TikTok

Le nouveau moteur de recherche de la génération Z

Lorsque Ja’Kobi Moore a décidé de s’inscrire cette année dans une école secondaire privée de sa ville natale, La Nouvelle-Orléans, elle a appris qu’il lui fallait au moins une lettre de recommandation d’un professeur. Elle n’en avait jamais demandé, alors elle a cherché de l’aide.

« Lettre de recommandation d’un professeur », a-t-elle tapé dans la barre de recherche de TikTok.

Moore, 15 ans, a fait défiler l’application TikTok jusqu’à ce qu’elle trouve deux vidéos : l’une expliquant comment demander une lettre de recommandation à un professeur et l’autre montrant un modèle de lettre. Ces deux vidéos avaient été réalisées par des enseignants et étaient plus faciles à comprendre qu’un résultat de recherche Google ou une vidéo YouTube, a affirmé Ja'Kobi Moore, qui prévoit de parler à ses enseignants ce mois-ci.

TikTok est connu pour ses vidéos de danse virales et sa musique pop. Mais pour la génération Z, l’application vidéo est aussi de plus en plus un moteur de recherche.

De plus en plus de jeunes utilisent le puissant algorithme de TikTok – qui personnalise les vidéos qui leur sont présentées en fonction de leurs interactions avec le contenu – pour trouver des informations qui correspondent étrangement à leurs goûts. Cette personnalisation s’accompagne du sentiment que ce sont de vraies personnes qui synthétisent et diffusent les informations sur l’application, et non des sites web sans visage.

Sur TikTok, « vous voyez comment la personne s’est sentie par rapport à l’endroit où elle a mangé », explique Nailah Roberts, 25 ans, qui utilise l’application pour chercher des restaurants à Los Angeles, où elle vit.

Une longue critique écrite d’un restaurant ne peut pas rendre compte de son ambiance, de sa nourriture et de ses boissons comme le fait un petit clip, dit-elle.

Transformation

L’essor de TikTok en tant qu’outil de découverte s’inscrit dans le cadre d’une transformation plus large de la recherche numérique. Si Google reste le moteur de recherche dominant dans le monde, les gens se tournent vers Amazon pour chercher des produits, Instagram pour se tenir au courant des tendances et Snap Maps de Snapchat pour trouver des commerces locaux. À mesure que le monde numérique continue de se développer, l’univers des moyens d’y trouver des informations s’étend.

Google a remarqué que TikTok empiète sur son domaine. Bien que l’entreprise de la Silicon Valley ait contesté que les jeunes utilisent TikTok pour remplacer son moteur de recherche, au moins un dirigeant de Google a publiquement fait remarquer les capacités de recherche de l’application vidéo rivale.

« Dans nos études, quelque chose comme près de 40 % des jeunes, quand ils cherchent un endroit pour dîner, ne vont pas sur Google Maps ou Search. Ils vont sur TikTok ou Instagram. »

– Prabhakar Raghavan, vice-président senior de Google, lors d’une conférence technologique en juillet

Google a intégré des images et des vidéos dans son moteur de recherche ces dernières années. Depuis 2019, certains de ses résultats de recherche présentent des vidéos TikTok. En 2020, Google a lancé YouTube Shorts, qui partage des vidéos verticales de moins d’une minute et a commencé à inclure son contenu dans les résultats de recherche.

TikTok, qui appartient à la société internet chinoise ByteDance, a refusé de commenter sa fonction de recherche et les produits qui pourraient être en test. L’entreprise a déclaré qu’elle était « toujours en train de réfléchir à de nouvelles façons d’ajouter de la valeur à la communauté et d’enrichir l’expérience TikTok ».

Effectuer une recherche sur TikTok est souvent plus interactif que taper une requête sur Google. Au lieu de parcourir des murs de texte, les membres de la génération Z s’appuient sur les recommandations des vidéos TikTok pour trouver ce qu’ils cherchent, en regardant vidéo après vidéo pour trier le contenu. Ils s’assurent ensuite de la véracité d’une suggestion en se basant sur les commentaires publiés en réponse aux vidéos.

Ce mode de recherche s’explique par le fait que les jeunes utilisent TikTok non seulement pour chercher des produits et des entreprises, mais aussi pour poser des questions sur la façon de faire les choses et trouver des explications sur leur signification. Avec des vidéos qui durent souvent moins de 60 secondes, TikTok renvoie ce qui apparaît comme des réponses plus pertinentes, selon beaucoup.

Modération de contenus

L’ascension de TikTok comme moteur de recherche peut signifier que davantage de personnes tombent sur des informations erronées et des désinformations sur l’application, qui pourraient alors être amplifiées et se propager davantage, a souligné Francesca Tripodi, professeure de sciences de l’information et des bibliothèques à l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill. La plateforme a eu du mal à modérer les contenus trompeurs sur les élections, la guerre en Ukraine et l’avortement.

L’algorithme de TikTok tend à garder les gens sur l’application, de sorte qu’il est plus difficile pour eux de se tourner vers d’autres sources pour vérifier les faits, a ajouté Mme Tripodi.

« Vous ne cliquez pas vraiment sur quoi que ce soit qui puisse vous faire sortir de l’application », a-t-elle expliqué. « Il est donc encore plus difficile de vérifier l’exactitude des informations que vous obtenez. »

TikTok s’est efforcé de devenir un lieu de recherche d’informations. L’application teste actuellement une fonction qui identifie les mots-clés dans les commentaires et renvoie aux résultats de recherche correspondants. En Asie du Sud-Est, elle teste également un flux avec du contenu local, afin que les gens puissent trouver des entreprises et des évènements près de chez eux.

La mise en place de fonctions de recherche et de localisation devrait permettre à TikTok – qui est déjà l’application la plus téléchargée au monde pour les 18-24 ans, selon Sensor Tower – de s’imposer davantage auprès des jeunes utilisateurs.

TikTok « est en train de devenir un guichet unique pour le contenu comme il ne l’était pas à ses débuts », a déclaré Lee Rainie, qui dirige les recherches sur l’internet et les technologies au Pew Research Center.

La version originale de ce texte a d’abord été publiée dans le New York Times.

Lisez la version originale de l'article (en anglais)

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.