Piscines intérieures

Du luxe à l’état pur

Si l’achat de piscines extérieures s’est considérablement accru l’été dernier, qu’en est-il des bassins intérieurs et quelles sont les contraintes d’aménagement ainsi que les coûts reliés à ce type d’installation ? Immersion dans un monde de rêve... qui n’est pas à la portée de toutes les bourses.

Marc-André Bourdon, courtier immobilier chez RE/MAX Signature, pressent une demande qui s’explique à cause des conditions sanitaires actuelles : « Les gens savent qu’ils risquent de ne pas voyager dans les deux prochaines années et ils cherchent un moyen de se baigner en toutes saisons. Ce sont soit de grands sportifs qui veulent pratiquer la natation, soit des baby-boomers qui sont grands-parents et qui souhaitent attirer la famille chez eux. Dans le premier cas, ils veulent un couloir de nage, un système à contre-courant ou avec élastique, et dans le second cas, ils préfèrent une piscine de forme organique avec un spa déversant pour s’amuser. »

De son côté, Marie-Yvonne Paint, courtière immobilière chez Royal LePage Héritage, ne remarque pas une plus forte demande. « Les piscines intérieures, c’est très délicat, et il y a peu de maisons sur le marché qui en ont une. Les gens peuvent être contents quand ça vient avec ou ils n’en veulent pas du tout à cause de l’entretien. C’est donc assez tranché », dit Mme Paint, qui a d’ailleurs vendu deux propriétés à Westmount dont les acheteurs ont décidé de fermer les bassins installés au sous-sol, parce que l’odeur du chlore imprégnait la maison et que de l’humidité altérait les murs.

« Idéalement, il faut que la piscine intérieure soit aménagée dans un bâtiment attaché à la demeure, comme une extension, et il est impératif d’y installer un système de déshumidification. La construction doit être parfaitement adaptée », explique-t-elle, en précisant qu’il faut prendre en compte le fait que nous vivons dans un pays aux climats extrêmes.

Primordiale déshumidification

Le président de Piscines Bonaventure, Mark Fournier, confirme que la demande est infime, surtout pour des questions de coût.

« La construction de la piscine en tant que telle n’est pas très différente de celle d’une piscine en arrière-cour, mais ça prend absolument un système de déshumidification qui représente un très gros morceau de l’équation, puisqu’il coûte au minimum 50 000 $. »

— Mark Fournier, président de Piscines Bonaventure

« On n’envisage pas de piscine intérieure, ajoute-t-il, sans cet équipement qui récupère l’humidité et la transforme en chaleur pour l’eau. »

Par ailleurs, « la pièce doit être complètement isolée du reste de la maison, posséder son propre système de chauffage et de ventilation », explique-t-il. Intégrer une belle fenestration pour pouvoir ouvrir complètement en été et profiter de la vue toute l’année maximise aussi le plaisir de passer du temps dans cette pièce, mais fait encore gonfler la facture. Résultat : il faut investir au moins 200 000 $ pour créer un espace sain, sans impact négatif sur le reste de la demeure et un environnement agréable à vivre.

Inspecter avant d’acheter

L’ajout d’un agrandissement avec une piscine intérieure à un bâtiment existant est donc très coûteux, et cette dépense risque fort de ne pas être récupérée en totalité en cas de revente, mais plutôt à 50 %. En revanche, plus la valeur de la propriété est grande et plus le retour d’investissement sera récupéré pour ce type d’équipement. Il est indéniable que cet ajout augmente le prestige d’une résidence d’exception. Marc-André Bourdon conseille donc fortement d’acheter une propriété possédant déjà cette installation.

Il recommande aussi de vérifier le carnet d’entretien de la piscine et des systèmes techniques avant de signer une promesse d’achat, parce que s’ils sont défectueux, la note de réparation pourrait être salée. Si le vendeur n’est pas en mesure de fournir un carnet à jour, on fait inspecter les lieux comme on le fait pour le reste de la maison.

Beaucoup de sous… mais que du bonheur !

André Lachance a construit une piscine intérieure en même temps que sa maison de Boucherville, qu’il a mise en vente pour réaliser un nouveau projet : « 60 % du temps de vie dans notre maison, on était dans cette pièce-là parce que c’est très lumineux. Tous les matins, je prenais un bain dans la piscine. L’avantage est qu’on en profite en toutes saisons. On a mis des portes vitrées, ce qui donne l’impression de se baigner dehors en été quand c’est ouvert ».

Il témoigne de l’importance d’avoir un très bon système de déshumidification : « Les seules personnes que j’ai connues qui étaient mécontentes d’avoir une piscine intérieure, c’est parce qu’elles n’avaient pas une bonne déshumidification. J’ai eu toutes sortes de piscines extérieures avant d’en avoir une intérieure et j’adore ça parce qu’il y a moins d’entretien et qu’elle reste stable, puisqu’il n’y a pas de problème de gel et de dégel. La température de l’eau est identique à celle de la pièce, c’est vraiment confortable. » Il recommande également de faire des joints en époxy pour une meilleure résistance et de prévoir un accès pratique à toute la mécanique sous la piscine.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.