Poste de DG du Canadien

Kent Hughes toujours dans la course

Son nom avait circulé lors de l’embauche de Jeff Gorton comme vice-président des opérations hockey du Canadien, et voilà qu’il refait surface. L’agent Kent Hughes est toujours dans la course au moment où on arrive dans la deuxième phase des entrevues pour le poste de directeur général.

C’est du moins ce que laissent croire des informations recueillies par La Presse, que le collègue de The Athletic Pierre LeBrun a également publiées vendredi soir.

La haute direction du Tricolore envisage sérieusement la possibilité de rencontrer Hughes, un Montréalais d’origine établi à Boston depuis plusieurs années, dans la deuxième phase des entrevues, qui doit commencer « très prochainement », voire dans les prochaines heures. Le Canadien n’a pas voulu commenter nos informations.

Selon le confrère de Sportsnet Eric Engels, les anciens joueurs Mathieu Darche et Daniel Brière seraient aussi dans le coup. Les Ducks, les Canucks et les Blackhawks sont également à la recherche d’un DG, si bien que les équipes ne peuvent pas se permettre d’étirer les démarches avant d’engager leur personne de confiance.

Nos sources n’étaient pas en mesure de confirmer, vendredi soir, si d’autres candidats étaient encore dans le coup. Comme c’est souvent le cas dans ces situations, le processus demeure relativement opaque.

Long historique

De tous les candidats évoqués, Hughes est celui dont les liens avec Gorton sont les plus évidents. Ils se sont connus à Boston, ville dont Gorton est originaire. Le monde du hockey est petit et les liens qui les unissent le prouvent. Le frère de Kent Hughes, Ryan, a été repêché par les Nordiques en 1990, mais s’est ensuite retrouvé dans l’organisation des Bruins alors que Gorton y était directeur du recrutement.

Gorton et Hughes ont aussi fait affaire ensemble notamment par l’entremise de Patrice Bergeron, l’un des plus gros noms que Hughes représente. Gorton était adjoint au directeur général à Boston quand les Bruins ont repêché Bergeron en 2003.

Une fois devenu directeur général des Rangers de New York, Gorton a conclu une transaction avec les Hurricanes de la Caroline pour obtenir le 216e et avant-dernier choix du repêchage de 2018. Avec ce choix, les Rangers ont repêché Riley Hughes, le fils de Kent.

Même s’il a quitté Montréal il y a des années, Hughes maîtrise encore le français. Il compte d’ailleurs une multitude de Québécois parmi ses clients.

Selon le site spécialisé Puckpedia, en plus de Bergeron, il représente notamment Kristopher Letang, Anthony Beauvillier, Marco Scandella, Michael Matheson, Samuel Blais et William Carrier.

Chez le Canadien, Hughes ne compte personnellement aucun client, mais sa firme, Quartexx Management, représente Josh Anderson et Michael Pezzetta, toujours selon les données de Puckpedia.

En plus des noms susmentionnés, Hughes est également l’agent de Darnell Nurse, de Drake Batherson et du prometteur attaquant de l’Avalanche Alex Newhook.

À 51 ans, il est l’un des candidats les plus âgés parmi les principaux noms qui circulent.

Les liens Darche-Andlauer

Cela dit, Jeff Gorton n’est pas seul dans ce processus de recherche de candidats. Il est épaulé par Geoff Molson, propriétaire et président du Canadien, par l’ancien joueur, entraîneur et DG Bob Gainey, de même que par Michael Andlauer, propriétaire minoritaire du Canadien.

Selon ce qu’il a été permis d’apprendre, Darche et Andlauer ont eux aussi un certain historique. Andlauer était propriétaire des Bulldogs de Hamilton alors que cette équipe était le club-école du Canadien, dans la Ligue américaine. Darche était le capitaine des Bulldogs en 2009-2010.

Pendant sa carrière de joueur, Darche était représenté par Don Meehan, que l’on dit très proche d’Andlauer.

Darche est actuellement directeur des opérations hockey du Lightning de Tampa Bay, après avoir travaillé dans le monde des affaires à la suite de sa carrière de joueur. Si certains des candidats dont les noms circulent pourraient très bien être retenus pour d’autres fonctions (adjoint au DG, par exemple), on verrait mal Darche quitter le Lightning pour se joindre à un rival de division sans obtenir de promotion significative.

Enfin, Daniel Brière, lui, est président des Mariners du Maine, une équipe de l’ECHL, et donne aussi un coup de pouce aux Flyers de Philadelphie dans le développement des joueurs.

Depuis sa retraite de joueur, en 2015, Brière a d’ailleurs travaillé dans l’administration des Flyers de Philadelphie. Parallèlement, il a aussi étudié à l’école de finances Wharton, branche de l’Université de la Pennsylvanie. Bref, il s’est donné tous les outils afin de progresser dans l’administration du hockey.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.