Quoi voir, quoi faire

Quoi voir, quoi faire cette semaine ? Voici les suggestions culturelles de nos journalistes.

La foire Papier au Grand Quai

C’est sous le signe des retrouvailles que l’Association des galeries d’art contemporain organise sa 14foire Papier, en fin de semaine, au Grand Quai du Port de Montréal. Après l’évènement VIP de ce soir, les visites sont possibles vendredi, samedi et dimanche, en achetant un billet en ligne. Près d’une quarantaine de galeries d’art québécoises et canadiennes présentent des œuvres des 400 artistes qu’elles représentent. Chaque jour seront présentés trois entretiens et tables rondes.

— Éric Clément, La Presse

En salle

Les Petits Chanteurs du Mont-Royal

Les Petits Chanteurs du Mont-Royal donneront leur tout premier concert depuis le début de la pandémie ce jeudi 25 novembre à la basilique de l’oratoire Saint-Joseph, sous la direction du chef de chœur Andrew Gray. Placé sous le signe du recueillement, du partage et de l’apaisement, avec au menu des pièces comme Amazing Grace et Suo Gân, le concert sera d’ailleurs dédié à ceux et celles qui ont été touchés par la COVID-19 depuis un an et demi. « Nous souhaitons faire entendre ces voix d’enfants et de jeunes pour insuffler l’espoir et la beauté », a d’ailleurs dit la directrice générale des Petits Chanteurs, Marie-Pierre Rolland.

— Josée Lapointe, La Presse

En ligne

Martin Duckworth en accès libre

À l’occasion de la présentation, aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM), du documentaire Chère Audrey, consacré au cinéaste Martin Duckworth, le site Tënk propose un accès libre à six films réalisés par ce dernier. Réalisateur et directeur photo, Duckworth a longtemps oeuvré à l’ONF et est reconnu pour son travail engagé. Jusqu’au 3 décembre, Tënk présente cinq de ses films : Témiscamingue, Québec, Une histoire de femmes (avec Joyce Rock et Sophie Bissonnette), Plus jamais d’Hiroshima, Cher père Noël et Les yeux du cœur (avec Glen Salzman). Le sixième film, La bombe en bonus, est une réalisation de Claire Nadon et d’Audrey Schirmer, conjointe de M. Duckworth, qui est ici à la direction photo.

— André Duchesne, La Presse

En salle

Quinze ans de films brésiliens

Du 26 novembre au 2 décembre, le cinéma du Parc accueille la 15e édition du Festival du film brésilien de Montréal. La programmation est forte de 14 films (deux par jour), de fiction et documentaires, donnant le pouls de la société brésilienne actuelle. L’évènement s’ouvrira avec Trois étés, de Sandra Kogut, une comédie grinçante dont l’histoire est campée autour de Mada (Regina Casé), la gouvernante d’une famille riche de Rio de Janeiro qui décide de tirer parti de la maison dont elle a la charge.

— André Duchesne, La Presse

En salle

La passion d’Augustine en ciné-concert

Le très beau film de Léa Pool sorti en 2015, qui a été récompensé de six prix au Gala du cinéma québécois en 2016, sera présenté en ciné-concert à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts le 27 novembre. Il sera projeté en haute définition alors que les 50 musiciens de l’Orchestre et Chœur FILMharmonique, dirigés par le jeune chef Francis Choinière, l’accompagneront en jouant la musique écrite par François Dompierre. C’est la pianiste Meagan Milatz qui, de son côté, interprétera la partition de Lysandre Ménard dans le film.

— Josée Lapointe, La Presse

Au Casino

La famille Dion en spectacle pour Noël

Dès le 1er décembre, la famille préférée du Québec remontera sur scène après plus de 15 ans d’absence. Claudette, Liette, Ghyslaine, Michel et Paul Dion invitent le public à célébrer avec eux le réveillon du temps des Fêtes au Casino de Montréal. Chansons classiques et anecdotes familiales sont au programme de la grande-messe du clan Dion, plus d’un an après la mort de sa matriarche. Plusieurs représentations sont prévues pendant le mois de décembre.

—  Léa Carrier, La Presse

en salle

Bell Orchestre de concert avec l’OSM

Douze ans après sa dernière sortie, Bell Orchestre est de retour avec un troisième album, House Music. La formation post-rock composée de six musiciens, dont deux membres d’Arcade Fire, présentera son nouveau matériel sous les arrangements du compositeur Owen Pallet lors d’un concert spécial avec l’Orchestre symphonique de Montréal. Sur la scène de la Maison symphonique, le 25 novembre, les musiciens interpréteront aussi la partition de L’oiseau de feu, ballet en deux tableaux de Stravinski.

— Léa Carrier, La Presse

En galerie

Valérie Blass à Parc Offsite

La sculpteure Valérie Blass montre, jusqu’à dimanche, ses dernières œuvres à Parc Offsite, un espace d’exposition du Mile End géré par le commissaire montréalais Eli Kerr. L’expo Ce qui a été vu ne peut pas être dévu comprend une poignée de sculptures à la fois intrigantes et humaines. Un corpus solide et rafraîchissant de Valérie Blass que l’on espère revoir bientôt dans un lieu plus vaste…

— Éric Clément, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.