Patriots 25-Texans 22

Premier touché en carrière pour Antony Auclair

L’attente en aura valu la peine pour l’ancien ailier rapproché du Rouge et Or de l’Université Laval Antony Auclair. Le Québécois de 28 ans a réussi son premier touché en carrière dans la NFL dimanche, face aux Patriots de la Nouvelle-Angleterre. Il s’agissait de son premier majeur en 45 parties depuis ses débuts, en 2017.

Le champion de deux coupes Vanier avec le Rouge et Or (2013 et 2016) a intercepté la remise du quart-arrière Davis Mills pour inscrire son touché sur une distance de 11 verges à 10:06 du premier quart. Les Texans ont toutefois perdu la rencontre 25-22.

Auclair est le premier Québécois depuis Tshimanga Biakabutuka (2001) à franchir la ligne des buts dans la NFL.

En février 2021, le natif de Notre-Dame-des-Pins a aussi marqué l’histoire en devenant le troisième joueur de l’histoire issu des rangs de U Sports à gagner le Super Bowl, avec les Buccaneers de Tampa Bay, après le garde Laurent Duvernay-Tardif (Kansas City en 2020) et le botteur de dégagement John Ryan (Seattle en 2014).

Âgé de 28 ans, Auclair fait osciller le pèse-personne à 256 livres. Il a terminé son séjour avec le Rouge et Or avec 66 réceptions (1019 verges) et 6 touchés dans l’uniforme lavallois.

Bears 20 – Raiders 9

Le jeune quart-arrière Justin Fields a lancé sa première passe de touché en carrière, et la défense des Bears de Chicago s’est chargée d’étouffer la puissante attaque des Raiders de Las Vegas en route vers une victoire de 20-9 dimanche. Damien Williams a inscrit un touché au sol lors de cette première visite des Bears (3-2) à Las Vegas. Ils pouvaient d’ailleurs compter sur de nombreux partisans ayant fait le voyage au Nevada. Jesper Horsted a attrapé la première passe de touché de Fields, qui a réussi 12 de ses 20 passes, pour un total de 111 verges à son troisième départ en carrière. Dans le camp des Raiders, le quart-arrière Derek Carr a récolté 206 verges par la voie des airs, et Josh Jacobs a réussi un touché au sol en fin de match, mais ç’a été trop peu, trop tard. Les Raiders (3-2) ont subi une deuxième défaite de suite et une première devant des partisans au stade Allegiant.

Giants 20 – Cowboys 44

Dak Prescott a lancé trois passes de touché, pour mener les Cowboys de Dallas à un gain de 44-20 sur les Giants de New York. Déjà affaiblis par de nombreuses blessures, les Giants ont perdu les services de leur porteur de ballon Saquon Barkley en raison de ce qui semble être une élongation musculaire à un cheville subie au premier quart. Ils ont également perdu leur quart-arrière Daniel Jones, qui a subi une commotion cérébrale au deuxième quart. Prescott a lancé des passes de touché de 49 verges à CeeDee Lamb et de 24 verges à Amari Cooper, puis une autre latérale au porteur de ballon Ezekiel Elliott. Prescott a réussi 22 de ses 32 passes, pour une récolte de 302 verges. Il a été victime d’une interception. Elliott a amassé 110 verges au sol.

49ers 10 – Cardinals 17

Les Cardinals de l’Arizona montrent une fiche immaculée de 5-0 pour la première fois depuis 1974. Une performance étincelante de la défense a permis à l’équipe de museler les 49ers de San Francisco, en route vers un cinquième gain de suite au compte de 17-10. DeAndre Hopkins a attrapé une passe difficile sur un jeu de neuf verges dans la zone des buts alors qu’il ne restait que 5:13 au cadran. Il s’est accroché au ballon malgré la couverture serrée de Josh Norman, des 49ers. Ce touché a donné l’avance 17-7 aux Cardinals. Le coussin tout juste suffisant dont ils avaient besoin pour se sauver avec le match. La recrue des Niners Trey Lance, quart-arrière, a connu un premier départ en dents de scie, réalisant quelques jeux brillants, mais échouant à répondre aux attentes dans les moments cruciaux.

Packers 25 – Bengals 22

Mason Crosby a réussi un botté de précision de 49 verges en prolongation après avoir raté trois tentatives de suite, et les Packers sont venus à bout des Bengals de Cincinnati au compte de 25-22, dimanche. Habituellement fiable, Crosby a raté deux placements potentiellement victorieux alors qu’il restait 2:12 et trois secondes à jouer au match. Il en a raté un autre en prolongation avant de donner la victoire aux siens. Avant la rencontre, Crosby avait réussi 44 de ses 46 tentatives de placement depuis le début de la saison 2019. Il a aussi raté un converti d’après touché pendant le match contre les Bengals. Le botteur des Bengals Evan McPherson a aussi raté deux bottés de précision qui auraient pu procurer la victoire à sa troupe. Le premier avec seulement 26 secondes à écouler et le second en prolongation. « Les deux équipes ont tenté de perdre ce match quelques fois », a dit le quart des Packers, Aaron Rodgers.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.