Saison 2022-2023

Retour à la fiction au Théâtre de Quat’Sous

Le Théâtre de Quat’Sous a dévoilé vendredi les pièces qui composeront la prochaine saison, lesquelles clament haut et fort les vertus de la fiction.

Pour Olivier Kemeid, codirecteur général et directeur artistique du Quat’Sous, la saison 2022-2023 marque un retour de la fiction. « Je crois que nous avons un grand besoin d’invention, besoin d’auteurs et d’autrices qui nous font faire des avancées par l’imagination, qui nous projettent dans d’autres mondes. Il n’y a que la fiction qui peut faire cela.

« Je suis vraiment très fier de cette programmation, la saison prochaine est composée de propositions fortes et bien campées. Des propositions affirmées. Je suis soulagé aussi que malgré tous les reports provoqués par la pandémie, nous ayons su garder une cohérence de saison. Le rythme et la séquence des saisons ont été mis à mal, mais notre proposition collective continue d’avoir du sens.

« Je reste fidèle à mes couleurs, ajoute Olivier Kemeid. J’ai une attirance pour la littérature, qui s’incarne avec les pièces de Trakl, Édouard Louis, Jean-Philippe Baril Guérard. »

« Mais j’ai aussi envie de faire entendre les échos de ce qui se passe de façon sourde dans notre monde. Le racisme, la diversité, les inégalités sociales, qui se sont creusées avec la pandémie. C’est effrayant d’y penser... »

– Olivier Kemeid, codirecteur général et directeur artistique du Quat’Sous

La ségrégation raciale, toujours d’actualité

Le combat contre la ségrégation raciale sera sans conteste évoqué dans M’appelle Mohamed Ali, pièce qui ouvrira la saison avec sa distribution composée de neuf interprètes afrodescendants montréalais. Le texte écrit par le Congolais Dieudonné Niangouna rend hommage au célèbre boxeur, mais interroge aussi la condition de l’acteur noir. Du 6 au 21 septembre.

Du 28 septembre au 7 octobre, ce sont les mots du poète austro-hongrois Georg Trakl qui résonneront avec la pièce Rêve et folie. Une création de la metteure en scène Brigitte Haentjens portée sur scène par son grand complice Sébastien Ricard.

Suivra Une journée, pièce de Gabrielle Chapdelaine mise en scène par Olivia Palacci. Ici, quatre personnages incarnés par Nathalie Claude, Rose-Anne Déry, Renaud Lacelle-Bourdon et André-Luc Tessier décident de faire sauter les gonds de leur quotidien. Du 18 octobre au 5 novembre.

Un retour

Du 22 novembre au 10 décembre, Martin Faucher fera un retour sur les planches dans un face-à-face avec Félix-Antoine Boutin, dirigé par Jérémie Niel, pour la production de Qui a tué mon père, d’après le roman à succès d’Édouard Louis.

En janvier, Patrice Dubois dirige un texte signé Jean-Philippe Baril Guérard et intitulé Vous êtes animal. Articulée autour de L’origine des espèces de Charles Darwin, mais campée en 2022, la pièce met notamment en vedette Isabeau Blanche, Lyndz Dantiste, Laurence Dauphinais et Harry Standjofski.

Mille, d’Olivier Kemeid, dans une mise en scène de Mani Soleymanlou, prendra le relais du 28 février au 25 mars. Ici, l’interprète Monique Spaziani (mais est-ce bien son vrai nom ?) se lance dans une quête sur les racines de sa famille, et ce, jusqu’en Autriche nazie.

Wollstonecraft clôturera la saison. Ce texte de Sarah Berthiaume, mis en scène par Édith Patenaude, aborde notamment le sujet délicat de l’infertilité. Ariane Castellanos, Jean-Christophe Leblanc et Ève Pressault partageront la scène, du 18 avril au 13 mai.

Consultez le site du Théâtre de Quat’Sous

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.