COVID-19

434 millions

Nombre d’enfants qui ont été privés d’école pendant plus d’un an en Asie du Sud en raison de la pandémie. Dans un rapport publié jeudi, l’UNICEF s’inquiète de l’accentuation d’« inégalités alarmantes ». (AFP)

Allemagne

La justice ouvre une enquête sur des soupçons d’espionnage russe

À un peu plus de deux semaines des élections législatives, le spectre de l’espionnage russe refait surface en Allemagne : la justice a ouvert une enquête pour cyberespionnage de députés, derrière lequel Berlin soupçonne la main du Kremlin. « Je peux confirmer que nous avons ouvert une enquête sur un soupçon d’activité de services de renseignements étrangers », a indiqué un porte-parole du parquet. Il était interrogé sur des accusations portées en début de semaine par le gouvernement allemand contre les services secrets russes concernant des attaques visant des parlementaires allemands. Les attaques auraient visé particulièrement les conservateurs de la chancelière et son allié au gouvernement, le parti social-démocrate. Ces attaques pourraient servir « de préparation à une opération visant à influencer par exemple une campagne de désinformation pour les élections législatives », a soutenu Andrea Sasse, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

— Agence France-Presse

Élections au Maroc

Déroute historique des islamistes

Les islamistes au pouvoir au Maroc ont encaissé une déroute historique lors des élections générales, un séisme attribué à l’assouplissement de leur ligne politique depuis la révocation par le roi de leur ex-chef charismatique Abdelilah Benkirane, selon des analystes. Le Parti de la justice et du développement (PJD) s’est écroulé, dégringolant de 125 sièges dans l’assemblée sortante à 12, selon des résultats provisoires annoncés par le ministère de l’Intérieur jeudi, au lendemain du scrutin. Il a été très largement devancé par deux partis libéraux considérés comme proches du palais royal : le Rassemblement national des indépendants, de l’homme d’affaires Aziz Akhannouch, arrivé en tête avec 97 sièges, et le Parti Authenticité et Modernité (82 sièges), sur un total de 395. L’ampleur de la défaite des islamistes est d’autant plus inattendue que, malgré l’absence de sondages, médias et analystes jugeaient que le PJD jouerait encore les premières places. Le PJD « a été sanctionné par sa ligne consensuelle sur les questions politiques », explique à l’AFP le politologue Ismaïl Hammoudi.

— Agence France-Presse

Espagne

Un incendie de forêt force l’évacuation de 800 personnes

Les pompiers luttaient pied à pied jeudi pour contenir un incendie de forêt dans le sud de l’Espagne, où des centaines de personnes ont dû être évacuées préventivement, selon les autorités. Environ 250 pompiers soutenus par 26 avions bombardiers d’eau ont été mobilisés contre cet incendie, qui s’est déclaré mercredi soir dans la montagne de la Sierra Bermeja, dans la province méridionale de Malaga, a annoncé le gouvernement régional d’Andalousie dans un communiqué. Selon les services d’urgence, près de 800 personnes ont été évacuées de leur domicile par mesure de précaution, principalement dans la municipalité d’Estepona, une zone prisée des retraités et des vacanciers britanniques. Interrogées par la télévision publique espagnole TVE, des personnes évacuées ont assuré n’avoir eu que quelques minutes pour partir. D’après les pompiers, la lutte contre cet incendie est rendue difficile par la présence de pentes abruptes mais aussi par des vents forts, avec des rafales allant jusqu’à 60 km/h. Les autorités locales estiment qu’il pourrait s’agir d’un incendie volontaire, le feu s’étant déclenché à plusieurs endroits au même moment.

— Agence France-Presse

Australie

Canberra continuera l’exploitation du charbon malgré les risques

L’Australie va continuer à extraire du charbon pour l’export en raison d’une hausse de la demande, a indiqué jeudi le premier ministre Scott Morrison, rejetant une étude appelant à laisser 95 % des ressources du pays inexploitées pour ralentir le réchauffement climatique. Selon cette étude, publiée cette semaine dans la revue Nature, 89 % des ressources mondiales de charbon et 95 % du charbon australien doivent être sanctuarisés pour avoir 50 % de chances de remplir l’objectif de limitation du réchauffement climatique à 1,5 °C par rapport aux niveaux de la période préindustrielle. Le premier ministre a estimé que les ressources énergétiques de l’Australie sont nécessaires aux pays en développement et il veut croire qu’à terme la technologie permettra de brûler le charbon « d’une manière beaucoup plus respectueuse pour le climat ». Le charbon est le deuxième produit d’exportation du pays après le minerai de fer.

— Agence France-Presse

Afghanistan

Des étrangers, dont plus de 40 Canadiens, évacués

Le ministre des Affaires étrangères, Marc Garneau, a annoncé que 43 citoyens canadiens se trouvaient sur un « vol spécial organisé par le gouvernement du Qatar » qui s’est envolé jeudi de Kaboul à destination de Doha avec quelque 200 étrangers à bord.

Le ministre a affirmé qu’ils seraient rapatriés au Canada dans les prochains jours.

Le vol de Qatar Airways de Kaboul à Doha est le premier départ d’envergure de l’Afghanistan depuis que les États-Unis et d’autres forces ont achevé leur retrait effréné du pays il y a plus d’une semaine.

« Le Canada travaille en étroite collaboration avec le Qatar pour assurer un passage sûr aux citoyens canadiens qui se trouvent encore en Afghanistan et qui cherchent à partir, et nous les remercions de leur soutien continu », a déclaré M. Garneau, jeudi, par communiqué.

Le ministre Garneau a révélé le 31 août qu’environ 1250 citoyens canadiens, résidents permanents et membres de leur famille étaient bloqués en Afghanistan à la suite de la fin d’un effort d’évacuation de masse dirigé par les États-Unis.

« Un premier pas positif »

Les talibans « ont fait preuve de flexibilité et ils ont été professionnels dans nos échanges avec eux dans cet effort. C’est un premier pas positif », a salué la Maison-Blanche jeudi.

Un haut responsable américain, s’exprimant sous le couvert de l’anonymat, a déclaré que le nouveau ministre des Affaires étrangères et vice-premier ministre de l’Afghanistan avait facilité le départ de l’avion.

Parmi les passagers, un Afghano-Américain a expliqué à l’AFP avoir été informé à la dernière minute par le département d’État américain : « Ils m’ont appelé ce matin [jeudi] et m’ont dit de me rendre à l’aéroport », témoigne-t-il, avant d’embarquer avec sa famille. Après les formalités de départ à l’aéroport, les passagers ont embarqué dans des bus sur le tarmac puis gagné l’avion, sous la surveillance de gardes venus du Qatar.

Un autre avion ce vendredi

L’émissaire qatari Mutlaq bin Majed al-Qahtani a déclaré que 200 autres passagers quitteraient l’Afghanistan ce vendredi.

Avant le décollage, des responsables qataris se sont réunis sur le tarmac pour annoncer que l’aéroport était prêt pour la reprise de vols commerciaux internationaux après des jours de réparations.

— La Presse Canadienne, avec l’Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.