Couche-Tard

Alain Bouchard vend pour 300 millions de dollars d’actions

Le cofondateur et président exécutif du conseil d’Alimentation Couche-Tard, Alain Bouchard, vend pour 300 millions de dollars d’actions de l’entreprise.

Les quatre fondateurs de la chaîne de dépanneurs de Laval viennent donc tous de vendre des blocs d’actions ayant au total une valeur supérieure à 600 millions.

Les trois autres cofondateurs et membres du conseil d’administration de l’entreprise, Jacques D’Amours, Réal Plourde et Richard Fortin, ont vendu ensemble pour 300 millions de dollars d’actions au cours des séances des 23 et 24 septembre.

L’entreprise rachète un peu plus de 6,3 millions d’actions détenues par Orano, le holding privé d’Alain Bouchard. La transaction se fait au prix unitaire de 47,23 $ et s’inscrit dans le cadre de la plus récente offre publique de rachat de l’entreprise débutée en avril.

Puisqu’Alain Bouchard est président du conseil d’administration de Couche-Tard, un comité spécial du conseil mené par l’administrateur indépendant Eric Boyko a été mis en place pour évaluer et approuver cette transaction.

Les opérations des quatre fondateurs de Couche-Tard sont toutes réalisées à des fins de planification successorale.

Alain Bouchard, 72 ans, continuera d’avoir le contrôle de 35,1 % des droits de vote comparativement à 35,3 % avant la transaction. Il a cédé le poste de PDG à Brian Hannasch en 2014.

« Au cours des quatre dernières décennies, Couche-Tard est devenue un leader mondial en matière d’accommodation et de mobilité », souligne Alain Bouchard dans un communiqué publié vendredi.

« Je suis persuadé que notre taille, notre culture et notre stratégie gagnantes ainsi que les structures que nous avons mises en place, tant du point de vue de la direction que de celui de la gouvernance, continueront de servir l’entreprise dans son parcours pour devenir une société encore plus forte et innovante », ajoute-t-il.

Le mois dernier, Jacques D’Amours a vendu au total 3,4 millions d’actions, Réal Plourde, 1,2 million d’actions et Richard Fortin, 1,8 million d’actions.

Ces trois entrepreneurs ont obtenu pour leurs actions un prix unitaire allant de 48 $ à 48,53 $ et conservent aussi tous d’importants blocs d’actions d’Alimentation Couche-Tard en portefeuille.

Le premier dépanneur de l’entreprise a été ouvert en 1980.

L’action de Couche-Tard a clôturé la séance de vendredi en baisse de 1,1 %, à 47,68 $ à la Bourse de Toronto.

Revue boursière

New York en baisse, Toronto stagne

La Bourse de New York a fini en légère baisse vendredi, perplexe face à un rapport sur l’emploi décevant, mais qui donne tout de même des raisons de croire que l’économie américaine se porte bien. À Toronto, le S&P/TSX a clôturé pratiquement inchangé, alors que le prix du pétrole brut a dépassé 80 $ US pour la première fois en sept ans et qu’un rapport sur l’emploi en septembre au Canada montre un retour à des niveaux prépandémiques.

— Agence France-Presse et La Presse Canadienne

MTY augmente ses prix avec prudence

Dans le contexte inflationniste actuel, Groupe d’alimentation MTY augmente ses prix « avec une grande prudence » afin de ne pas rebuter ses clients, assure Éric Lefebvre, chef de la direction. Le franchiseur montréalais, propriétaire de 80 marques, dont Sushi Shop, Thai Express et Valentine, augmente ses prix à un rythme « bas ou très bas » dans une fourchette entre 0 et 10 %. Groupe MTY, qui prépare le lancement de son programme de fidélité à la fin du mois de novembre, affirme que les ventes sont en croissance dans plusieurs de ses enseignes. En Bourse, les actions de MTY ont connu vendredi un recul de 5,6 %, ou 3,87 $, pour clôturer à 65,23 $.

– La Presse Canadienne

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.