Passeport Canada

Des agences de voyages dépassées par les délais d’attente

Des agences de voyages qui tentent de planifier les voyages scolaires à l’étranger pour la semaine de relâche s’inquiètent des délais d’attente de Passeport Canada. Des parents craignent aussi de ne pas pouvoir laisser partir leur enfant, en raison des retards.

Les agences de voyages doivent réserver les billets d’avion trois mois avant le départ des groupes scolaires, une exigence des compagnies aériennes, explique Francis Côté, directeur de l’agence Voyages Objectif Terre, à Longueuil.

Le nom complet de l’élève sur le billet d’avion doit être « exactement » le même que celui inscrit dans son passeport, explique l’agent de voyages. Par expérience, avant de procéder à la réservation des billets, il dresse la liste des voyageurs à partir d’une copie du passeport de chacun.

« Si je n’ai pas une copie du passeport pour faire la liste, il y a toujours des erreurs, précise Francis Côté. J’ai des professeurs qui ont essayé de construire la liste à partir des listes de classe et cela ne fonctionnait pas. Il y a toujours des erreurs. »

Il est possible d’apporter des changements sur les billets d’avion trois semaines avant le départ des groupes scolaires, précise l’agent de voyage. Toutefois, une telle modification « représente beaucoup de stress et les frais peuvent varier de 50 $ à 300 $, selon les compagnies aériennes ».

La jeune fille de Bianca Godbout s’est inscrite au voyage scolaire de l’école secondaire Pointe-Lévy, prévu à la fin de février au Costa Rica, bien que son passeport soit échu. Voyages Objectif Terre demande pourtant aux élèves de remettre leur passeport d’ici le 11 novembre, afin de procéder à la réservation des billets d’avion du groupe.

« On a déjà commencé à payer pour le voyage au Costa Rica. Si [ma fille] n’a pas son passeport en novembre, elle ne sera pas prise en compte pour la réservation des billets d’avion. »

– Bianca Godbout

Avec une feuille personnalisée au nom de sa fille, Bianca Godbout a réussi à obtenir un rendez-vous le 5 octobre au bureau des passeports à Québec. Sa demande devrait être traitée dans les deux semaines suivantes, selon l’information qu’elle a reçue.

Pourtant, des clients de Francis Côté ne pourront pas recevoir leur passeport avant la mi-janvier, à peine deux mois avant leur départ, précise-t-il. L’été dernier, des élèves ont reçu leur passeport 48 heures avant leur départ pour le Costa Rica, alors qu’ils avaient entamé les procédures plus de trois mois avant leur vol, ajoute-t-il.

Voyages Objectif Terre compte déjà plusieurs centaines d’élèves qui devront renouveler leur passeport avant de partir à l’étranger avec leur école. « C’est dommage. On a beaucoup payé à cause de la pandémie dans le tourisme, et on va se retrouver avec des clients qui vont nous appeler en panique », poursuit Francis Côté.

« J’ai déjà des clients qui se demandent s’ils vont s’inscrire pour le voyage parce que ça les inquiète de ne pas avoir leur passeport à temps. »

– Francis Côté

Les délais d’attente pour obtenir un passeport peuvent s’élever jusqu’à 17 semaines pour les gens qui ne détiennent aucune preuve de départ à l’étranger dans les 45 prochains jours ouvrables, indique Passeport Canada. Lundi, le prochain rendez-vous disponible dans la région de Montréal pour les départs dans un mois et demi était… dans deux mois, soit le jeudi 17 novembre.

« La priorité est de servir ceux qui voyagent dans les 45 jours ouvrables, précise le ministère des Ressources humaines et du Développement des compétences, par courriel. Si les étudiants voyagent en février 2023 et qu’ils ont besoin de réserver leur voyage trois mois à l’avance, cela peut constituer un service dans les 45 jours ouvrables. »

Francis Côté doute d’ailleurs que la situation dans les bureaux des passeports s’améliore d’ici les Fêtes. « Ce qui m’inquiète, c’est qu’on va encore se retrouver devant une catastrophe. Si on est à 17 semaines maintenant, alors qu’on est dans une période plus tranquille, à quoi cela va ressembler en décembre et en janvier ? », déplore-t-il.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.