Ancien entrepôt de DuPont

20 millions de dollars pour démolir

Au début des années 2000, les terrains industriels en banlieue comme Vaudreuil-Dorion pouvaient se vendre sous les 3 $ le pied carré. La société Rosefellow vient de payer 32 $ le pied carré pour un lot le long de la route Transcanadienne, à Pointe-Claire.

Situé au 6000, route Transcanadienne, l’ancien entrepôt d’E. I. du Pont de Nemours à Pointe-Claire vient d’être revendu pour la troisième fois en quatre ans. Entre la première et la dernière transaction, le prix de vente a augmenté de 130 %, passant de 8,7 millions, en 2017, à 20 millions, en 2021.

De plus, l’acquéreur accepte de payer 20 millions uniquement pour mettre la main sur le terrain de 626 000 pieds carrés, parce qu’il démolira la bâtisse construite en 1974.

« Présentement, nous avons des locataires en place avec des baux valides jusqu’au 31 octobre 2022 », explique dans un courriel Mike Jager, associé de Rosefellow.

« Le but est de démolir la bâtisse existante en novembre 2022 et de construire le mois de janvier suivant un nouvel entrepôt d’une superficie d’entre 275 000 et 375 000 pieds carrés muni d’un plafond à 36 ou 40 pieds. »

— Mike Jager

L’investissement totalisera 62 millions. Foi de Mike Jager, la construction ira de l’avant en 2023 même sans entente de location au préalable. Un signe que le marché industriel est clairement à l’avantage des propriétaires et des bailleurs.

DuPont a quitté le bâtiment en 2018. Son départ coïncide avec la fin de la desserte ferroviaire du site via l’antenne Doney en raison de la construction du Réseau express métropolitain (REM).

Disponibilité en baisse

« Comme la demande d’espace industriel continue de dépasser l’offre, les taux de disponibilité ont continué de baisser dans la région de Montréal au premier trimestre 2021, enregistrant une diminution de 40 points centésimaux en un an. En conséquence, les loyers nets ont augmenté de 14,5 % au cours de la même période », écrit l’agence Colliers dans sa plus récente étude de marché. Selon cette agence, le taux de disponibilité des locaux industriels se chiffre maintenant à 2,1 %, près d’un creux historique, et le loyer net demandé atteint en moyenne 7,98 $ le pied carré. Il était à 6 $ il y a deux ans.

La raison de la popularité des locaux industriels est l’engouement des consommateurs pour le magasinage en ligne. Pour chaque tranche de 100 millions de ventes additionnelles en ligne, les détaillants doivent ajouter 125 000 pieds carrés d’entreposage, selon l’agence immobilière CBRE.

Résultat : des promoteurs comme Rosefellow multiplient les chantiers. Colliers recense de nouveaux bâtiments industriels de 2,2 millions de pieds carrés. L’ensemble du marché industriel dans la région montréalaise regroupe 355 millions de pieds carrés d’usines et d’entrepôts.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.