de la source de chaleur. Négligence ou défaillance ?

La spécialiste en prévention est sans équivoque : « Les incendies provoqués par une rallonge sont plus souvent causés par une surcharge due à la négligence ou à une mauvaise utilisation plutôt que par une défaillance. Brancher une barre d’alimentation dans une rallonge, ce n’est jamais une bonne idée. »

Pour alimenter votre balcon ou votre terrasse en électricité, il convient d’utiliser une rallonge spécialement fabriquée pour l’extérieur, avec une gaine plus résistante aux intempéries et un ampérage approprié.

5. Respecter la réglementation municipale concernant les feux extérieurs

Certaines municipalités interdisent carrément les feux extérieurs, alors que d’autres imposent des règles strictes par rapport à l’emplacement du foyer. Avant d’allumer un feu dans la cour, il importe que vous vous posiez les bonnes questions : un avis temporaire d’interdiction de feux est-il en vigueur ? Votre foyer est-il suffisamment éloigné des bâtiments ? Y a-t-il trop de vent ?

En règle générale, le foyer doit être installé à au moins 3 mètres (10 pieds) de tout combustible ou de tout bâtiment, y compris le cabanon ou le garage. Il doit également être muni d’un pare-étincelles pour la cheminée et d’un autre pour l’âtre.

« Les municipalités ne viennent pas nécessairement inspecter si le foyer est convenablement installé dans chaque cour. C’est à chacune et chacun de faire ses devoirs et de respecter la réglementation en vigueur », ajoute la conseillère principale à la prévention.

« Chez Intact, les incendies à domicile ne représentent qu’un faible pourcentage de nos réclamations ; cependant, c’est le type qui engendre certaines des pertes les plus importantes. »

— Stéphanie Armstrong, conseillère principale à la prévention, Intact

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.