L’investisseur avisé

Les patrons de BRP empochent

Chaque dimanche, nous braquons les projecteurs sur des éléments de l’actualité financière et boursière qui peuvent être utiles à l’investisseur, mais qui pourraient être passés sous le radar

Plusieurs membres de la haute direction de BRP viennent d’exercer des options et de vendre des actions leur ayant permis de toucher un gain brut global supérieur à 100 millions de dollars.

Le PDG José Boisjoli a levé le 30 septembre un peu plus de 1 million d’options à des prix d’exercice oscillant entre 20 $ et 63 $ pour ensuite vendre ces titres le jour même à un prix unitaire de 118 $. Cette opération lui a valu un gain de plus de 80 millions.

Le grand patron de BRP a aussi vendu le 30 septembre un bloc additionnel de 12 000 actions du constructeur de produits récréatifs d’une valeur de 1,4 million de dollars.

Sept autres dirigeants ont exercé en septembre des options et vendu des actions leur ayant permis de réaliser un gain total approximatif de 25 millions.

L’action de BRP a atteint un sommet historique de 129 $ l’été dernier.

***

RBC préfère jouer de prudence face à la relance de l’économie et retire sa recommandation d’achat sur l’action d’Air Canada. L’analyste Walter Spracklin estime que la direction du transporteur aérien montréalais a accompli un travail impressionnant depuis le début de la pandémie, mais étant donné que la valeur du titre a doublé depuis son creux, il dit devenir de plus en plus préoccupé par l’impact que les variants peuvent avoir.

« La possibilité de voir apparaître de nouveaux variants est une véritable menace pour la reprise », souligne-t-il dans une note publiée mardi.

***

La Financière Banque Nationale et ATB Capital Markets ont haussé cette semaine à 2,50 $ leur cible sur 12 mois pour le titre de Bombardier. Ils sont maintenant cinq à voir l’action à 2,50 $. La cible moyenne des analystes est cependant de 1,94 $. « Je suis à l’aise de bonifier mon multiple d’évaluation en raison de la force du marché des avions d’affaires qui peut se maintenir, mais aussi en raison de l’amélioration du bilan », soutient Cameron Doerksen, de la Financière Banque Nationale, dans une note publiée mardi.

À la Scotia, Konark Gupta maintient sa cible à 1,50 $ et prévient que Bombardier risque de devoir investir davantage pour développer de nouveaux appareils ou rafraîchir ses modèles, car si Gulfstream a dévoilé deux nouveaux jets d’affaires cette semaine, il faut s’attendre à ce qu’Embraer et Textron en fassent autant.

***

Guru a amorcé octobre avec un nouvel adepte. John Zamparo, de la CIBC, a lancé le 30 septembre un suivi des activités de l’entreprise montréalaise de boissons énergisantes biologiques en recommandant d’acheter le titre. « Je considère Guru comme une rare occasion de placement dans le secteur canadien de la consommation de base ayant un potentiel de croissance des revenus supérieur à 30 % pour plusieurs années », souligne-t-il.

***

Le président du conseil d’administration de Stingray vient d’acheter pour environ 435 000 $ d’actions du fournisseur montréalais de services musicaux. Mark Pathy a acheté un total de 60 000 actions au cours des séances des 23 et 24 septembre. Ces achats augmentent à 4 063 534 le nombre d’actions de Stingray dans son portefeuille.

***

Les titres québécois de Lion, Xebec Adsorption, Stella-Jones, Saputo, Hexo, Dorel et Dialogue ont tous touché cette semaine un nouveau plancher des 52 dernières semaines à Toronto.

***

Un haut dirigeant de Haivision vient d’acheter pour plus de 240 000 $ d’actions du fournisseur montréalais de solutions de diffusion vidéo en continu. Mahmoud Al-Daccak, chef des technologies et responsable du développement de produits, a acheté le mois dernier un total de 30 000 actions. Il a réalisé ses transactions au cours des séances des 16, 20 et 21 septembre.

***

La Bourse de Toronto restera fermée lundi à l’occasion du congé férié de l’Action de grâce.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.