Théâtre jeunesse

Aller jusqu’au bout, malgré tout

C’est une rare occasion d’emmener les adolescents ailleurs : la Maison Théâtre présente la pièce Jusqu’au bout, pour un public de 14 ans et plus, du 9 au 11 avril. Jusqu’au bout, c’est là où les cinq comédiens pourront enfin aller, après avoir annulé (en raison de la pandémie) la création de la pièce en novembre 2020 et sa première européenne, en janvier 2021…

« L’anecdote de départ, c’est un chantier de construction où on s’apprête à construire un gigantesque centre commercial, dit Éric Jean, metteur en scène de Jusqu’au bout. Tout à coup, il y a un conducteur de tractopelle qui crie un grand : “Stop !” Il a vu quelque chose dans la terre. On découvre que ce sont deux squelettes enlacés. »

Commence alors la quête de l’identité du couple enfoui.

« On se rend compte que sur ce terrain vague, il y avait une maternité, raconte Éric Jean. Et avant, c’était un immeuble de logements. Des gens ont habité là, dont un rescapé des camps de concentration juifs. »

— Éric Jean, metteur en scène de Jusqu’au bout

La petite et la grande histoires s’entremêlent dans les couches de terre.

Raconter de belles choses

« Plusieurs des jeunes qui sont nés là, au-dessus des squelettes, reviennent sur les lieux et ça les bouleverse, décrit le metteur en scène. Ça change plein de choses dans leur vie, dans leurs certitudes, leurs rêves. Ça leur donne une grande force. C’est un spectacle qui raconte de belles choses et qui nous oblige à prendre un certain recul. Il y a des évènements dans la vie qu’on ne contrôle pas et qui peuvent nous apprendre tellement de choses sur nous-mêmes. »

Il y a déjà trois ans que l’auteur français Luc Tartar et le Québécois Éric Jean travaillent à cette pièce du Théâtre Bluff, en coproduction avec Le Grand Bleu. C’est leur troisième collaboration – ils sont notamment derrière le succès S’embrasent, sur le coup de foudre amoureux, qui a tourné de 2009 à 2017.

Des ateliers sur le thème de l’engagement, auxquels ont participé des jeunes et des personnes âgées tant au Québec (à l’école secondaire Mont-de-La Salle, à Laval) qu’en France, ont alimenté le processus de création.

Même s’ils doivent porter des masques d’intervention en tout temps – et qu’une distance de deux mètres doit être respectée entre les bulles familiales –, les spectateurs sont attendus avec impatience par l’équipe de Jusqu’au bout. « Faire de l’art vivant, c’est la grande différence avec le cinéma : tout repose sur la réaction, la vibration de la salle, décrit Éric Jean. C’est une relation entre le public et les acteurs sur scène. Et c’est vendredi, samedi et dimanche qu’on va vivre ça. »

Jusqu’au bout

De Luc Tartar

Mise en scène et collaboration au texte : Éric Jean

Avec Nicolas Centerno, Claudia Chillis-Rivard, Samuel Décary, Steven-Lee Potvin et Anka Rouleau

À partir de 14 ans

À la Maison Théâtre du 9 au 11 avril 2021, à 16 h et 19 h.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.