Groupe Océan met le cap sur Vancouver

Avec l’acquisition de l’entreprise de remorquage Samson Tugboats, située à Vancouver, le Groupe Océan poursuit son incursion dans l’Ouest canadien et ajoute deux nouveaux remorqueurs à sa flotte.

« L’objectif, c’était d’aller chercher une compagnie qui opérait depuis quelques années, qui nous ressemble et qui avait déjà des relations avec des clients, un carnet de commandes et une connaissance du territoire dans l’Ouest », affirme Philippe Filion, directeur des affaires publiques et corporatives chez Groupe Océan.

Établi à Québec, le Groupe Océan est présent en Colombie-Britannique depuis 2020. L’acquisition de Samson Tugboats lui permet d’ajouter deux nouveaux remorqueurs à sa flotte, qui en compte désormais six.

Ces navires permettront au Groupe Océan d’honorer des contrats actuels de remorquage océanique, mais également de « viser plus gros », dit M. Filion.

Le montant de la transaction se chiffre en millions de dollars, affirme M. Filion, sans préciser davantage. Le Groupe Océan n’a pas fini son expansion sur la côte Ouest même si l’entreprise veut prendre le temps de bien intégrer Samson Tugboats et sa dizaine d’employés avant de poursuivre ses acquisitions.

« Il y a beaucoup de développement dans l’Ouest canadien, que ce soit de grands projets reliés aux oléoducs ou le développement de terminaux. On les regarde tous et on va soumissionner dans un prochain temps.  »

— Philippe Filion, directeur des affaires publiques et corporatives chez Groupe Océan

« C’est une acquisition stratégique, pas un évènement isolé », conclut M. Filion.

Après trois ans d’activités en Alberta, vente et location d’équipements à l’industrie des sables bitumineux, l’expansion de Groupe Océan en Colombie-Britannique a débuté en février 2020 avec la commande de deux nouveaux remorqueurs destinés au port de Vancouver. L’entreprise a ensuite transporté un remorqueur de ses activités dans les Caraïbes et un de l’Est canadien pour mieux répondre à la demande.

Les activités de remorquage océanique s’accompagnent de contrats de dragage pour la construction et l’entretien de routes côtières et l’entretien de voies maritimes, notamment dans la région de Prince Rupert, dans le nord de la Colombie-Britannique, ainsi que la location de barges pour la construction sur les rives.

L’entreprise souhaite concentrer sa croissance sur ces contrats de dragage, qui consistent à utiliser sa flotte pour entretenir des chenaux et s’assurer que des routes côtières soient sécuritaires par le recours au remblaiement ou à l’enrochement des berges.

Bien présente tout le long du fleuve Saint-Laurent, l’entreprise québécoise a également obtenu un contrat de remorquage océanique de 10 ans avec le port de Kingston, en Jamaïque, en 2018.

Le Groupe Océan compte désormais 34 remorqueurs, environ 500 barges et tout près de 1000 employés.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.