Mauvaise conduite

Quel est le nom le plus prédestiné du sport : vos réponses

Encore une fois, vous nous avez épatés par votre imagination. Beaucoup d’excellentes et savoureuses suggestions, qui viennent compléter celles de nos journalistes. Voici quelques-unes de vos réponses à notre Mauvaise conduite de la semaine.

Une suggestion est revenue plusieurs, mais plusieurs fois :

C’est très contemporain, mais il y a un joueur de tennis qui s’appelle Tennys Sandgren !

— Jean-Yves Desjardins

Lecteur européen de La Presse, quelques idées pour la rubrique : Jeremy Pied, joueur de… foot. Beaucoup moins connu, un certain Sébastien Crampon, désormais arbitre. Dans le rugby, autre sport très populaire ici, il y avait un très bon joueur, Fabien Pelous (souvent le nez dans le gazon), et un certain David Mélé (demi de mêlée), ainsi que le joueur puis président Bernard Lapasset, qui ne gardait pas la balle (il la passait).

En escrime, et toujours active, Laurence Épée. Au Canada, un certain Dylan Armstrong, en effet au fort bras, car lanceur de poids. Toujours dans les gros bras, Jack Armstrong, lanceur dans les ligues majeures dans les années 1990. En saut en hauteur, comment oublier le légendaire Javier Sotomayor, éternel champion du monde. Et pour terminer, mon préféré : si l’on considère le poker comme un sport, un dénommé Chris Moneymaker, et ce n’est pas un pseudonyme !

— Stéphane

Dans la catégorie des noms prédestinés à leur sport… Jessy Lacourse ! Et elle est dominante en plus !

— Anonyme

Et que dire de Scott Speed, pilote de course sur Toro Rosso en F1. Et du golfeur gallois Tom Green. Plus près de nous, on se rappelle tous qui jouait à la pointe pour le Canadien pendant les années 1970 : bien oui, Guy Lapointe.

— François Lesage

Les boys, vous avez oublié ce monsieur (Brayden) Point qui joue au hockey !

— Daniel Renaud

Ne pas oublier Étienne Desmarteau, médaillé d’or aux Jeux olympiques (à St. Louis en 1904) au lancer du… marteau ! Un parc a son nom à Rosemont.

— Jean-Simon Frenette

Henri Cochet, joueur de tennis.

— Daniel Arseneault

On aurait également pu ajouter Will Power en IndyCar.

— Carl Côté

Je pense au cycliste Arnaud Démare. Il faut le faire, avoir un tel nom sur la ligne de départ ou au moment de lancer une échappée.

— Anne-Marie Girard

Rigolo, cet article, mais je ne pouvais pas laisser passer l’occasion de vous rappeler que le nom le plus prédestiné doit sans doute être celui d’Usain Bolt, l’homme le plus rapide sur la planète. Bolt = vite comme l’éclair.

— Lino Bramucci

Nom le plus prédestiné : l’escrimeuse olympique Sandra Sassine.

— JF Simoneau

En 2005, Birdie Kim a remporté l’Omnium féminin de golf des États-Unis. Pas mal comme nom prédestiné.

— Mario Simard

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.