Enseignes IGA et Sobeys

Inflation : Empire contre-attaque

La société mère des chaînes d’épiceries IGA et Sobeys mise sur des prix concurrentiels pour les consommateurs et un nouveau programme de récompenses, alors que l’inflation des aliments au Canada a atteint 9,7 % en mai.

Empire a indiqué mercredi qu’elle se concentrait sur les relations avec les fournisseurs et les négociations afin d’offrir la meilleure valeur possible à ses clients dans un contexte de pressions inflationnistes soutenues sur les coûts et de problèmes de chaîne d’approvisionnement.

La société a précisé que son nouveau programme de fidélité Scène+ aiderait les clients à économiser de l’argent à l’épicerie.

« Nous donnerons bientôt à nos clients la possibilité de gagner et d’échanger des points contre des produits d’épicerie par l’intermédiaire du programme Scène+, ce qui devient encore plus pertinent compte tenu de la période d’inflation que nous traversons », a souligné le président et chef de la direction d’Empire et de Sobeys, Michael Medline, dans un communiqué.

« Offrir à nos clients un excellent rapport qualité-prix est une priorité pour nous. »

Empire a affiché mercredi un bénéfice trimestriel de 178,5 millions de dollars, en hausse par rapport à celui de 171,9 millions réalisé un an plus tôt, alors que ses ventes ont également augmenté.

La société a indiqué que son bénéfice du quatrième trimestre s’était élevé à 68 cents par action, contre 64 cents par action diluée un an auparavant.

Les ventes pour la période de 14 semaines close le 7 mai ont totalisé 7,84 milliards, contre 6,92 milliards un an plus tôt, aidées par la semaine supplémentaire d’exploitation, l’acquisition de Longo’s, la hausse des ventes de carburant, l’augmentation de l’inflation des aliments et l’expansion de FreshCo dans l’Ouest canadien et de Farm Boy en Ontario.

Les ventes des magasins ouverts depuis au moins un an, en excluant le carburant, ont chuté de 2,5 % par rapport aux niveaux de ventes élevés de l’an dernier.

Statistique Canada a indiqué mercredi que son indice des prix à la consommation avait augmenté de 7,7 % en mai par rapport à il y a un an – sa plus forte augmentation depuis janvier 1983, lorsqu’il avait gagné 8,2 %.

Mais le coût des aliments achetés dans les magasins a continué de dépasser l’inflation d’ensemble, augmentant de 9,7 % par rapport à il y a un an, le coût de presque tout dans le panier d’épicerie ayant augmenté.

Le titre d’Empire a été malmené mercredi à la Bourse de Toronto, reculant de 9,02 %, ou 3,69 $, pour clôturer la séance à 37,22 $.

Revue boursière

Les marchés hésitent et reculent

Les craintes de voir une baisse de la demande attribuable aux hausses de taux d’intérêt ont fait reculer le secteur de l’énergie de la Bourse de Toronto, mercredi. À New York, les marchés ont perdu le peu d’élan qu’ils avaient trouvé et ont clôturé en légère baisse, entraînés notamment dans le rouge par le secteur de l’énergie.

— Agence France-Presse et La Presse Canadienne

Glencore coupable de corruption en Afrique

Une filiale de la multinationale Glencore, propriétaire entre autres de la fonderie Horne de Rouyn-Noranda et de la mine Raglan dans le Nunavik, a plaidé coupable à toutes les accusations de corruption portées contre elle par le Bureau des fraudes sérieuses (Serious Fraud Office) du Royaume-Uni. L’enquête a démontré que Glencore Energy (UK) avait versé plus de 28 millions US en pots-de-vin afin d’obtenir un accès préférentiel à des actifs pétroliers en Afrique. — La Presse Canadienne

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.