Traite de personnes au Canada

Une exposition pour déconstruire les mythes

À l’occasion de la Journée mondiale contre la traite d’êtres humains, le ministère fédéral de la Sécurité publique a lancé ce week-end l’exposition nomade La traite des personnes, ce n’est pas ce que vous pensez, dans le but de défaire les nombreux mythes liés à cet enjeu. L’installation extérieure visitera Montréal du 3 au 5 août prochains, sur le site du parc d’attractions La Ronde. Des arrêts sont aussi prévus en Ontario, en Nouvelle-Écosse, en Alberta et au Manitoba. « Les Canadiens croient que c’est quelque chose qui arrive aux autres, dans d’autres pays, et ils ne comprennent pas combien c’est prévalent dans nos communautés », a souligné la directrice générale du Canadian Centre To End Human Trafficking, Julia Drydyk, en entrevue téléphonique. — La Presse Canadienne

Safia Nolin condamne le retour de Maripier Morin

Dans un long message publié sur ses réseaux sociaux, Safia Nolin condamne le retour à l’écran de Maripier Morin, qu’elle avait dénoncée à l’été 2020. « Chaque personne qui permet à ces gens de regagner leur place de privilège dans la place publique est responsable de la peur ambiante et du message que ça véhicule : tu peux faire n’importe quoi, c’est pas grave », a écrit l’autrice-compositrice-interprète. À l’inverse, les victimes s’exposent à des menaces de mort et se font tourner le dos par l’industrie, déplore Safia Nolin. Rappelons qu’à l’été 2020, la chanteuse avait accusé Maripier Morin de harcèlement sexuel, d’agression physique et de racisme lors d’une soirée dans un bar deux années plus tôt. — Léa Carrier, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.