Quoi voir, quoi faire

Quoi voir, quoi faire cette semaine ? Voici les suggestions culturelles de nos journalistes.

Cabaret holographique à la TOHU

Du cirque, de la danse, de la magie, de la musique… tout ça présenté en hologramme grâce à la magie du virtuel. C’est ce que propose la compagnie française 14:20 avec son cabaret holographique La veilleuse, présenté en première nord-américaine à la TOHU. Avec ses 10 tableaux empreints de poésie, ce spectacle d’une vingtaine de minutes (suivi d’une discussion de 10 minutes) se veut un hommage à la sentinelle, cette lampe qui veille sur les salles de théâtre lorsque les spectacles ont pris fin. Gratuit. Du jeudi au dimanche jusqu’au 4 septembre.

— Stéphanie Morin, La Presse

Retour des Indiscrétions publiques

Pour une 8e année, le Théâtre du Ricochet débarque dans les parcs montréalais pour présenter Indiscrétions publiques, un parcours théâtral gratuit. Au programme : sept courtes pièces inédites jouées comme des conversations quotidiennes par des duos d’acteurs. Les sujets abordés sont divers – masculinité toxique, allaitement en public, antimilitarisme – et se déploient d’un banc de parc à un autre.

Le 4 août au parc Molson, le 10 août au parc Ahuntsic et le 11 août sur la Promenade Wellington à Verdun.

— Stéphanie Morin, La Presse

Présence autochtone prend son envol

Le Festival international Présence autochtone prendra son envol à Montréal, le 9 août prochain. Fondé en 1990 par l’organisme Terres en vues, l’évènement multidisciplinaire réaffirme l’importance des artistes, des cinéastes, des conteurs et des danseurs des Premières Nations. Le cinéma est à l’honneur, tout comme les concerts de musique sur la place des Festivals. Mais aussi d’autres formes de l’art autochtone dans sa grande variété d’expression. Présence autochtone se tiendra à la place des Festivals et dans divers lieux du Quartier des spectacles, du 9 au 18 août.

— Luc Boulanger, La Presse

Dernier week-end à Lanaudière

Le Festival de Lanaudière termine son édition 2022 ce week-end en compagnie de Yannick Nézet-Séguin et de l’Orchestre Métropolitain. Le charismatique chef dirigera sa formation pour deux concerts extérieurs qui s’annoncent « épiques ». D’abord, le samedi 6 août à 20 h, le premier acte de La Walkyrie, l’opéra de Richard Wagner, avec les interprètes Christine Goerke, Brandon Jovanovich et Franz-Josef Selig. Puis le lendemain, le 7 août à 16 h, un ultime concert estival avec la pianiste Hélène Grimaud. Pour sa première performance à Lanaudière, la célèbre pianiste française interprétera le Concerto pour piano en la mineur de Robert Schumann.

— Luc Boulanger, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.