Beauté

Testé et approuvé

Au royaume des produits cosmétiques, il est facile de s’y perdre, avec le nombre étourdissant de nouveautés qui atterrissent sur les tablettes. Notre équipe vous présente ses découvertes et ses suggestions de produits testés… et approuvés !

Beaux cils à petit prix

Fondée au début des années 2000 en Allemagne, la société essence s’est donné comme mission de développer des produits de beauté de qualité à prix abordable. Depuis, les produits de l’entreprise, distribués dans 50 pays, dont le Canada, cartonnent partout où ils passent. Lancés récemment, les nouveaux mascaras Double Trouble nous ont convaincue. L’applicateur double face permet deux actions : définir et courber les cils avec la brosse en fibres, puis ajouter un peu de volume avec la brosse élastomère. Ceux qui veulent un volume d’enfer, passez votre tour, mais côté définition et application facile, c’est génial. Venant en deux versions – ultra noir et imperméable (on vous confirme qu’il l’est !) –, le mascara est végane, sans parabènes, silicone ou particules de microplastique. Tout ça, à moins de 10 $. Pourquoi se donner la peine de payer plus ?

Prix : 6,99 $, offert chez Pharmaprix

— Iris Gagnon-Paradis, La Presse

Séduisant sérum antifatigue

Vrai : on a été d’abord charmée par le nom de ce produit, un sérum « antifatigue » qui se veut en prime « puissant », voilà qui tombe à pic. Si la marque Naturally Serious (au logo pourtant criard) était jusqu’ici passée totalement sous notre radar, voilà qu’on apprend qu’elle nous vient des June Jacobs Labs, et du duo mère-fille June et Rochelle Jacobs. Son slogan est engageant : « Fait proprement, développé éthiquement, testé cliniquement ». Lire : véganes, non testés sur les animaux, et éprouvés. Et c’est un fait : que ce soit ce sérum en particulier, ou les autres produits de la gamme testés (nettoyant, crème de nuit, crème contour des yeux, sérum pour les lèvres), notre peau assoiffée a immensément apprécié. Et en redemande. Finis les traits tirés et ce désagréable sentiment de tiraillement, c’est effectivement puissant. Peaux grasses s’abstenir. Quant à la fatigue, c’est un tout autre dossier, à régler sur l’oreiller, bien évidemment. Et pas dans un petit pot, aussi séduisant soit-il…

Prix : 48 $, en vente chez Pharmaprix

— Silvia Galipeau, La Presse

D comme douceur

Diesel a fini par prendre la vague en vogue du non genré en proposant D, sa première tentative en la matière. Un exercice de funambule délicat, pour lequel on a misé sur la sobriété, avec une attaque épicée au gingembre, qui fera lever têtes et nez après vaporisation. Tout cela s’arrondit rapidement, grâce à deux parfums ronflants et fort classiques : une lavande provençale et une vanille Bourbon malgache (les ingrédients sont cultivés de façon durable sur leur lieu d’origine). La formule annoncée indique que des notes de coton, en référence aux jeans, devraient être de la partie. Discrètes, elles révèlent néanmoins une subtile pointe de « fer à repasser chaud » que l’on retrouve dans H24 (Hermès). Moderne et doux, D se montre assez convenu pour un premier essai. Il devrait ravir les amateurs de vanille, ici dominante et persistante, ce qui en fera une belle option pour les journées plus fraîches ; inversement, le bouquet reste trop appuyé par grande chaleur. On aime le flacon, fabriqué avec un souci environnemental.

Prix : 89 $ pour 50 ml, 118 $ pour 100 ml, en pharmacie

— Sylvain Sarrazin, La Presse

Une crème de jour adaptée

L’entreprise québécoise Omy Laboratoires a concocté de nouvelles crèmes de jour juste à temps pour cette période de l’année où la peau du visage commence à perdre de son éclat et à avoir besoin de plus de soins. Grâce au logiciel qui évalue les besoins de chaque personne avant de lui proposer une formule sur mesure, on a obtenu une crème qui correspondait exactement à ce qu’on cherchait – et l’action séborégulatrice a été efficace même durant les journées particulièrement humides. On a beaucoup apprécié le fait de pouvoir choisir la texture (légère, riche, soyeuse) et le parfum (on a personnellement craqué pour la douceur de la fragrance concombre, mais on peut aussi opter pour une crème sans parfum). Et si on veut un soin plus en profondeur, le sérum (sur mesure, lui aussi) a accentué l’effet de la crème, dont on a quand même pu constater les bénéfices en l’utilisant seule.

Prix : 64,99 $, en ligne et dans les points de vente

— Laila Maalouf, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.