Wonderwall, le titre milliardaire d’Oasis

Plus tôt cette semaine, la pièce Wonderwall du groupe anglais Oasis a franchi le cap du milliard d’écoutes sur la plateforme musicale Spotify. Il s’agit du premier titre des années 1990 à atteindre ce plateau. Wonderwall, troisième extrait de l’album (What’s the Story) Morning Glory ? – le deuxième du groupe –, a été lancé le 30 octobre 1995, il y a donc bientôt 25 ans. Pour l’occasion, le groupe séparé depuis 2009 (dans la foulée d’une dispute entre les frères Liam et Noel Gallagher) a diffusé un clip en noir et blanc où des fans de tous âges font du lipsync sur Wonderwall. Selon le magazine Rolling Stone, les redevances sur Spotify pour cette seule pièce s’élèvent à près de 1 million de dollars.

Danse

annulé, casse-noisette vivra à l’écran

Devant la situation actuelle, la compagnie de danse Les Grands Ballets se voit dans l’obligation d’annuler les populaires représentations de son spectacle Casse-Noisette, qui devait être présenté pour la 57e fois. Ce sera donc la première fois, depuis la création du ballet en 1976 par le chorégraphe Fernand Nault – qui aurait eu 100 ans en 2020 –, qu’il ne sera pas présenté pendant la période des Fêtes. Impossible en effet de réunir sur scène 150 danseurs, musiciens, artisans et techniciens, en plus du public, alors que la pandémie ne montre pas de signe d’essoufflement. Petit baume sur le cœur des amoureux de ce classique, la compagnie a annoncé que le ballet seraiit présenté, dans sa version intégrale, sur ICI Télé le 18 décembre à 19 h, ainsi que sur ICI ARTV, dans le cadre de Lundi culture, le 28 décembre à 20 h. Il s’agit d’une captation qui avait été réalisée en 2016 pour Radio-Canada et qui n’a été diffusée qu’une seule fois, en 2017.

— Iris Gagnon-Paradis, La Presse

Objectif zéro déchet

Chaque petit geste compte pour lutter contre les changements climatiques. C’est le message que porte plus que jamais la 20e Semaine québécoise de réduction des déchets (SQRD) qui débute ce samedi, 17 octobre. « [Nous sommes] tout aussi déterminés à renforcer la sensibilisation à la réduction, particulièrement durant cette période difficile où l’on constate une forte tendance à revenir aux anciennes habitudes, relève par communiqué Karel Ménard, porte-parole de l’organisme Zéro déchet Québec, qui est à l’origine de l’évènement. On peut penser à l’utilisation des plastiques à usage unique qui fait un retour en force sous le couvert de la pandémie », dit-il à titre d’exemple. Afin de solliciter la participation citoyenne, la SQRD propose Projet Z, une application mobile qui invite les citoyens à relever plusieurs défis tout en s’initiant à des gestes écoresponsables. Elle met aussi de l’avant une série d’aide-mémoire visant le zéro déchet, les Codes Z, ainsi que les Z’astuces de la réduction, une boîte à outils comprenant des fiches d’information, des pistes de solution et un répertoire pour une consommation plus verte. Enfin, les Z’incorruptibles de la réduction pourront mettre leur créativité au service de la réduction de la consommation avec un concours qui débute le 1er novembre et s’étalera sur six mois.

— Isabelle Morin, La Presse

Les frères Dardenne reçoivent le Prix Lumière

Les cinéastes belges Jean-Pierre et Luc Dardenne, doubles lauréats de la Palme d’Or à Cannes, ont reçu vendredi soir à Lyon le Prix Lumière qui récompense chaque année une personnalité marquante du 7e art. Les réalisateurs de Rosetta (1999) et de L’enfant (2005), auteurs de 11 longs métrages à la veine sociale, succèdent au cinéaste américain d’Apocalypse Now, Francis Ford Coppola, honoré en 2019. Les frères Dardenne, « c’est l’un des plus beaux surgissements du cinéma contemporain. C’est une vision du monde, un style et une conviction. Un peu comme les Lumière d’ailleurs, dont ils sont, de ce point de vue, parmi les plus beaux descendants », avait récemment déclaré Thierry Frémaux, le directeur de l’évènement. Cette 12e édition, qui s’achève dimanche, a également rendu hommage au savoureux dialoguiste et scénariste français Michel Audiard, qui aurait eu 100 ans cette année, avec une rétrospective de ses films en copies restaurées.

— Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.