COVID-19

McDonald’s Canada ferme ses salles à manger

C’est au tour de McDonald’s de fermer ses salles à manger, en réaction à la pandémie de COVID-19 qui évolue rapidement. La chaîne de restauration rapide interrompt également son service de commandes à emporter. Seuls le service au volant et la McLivraison demeurent en fonction à partir de samedi minuit. « Dans l’intérêt de nos employés, de nos clients et de nos collectivités, nous avons pris la décision d’interrompre notre service de commandes à emporter et notre service aux espaces réservés du stationnement », confirme Ryma Boussoufa, directrice aux communications externes et relations d’entreprise. Dans un geste similaire à celui de Starbucks Canada, des restaurants sélectionnés pourraient maintenir le service là où des besoins particuliers sont présents, près des hôpitaux et des établissements de soins de santé. — Mayssa Ferah, La Presse

COVID-19

Congé dominical à la SAQ

La direction de la Société des alcools du Québec (SAQ) a annoncé en fin d'après-midi samedi la fermeture de ses succursales le dimanche, et ce, pour une période indéterminée. D’après le communiqué de presse, les succursales n'ouvriront qu'à compter de midi, le lundi. Selon la SAQ, ce congé dominical permettra à ses employés de se reposer. Le lundi matin sera consacré à « l'assainissement des magasins et à regarnir les tablettes ». « La SAQ opère depuis plusieurs jours à main-d'œuvre réduite en raison des cas d'isolement préventif et de la fermeture des écoles et des garderies. Étant donné la situation et l'achalandage élevé en magasin, le niveau de fatigue et de préoccupation de ses équipes est considérable », peut-on lire dans le communiqué. — La Presse canadienne avec La Presse

Bombardier

Un employé infecté force la fermeture d’une usine

Un employé de l’usine Bombardier de Pointe-Claire, où travaillent près de 1000 personnes, a reçu un diagnostic de COVID-19, ce qui incite l’entreprise à fermer cette installation pour 48 heures, le temps de désinfecter les lieux par mesure de précaution.

« Nous sommes en train de vérifier quels employés ont été en contact avec cette personne, pour que ces employés puissent mettre en œuvre un protocole d’auto-isolement », explique le directeur des communications de Bombardier Aviation, Mark Masluch.

Cependant, l’employé malade ne s’est pas présenté au travail au cours des deux dernières semaines, en raison des symptômes qu’il éprouvait, souligne M. Masluch. « Il est en auto-isolement depuis presque deux semaines », dit-il, sans donner plus d’information sur son état de santé.

L’usine touchée est le Centre d’excellence de Bombardier, au 2345, boulevard des Sources, où se fait la finition des avions d’affaires. Elle rouvrira le 24 mars, après la décontamination des lieux.

Bombardier a déjà adopté plusieurs mesures pour contrer la propagation de la COVID-19, comme l’adoption du télétravail pour ceux qui le peuvent, la prise de la température des employés et le nettoyage plus rigoureux des installations, précise le directeur des communications.

— Isabelle Ducas, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.