Santé physique

Initiation à l’Essentrics

Ce mois-ci, on s’intéresse à la technique de mise en forme Essentrics. D’abord parce qu’elle a été fièrement mise au point ici, mais surtout parce qu’elle fait un bien fou au corps. Relâchement des tensions, soulagement de la douleur, amélioration de la posture, renforcement des muscles et affinement de la silhouette : la liste des bienfaits s’étire longuement.

Renforcer le corps en l’étirant

À mi-chemin entre le ballet classique, la danse et le taï-chi, Essentrics s’inspire aussi des principes de la physiothérapie. Par le biais de mouvements chorégraphiques amplifiés, on se sert des contractions musculaires excentriques pour étirer le corps de façon dynamique. En d’autres mots, l’idée est de contracter le muscle pendant sa phase d’allongement. « Essentrics utilise uniquement le poids du corps pour renforcer celui-ci. Aucun appareil n’est utilisé. Grâce à différentes techniques appliquées par le professeur, le corps est déverrouillé et la musculature est rééquilibrée », explique l’entraîneuse Marie-Eve Gauthier, avec qui on a eu le bonheur de s’entretenir.

Les vertus insoupçonnées de la souplesse

Essentrics est une technique de mise en forme complète. En sollicitant les 650 muscles et les 360 articulations du corps, elle permet notamment de gagner en flexibilité. Sans viser le grand écart à la Jean-Claude Van Damme, on se donne plutôt comme objectif de travailler le tissu conjonctif pour maintenir ou améliorer sa souplesse, un atout important lorsqu’on vieillit. « La souplesse, c’est ce qui nous garde jeunes. Quand on est souple, nos mouvements sont fluides, de plus grande amplitude, et on se déplace plus aisément », indique Marie-Eve Gauthier.

Le tissu conjonctif est « comme une immense toile qui entoure, soutient et relie chaque partie du corps entre elles, et même chaque cellule à son organe », ajoute la spécialiste. « Lorsque le tissu conjonctif est stimulé régulièrement, comme par des mouvements Essentrics lents, sécuritaires et de grande amplitude, les fascias, tendons et ligaments sont alors lubrifiés, et le corps s’assouplit. »

« Quand on est souple, nos mouvements sont fluides, de plus grande amplitude, et on se déplace plus aisément. »

— Marie-Eve Gauthier, entraîneuse, Essentrics

Des bienfaits aussi nombreux que variés

Essentrics procure une foule de bienfaits, tant sur le plan de la santé que sur celui de l’apparence physique. Pour n’en nommer que quelques-uns : cette technique de mise en forme sans pareille apporte entre autres un immense sentiment de plénitude et de liberté en déliant les articulations et les muscles tendus. Elle améliore aussi la posture, soulage la douleur et prévient les blessures, en plus de sculpter le corps avec finesse. « Je ne connais aucune autre technique qui apporte un tel sentiment de bien-être », conclut l’entraîneuse passionnée.

« Je ne connais aucune autre technique qui apporte un tel sentiment de bien-être. »

— Marie-Eve Gauthier, entraîneuse, Essentrics

Un peu plus sur l'Essentrics

Histoire

Une inspirante histoire mère-fille

Si la technique compte aujourd’hui des adeptes partout dans le monde, c’est d’abord à Montréal qu’elle a été créée. Derrière Essentrics se cachent en effet Miranda Esmonde-White, ancienne ballerine professionnelle, et sa fille Sarah Esmonde-White, diplômée en économie et en santé publique.

Séance

Par où commencer ?

Des cours d’Essentrics sont offerts partout dans la province. Si on maîtrise bien la technique, on peut aussi s’abonner au contenu en ligne sur le site d’Essentrics. Comme elle est sans impact sur les articulations, elle peut être pratiquée tous les jours.

Méthode pour tous

À chacun son rythme

Essentrics s’adresse à quiconque souhaite se faire du bien. Qu’on soit athlète de haut niveau ou raide comme une barre, « il est toujours possible d’ajuster la profondeur d’un plié ou d’un penché, ou de réduire le nombre de répétitions. Une chose très importante : ne jamais être dans une zone de douleur », avise Marie-Eve Gauthier.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.