Internationaux d’Australie

Naomi trop forte pour Serena

Melbourne — Naomi Osaka a mis fin à la quête de Serena Williams qui tentait d’égaler un record avec un 24titre majeur en simple, battant l’Américaine en demi-finale des Internationaux d’Australie, jeudi (heure locale) à Melbourne.

Osaka a ainsi atteint une quatrième finale en tournoi du Grand Chelem, s’imposant 6-3 et 6-4. La Japonaise a maintenant remporté 20 matchs de suite.

Williams a gagné les deux premiers jeux, mais les cinq jeux suivants ont été l’affaire d’Osaka, troisième tête de série.

Osaka a réussi un bris pour entamer la deuxième manche, ce qui l’a aiguillée encore plus dans la bonne voie.

« J’ai fait beaucoup de fautes dans les premiers jeux, j’étais nerveuse et j’avais peur au début, puis je me suis détendue. Le plus important pour moi, c’est de m’amuser », a commenté la Japonaise.

Le coup droit de Williams a manqué de précision tout au long du match ; elle a commis 24 fautes directes et n’a signé que 12 coups gagnants.

Surmontant huit doubles fautes (contre une pour Williams), Osaka a eu le dessus 4-2 pour les bris et l’a emporté en 1 heure 16 minutes devant Williams, 10tête de série.

Williams a triomphé à Melbourne en 2017, obtenant alors un 23e titre de prestige. Margaret Court la devance d’une victoire.

« Quand j’étais petite fille, je la regardais jouer, et le simple fait d’être sur le court contre elle, c’est un rêve pour moi », a affirmé Osaka au sujet de son adversaire.

« Il faut protéger les joueurs »

Par ailleurs, l’Espagnol Rafael Nadal a estimé mercredi qu’il fallait « protéger les joueurs » de tennis face à la pandémie de COVID-19, qui les plonge dans des bulles sanitaires ou des quarantaines depuis plusieurs mois.

Sur ce point, il est d’accord avec le Serbe Novak Djokovic, qui s’en était ouvert la veille en rappelant le nombre de joueurs blessés physiquement et atteints psychologiquement par la quarantaine généralisée imposée par les autorités à tous les joueurs voulant participer aux Internationaux d’Australie.

Mais si Djokovic a proposé d’organiser plusieurs tournois d’affilée dans un même lieu afin d’éviter les quarantaines, Nadal a suggéré de protéger les classements des joueurs afin qu’ils ne se sentent pas obligés de jouer tous les tournois.

« Sauf erreur, il n’y a pas de tournois où nous soyons obligés de passer par une quarantaine dans les prochains mois », a souligné Nadal avec un brin d’énervement.

« Nous devons probablement trouver un moyen de protéger les classements des joueurs, pour ne pas les obliger à jouer sans cesse. Oui, ça, je le crois à 100 %, parce que la situation est très compliquée pour certains joueurs, selon leur pays d’origine », a ajouté Nadal.

« Et c’est tout. Nous devons trouver des solutions et nous adapter à ces temps très difficiles. Mais nous ne sommes pas les seuls concernés, c’est le monde entier. »

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.