79e cérémonie des Golden Globes

Les grands gagnants d’une cérémonie boudée

Avec trois prix chacun, le long métrage The Power of the Dog, de Jane Campion, et la comédie musicale West Side Story, de Steven Spielberg, sont les grands gagnants de la 79e cérémonie des Golden Globes, tenue dimanche soir en l’absence totale des artisans et des dirigeants de l’industrie hollywoodienne et sans être diffusée à la télévision.

Les principaux prix

Si West Side Story a remporté deux prix d’interprétation (Rachel Zegler et Ariana DeBose) contre un seul (Kodi Smith-McPhee) pour The Power of the Dog, Jane Campion a toutefois eu l’avantage sur Steven Spielberg en décrochant le prix de la meilleure réalisation. Avec Belfast, film inspiré de sa propre enfance, l’acteur, scénariste et réalisateur britannique Kenneth Branagh a remporté le prix du meilleur scénario. Dune, de Denis Villeneuve, est reparti avec le prix de la meilleure musique originale, signée Hans Zimmer, alors que le plus récent film de James Bond, No Time to Die, a obtenu le prix de la meilleure chanson originale, interprétée par Billie Eilish.

La soirée en vase clos

Minée par plusieurs scandales dans les dernières années, notamment quant au manque flagrant de diversité chez ses membres et un séjour de plusieurs votants à Paris, aux frais de la production, pour visiter le plateau d’Emily in Paris, série par la suite citée, l’Association de la presse étrangère d’Hollywood (HFPA) a vu toute l’industrie hollywoodienne lui tourner le dos. Aucune célébrité n’a participé au gala de dimanche soir, ne serait-ce que pour présenter un trophée. L’ancien diffuseur NBC a aussi abandonné le navire. L’association n’a pas non plus accrédité les médias pour la cérémonie tenue dans la salle International Ballroom de l’hôtel Beverly Hilton. Les résultats étaient communiqués par le site internet et les comptes de l’HFPA sur les réseaux sociaux. L’organisme a terminé la soirée en remerciant « toutes les personnes ayant rendu mémorable la dernière année ». Joint vendredi, deux jours avant la cérémonie, Roger Frappier, un des producteurs de The Power of the Dog, a dit à La Presse qu’un « redressement » était nécessaire à l’HFPA, mais il se montrait optimiste pour l’avenir. « Cette année, pour la première fois, ceux qui vont gagner ne le seront pas pour des cadeaux envoyés, mais parce que les membres des Golden Globes auront vu les films », nous a-t-il déclaré.

Chez les interprètes

Du côté des comédiens et comédiennes, Will Smith (King Richard) et Nicole Kidman (Lucille Ball dans Being the Ricardos) ont remporté les prix de meilleur acteur et meilleure actrice dans la catégorie des films dramatiques. Dans la catégorie des comédies ou films musicaux, ces prix sont allés à Andrew Garfield (Tick Tick,… Boom !) et Rachel Zegler (West Side Story). Pour les rôles de soutien, seuls deux prix sont remis pour l’ensemble des films. Ils ont été attribués, comme indiqué précédemment, à Ariana DeBose (West Side Story) et Kodi Smith-McPhee (The Power of the Dog).

Autres prix au cinéma

C’est le film japonais Drive my Car, de Ryusuke Hamaguchi, qui a remporté le prix du meilleur film dans une autre langue que l’anglais. Depuis son passage à Cannes (prix du scénario) l’été dernier, ce film a remporté plusieurs récompenses sur la route des festivals et galas. Le long métrage Encanto (Disney) a remporté le prix du meilleur film d’animation.

À la télé

Du côté des œuvres télévisuelles, les nombreux prix ont été répartis entre plusieurs séries. La populaire série Succession est couronnée meilleure œuvre dramatique, en plus de deux prix d’interprétation à Jeremy Strong (meilleur acteur) et Sarah Snook (meilleure actrice dans un second rôle). C’est Hacks qui remporte pour sa part le prix de la meilleure série télévisée dans la catégorie comédie ou comédie musicale alors que Jean Smart obtient le prix de la meilleure comédienne dans cette catégorie. The Underground Railroad remporte le trophée de la meilleure minisérie ou du meilleur téléfilm.

Michael Keaton et Kate Winslet

Pour son travail dans Dopesick, œuvre de Disney+ consacrée aux ravages du médicament OxyContin, Michael Keaton remporte le Golden Globe du meilleur acteur dans une minisérie ou un film fait pour la télévision. C’est Kate Winslet qui remporte le prix de la meilleure actrice dans la même catégorie avec Mare of Easttown, série dans laquelle elle incarne une policière qui enquête sur le meurtre d’une adolescente et est meurtrie par ses propres troubles personnels. O Yeong-su (Squid Game), Jason Sudeikis (Ted Lasso) et Michaela Jaé Rodriguez (Pose) remportent aussi des prix d’interprétation.

Par distributeurs

Les films Don’t Look Up (4 sélections), Licorice Pizza (4), The Lost Daughter (2) et CODA (2) repartent les mains vides. Par distributeurs, HBO (Succession, Mare of Easttown, Hacks) devance ses concurrents à la télévision, alors que du côté du cinéma, Netflix (The Power of the Dog, Tick Tick,… Boom !) devance légèrement 20th Century Fox et ses trois prix avec West Side Story.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.