Le Canadien

Samuel Montembeault, en version revue et améliorée

Est-ce que Samuel Montembeault mérite déjà le titre de joueur le plus amélioré cette saison chez le Canadien ? Martin Biron pense que oui.

« En effet, je trouve qu’il est le plus amélioré des membres de cette équipe-là », a répondu l’ex-gardien des Sabres de Buffalo, des Flyers de Philadelphie, des Islanders et des Rangers de New York, lors d’une conversation téléphonique dimanche en journée.

« C’est un gardien que j’ai toujours aimé, il a une bonne base technique, mais je trouvais qu’il lui manquait un peu de vitesse pour avoir du succès dans cette ligue. Il a trouvé une façon de corriger ça avant le début de la saison. »

Biron, qui a pris part à 508 matchs dans la LNH et qui est de nos jours analyste, a vite remarqué un Samuel Montembeault en formule améliorée en regardant les matchs du Canadien cette saison.

« On voit dans ses mouvements que c’est plus explosif, a-t-il ajouté. Des fois, il y a des gardiens qui font certaines choses lors des entraînements, et ensuite, en situation de match, il leur manque ce petit extra, et ça devient plus difficile. C’était son cas avant, mais cette saison, je le regarde aller, et on remarque tout de suite qu’il est plus rapide dans ses déplacements.

« Je sais qu’il a mis l’accent là-dessus lors de ses entraînements avec Éric Raymond [l’entraîneur des gardiens du Canadien]. Ensemble, ils se sont mis à travailler plus en profondeur dans le filet, ce qui permet à Samuel d’avoir davantage de vitesse lors de ses déplacements.

« Un gardien de but, c’est une affaire de timing ; tu dois jouer de manière à être confortable dans tes déplacements, et puis avec ce petit ajustement, on voit bien que Samuel est plus confortable depuis qu’il joue plus profondément dans son but. »

Saisir l’occasion

Ce confort renouvelé devant le but permet au gardien de vivre les meilleurs moments de sa jeune carrière. À 26 ans, le voici qui arrive au huitième rang des gardiens du circuit dans la catégorie des arrêts effectués en situation de buts attendus, avec un taux de 12,5. Dans une catégorie plus conventionnelle, celle du pourcentage d’arrêts, il affiche un taux de ,911, une nette amélioration par rapport au taux de ,891 qu’il avait obtenu la saison dernière en 38 rencontres.

Depuis que Jake Allen, blessé, est tombé au combat après le match du 7 janvier, le gardien québécois a su saisir l’occasion. C’est lui qui a depuis obtenu tous les départs devant le filet montréalais, et en sept matchs depuis le 9 janvier, il affiche un solide taux d’efficacité de ,934.

Lors de son bilan de mi-saison, la semaine dernière, le directeur général Kent Hughes avait laissé savoir que Montembeault n’allait aller « nulle part », ce qui laisse croire que la direction du club voit un avenir avec lui.

Au point de lui donner la chance de devenir le gardien numéro un de cette équipe ? Martin Biron croit qu’un tel scénario est plausible, et il croit aussi que la direction du Canadien en sera bientôt à l’heure des décisions ; entre autres, un autre gardien, Cayden Primeau, sera admissible au ballottage la saison prochaine. « Je ne pense pas que le Canadien va pouvoir garder les trois gardiens », prédit-il.

En attendant, Biron estime que Samuel Montembeault va poursuivre sa progression, une étape à la fois, dans la bonne direction, celle vers le haut.

« La plupart des gardiens finissent par avoir la chance de pouvoir devenir le numéro un, conclut-il. Depuis que Jake Allen est blessé, Samuel a cette opportunité et il a offert de bonnes performances. Souvent, pour un gardien, il y a plusieurs marches à gravir avant d’arriver au sommet. C’est ce que Samuel est en train de faire… »

Trois matchs à l’agenda cette semaine

Après avoir obtenu un congé d’entraînement dimanche, le Canadien va reprendre le collier lundi matin au centre d’entraînement de Brossard. Le club montréalais a trois matchs à l’horaire cette semaine, dont le premier, de la très grosse visite mardi soir au Centre Bell : celle des Bruins de Boston, de loin le meilleur club de la LNH cette saison. Le Canadien va ensuite recevoir les Red Wings de Detroit jeudi, avant de prendre la direction d’Ottawa pour y conclure la semaine, samedi, le temps d’un rendez-vous avec les Sénateurs.

– Richard Labbé, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.