Documentaires et séries automobiles

Que dévorer pendant vos temps libres

La culture automobile est aussi vaste que fascinante. Pas étonnant qu’elle soit mise en scène dans de nombreuses œuvres télévisuelles et cinématographiques. Voici une liste, qui ne se veut pas exhaustive, de documentaires et séries offerts sur les plateformes de diffusion en continu qui méritent le détour.

Comedians in Cars Getting Coffee (Netflix)

Il faut le préciser d’entrée de jeu, Comedians in Cars Getting Coffee ne place pas l’automobile au premier plan. Pilotée par l’humoriste Jerry Seinfeld, la série de Netflix tourne autour de rencontres à bord de véhicules variés avec diverses célébrités. Cela donne lieu à des conversations souvent absurdes et délicieusement hilarantes. Le format court des épisodes (autour de 20 minutes) permet de les apprécier en rafale ou non.

Formula 1 : Drive to Survive (Netflix)

Lancée en 2019, la série Formula 1 : Drive to Survive nous emmène dans les coulisses de la discipline reine de la course automobile, marquant une scission avec l’ère opaque du règne de Bernie Ecclestone. Visuellement magnifique, elle relate les tribulations marquantes des saisons de Formule 1. Elle humanise aussi beaucoup ce sport, qui marie la haute technologie à des prouesses sportives hors du commun.

Jay Leno’s Garage (YouTube)

Bien plus intéressante que l’émission de télévision du même nom diffusée sur CNBC, la chaîne YouTube Jay Leno’s Garage regroupe diverses capsules animées par l’ancien animateur du Tonight Show. Grand amateur de voitures et propriétaire d’une quantité extraordinaire de véhicules à la fois rares et notables sur le plan historique, il nous fait faire un tour guidé de sa collection et fait l’essai routier de bien d’autres véhicules. Son style décontracté et les diverses anecdotes nous font accrocher très rapidement.

Myth & Mogul : John DeLorean (Netflix)

La série documentaire Myth & Mogul : John DeLorean aborde, comme son titre l’indique, la vie de l’un des plus puissants patrons de l’histoire automobile américaine, John DeLorean. Père de la DeLorean DMC-12, un échec commercial né d’une idée trop ambitieuse qui frappe encore l’imagination aujourd’hui, il a une histoire aussi rocambolesque que passionnante. Construite autour de nombreux témoignages et d’images d’archives, l’œuvre s’intéresse au personnage qui aura laissé sa marque, pour le meilleur et pour le pire.

Petrolicious (YouTube)

La chaîne YouTube Petrolicious se concentre sur les récits de véhicules essentiellement anciens racontés avec aplomb par leurs propriétaires et des spécialistes. Appuyées par une photographie exceptionnelle doublée de la sonorité des mécaniques qui s’expriment sans trop être restreintes par la bande sonore, les vidéos nous plongent dans divers univers et nous font apprendre des détails fort intéressants. À consommer sans modération.

Schumacher (Netflix)

Plus récent documentaire de Netflix portant sur la Formule 1, Schumacher concerne évidemment la carrière du septuple champion du monde Michael Schumacher. Bien réalisée, l’œuvre nous apprend cependant très peu sur l’état de santé du pilote qui a été victime d’un accident de ski en 2013. De nombreux pans moins glorieux de la carrière de l’Allemand ne sont aussi carrément pas abordés. Il ne faut ainsi pas s’attendre à l’éloquence de Senna, mais Schumacher a cependant le mérite de nous plonger dans nos souvenirs, ce qui vaut un visionnement.

Shelby American (Netflix)

Pilote accompli, entrepreneur fonceur, mais surtout architecte de quatre victoires de Ford durant les années 1960 aux 24 heures du Mans, Carroll Shelby se passe de présentations. Le Texan mort en 2012 voit son histoire racontée dans cet excellent documentaire qui permet de mieux comprendre l’influence profonde de l’homme dont le nom est encore apposé aujourd’hui sur la livrée la plus performante de la Ford Mustang.

The Grand Tour (Amazon Prime Video)

L’ancienne bande de Top Gear composée de Jeremy Clarkson, Richard Hammond et James May continue de sévir du côté d’Amazon Prime avec de longs épisodes consacrés à des voyages grandiloquents. Certes, la filiation avec l’automobile n’est pas toujours marquée et on s’ennuie des pointes d’humour lors des essais routiers sur piste, mais la chimie entre les trois est toujours palpable, ce qui nous fait passer du bon temps.

The Gymkhana Files (Amazon Prime Video)

Le pilote Ken Block n’est pas devenu le phénomène viral qu’il est sans une bonne dose de travail. La série documentaire The Gymkhana Files nous l’expose de manière probante en braquant les caméras sur l’envers du décor, du processus créatif jusqu’au tournage de ces cabrioles motorisées. Ce n’est pas de tout repos et ça démontre que son succès n’est pas dû à un coup de chance.

Uppity : The Willy T. Ribbs Story (Netflix)

Le nom de Willy T. Ribbs ne vous dit sans doute pas grand-chose. Et pourtant. Premier Afro-Américain à conduire une Formule 1 et à se qualifier pour les 500 Miles d’Indianapolis, le pilote talentueux a concouru dans de nombreux championnats majeurs durant sa carrière. Ce documentaire précieux met en lumière le racisme omniprésent auquel il a fait face tout au long de son parcours qui aurait pu être nettement plus brillant. On découvre un homme dont l’immense talent n’a d’égal que sa détermination. Un angle mort peu exploité sur la course automobile.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.