Plaisirs glacés Gourmand

Cocktails prêts à boire
TEST À l’aveugle

À la suite d’un récent appel d’offres lancé par la SAQ aux producteurs québécois, le marché des cocktails prêts à boire a explosé dans les succursales de la société d’État. Étalées de part et d’autre de la file d’attente des caisses, on retrouve des dizaines de sortes de cocktails en canette, produits par une multitude de microdistillateurs de chez nous. Comment s’y retrouver ? Voici les résultats d’une dégustation à l’aveugle réalisée par notre équipe de testeurs maison.

Romeo’s Gin Spritz

Cocktail au gin et soda à l’orange sanguine et à la rhubarbe

Le cocktail développé par l’équipe de PUR Vodka a été le seul à faire réellement l’unanimité au sein de notre petit jury aux goûts diversifiés. On a apprécié son côté léger, ses bulles fines et le beau parfum de ses arômes naturels ; certains ont aussi détecté les notes de concombre du gin Roméo. Boisson bien équilibrée qui, toutefois, peut induire les consommateurs en erreur, car elle n’a de spritz que le nom...

Degré d’alcool : 7 % Taux de sucre : 34 g/L Prix : 14,99 $/4 canettes de 250 ml (1,50 $/100 ml) Note moyenne du jury : 8,2/10

Johnny Bootlegger Whiskey Old Fashioned

Cocktail de whiskey avec une touche d’orange

Cocktail élaboré à Laval par le groupe Geloso, il s’est illustré auprès de la plupart des membres de notre jury, mis à part celle qui a rapidement déclaré avoir très peu d’affection pour les spiritueux dorés. Parmi les autres, on a aussitôt détecté les saveurs de bourbon et de miel, avec une touche d’agrumes qui donne au cocktail une certaine fraîcheur en dépit de son caractère affirmé. Bien équilibré, avec une amertume qui vient atténuer le sucre, à la manière d’un Old Fashioned, quoi.

Degré d’alcool : 7 % Taux de sucre : 78 g/L Prix : 13,80 $/4 canettes de 355 ml (0,97 $/100 ml) Note moyenne du jury : 7,7/10

Oshlag GinTo Hibiscus

Cocktail de gin-tonic à l’hibiscus

Avec ses odeurs délicates et son goût léger, le cocktail mis au point par la distillerie Oshlag est à prendre avec précaution, car il affiche malgré sa douceur un robuste taux d’alcool de 7 %. Notre jury a apprécié sa belle effervescence, ses touches de citron et de lime et son agréable minéralité. On l’a qualifié avec bienveillance de 7Up bonifié.

Degré d’alcool : 7 % Taux de sucre : 35 g/L Prix : 16,20 $/4 canettes de 355 ml (1,14 $/100 ml) Note moyenne du jury : 7,4/10

Stadaconé GinGria

Cocktail de gin aux agrumes et canneberges

Avec le Romeo’s Gin Spritz, c’est le cocktail qui a affiché le moins d’écart entre les différentes notes de notre jury. La création de la distillerie de Québec semble avoir frappé dans le mille, nos goûteurs ayant aussitôt identifié les saveurs caractéristiques de la sangria, avec des touches de canneberge et de framboise. Bien fait, léger, pas trop sucré, avec un goût de bonbon sur qui réveille l’esprit juvénile !

Degré d’alcool : 5 % Taux de sucre : 37 g/L Prix : 15,20 $/4 canettes de 250 ml (1,52 $/100 ml) Note moyenne du jury : 7,2/10

Gin de mononcle Bière d’épinette

Cocktail de gin à saveur de bière d’épinette

Préparé par la Distillerie Vice et Vertu pour le restaurant Au Pied de Cochon, ce cocktail ne fait pas dans la subtilité. Nos testeurs ont néanmoins apprécié son côté floral et boréal appuyé par une belle effervescence. Certains ont toutefois tiqué sur son niveau de sucre élevé, surtout apparent en finale – impression vérifiée quand on constate qu’il s’agit de loin du cocktail le plus sucré du panel.

Degré d’alcool : 7 % Taux de sucre : 140 g/L Prix : 18,20 $/4 canettes de 355 ml (1,28 $/100 ml) Note moyenne de notre jury : 6,7/10

Miele Sour

Cocktail d’amaretto à la limonade

Précédé par une odeur de bonbon que les jeunes parents de notre jury ont comparé à du sirop antigrippal pour les tout-petits, ce cocktail élaboré par Les Spiritueux Iberville est tout de même moins sucré en bouche qu’au nez. Ce qui ne l’empêche pas d’avoir un goût de friandise qui masque presque complètement son taux d’alcool. Une boisson manifestement destinée à un jeune public, plusieurs de nos testeurs ayant déclaré qu’il leur serait difficile d’en prendre deux de suite.

Degré d’alcool : 7 % Taux de sucre : 90 g/L Prix : 16 $/4 canettes de 355 ml (1,13 $/100 ml) Note moyenne de notre jury : 6,4/10

Noroi Cosmo

Cocktail de vodka à l’orange et aux canneberges

La couleur et l’odeur de punch aux fruits ont semblé faire craindre le pire à certains des membres de notre jury, mais le cocktail concocté par la distillerie de Saint-Hyacinthe s’est avéré équilibré, pas trop sucré, peut-être un brin concentré, mais néanmoins agréable, impressions vérifiées par les notes décernées, toutes identiques à une exception près.

Degré d’alcool : 7 % Taux de sucre : 62 g/L Prix : 14 $/4 canettes de 355 ml (0,99 $/100 ml) Note moyenne de notre jury : 6,1/10

Amermelade Spritz

Cocktail Spritz prêt-à-boire

Il s’agit littéralement d’un spritz en canette, élaboré par Les Spiritueux Iberville, qui ont frappé un coup de circuit avec leur Amermelade, version québécoise du légendaire Aperol italien. Notre jury a apprécié les bulles du cocktail, les plus belles de toutes. Peut-être trop amer et trop concentré pour certains, il est bon de savoir que notre test s’est déroulé dans un parc en tout respect de la distanciation physique ; il nous a donc été impossible de tester l’Amermelade Spritz sur glace, comme le suggèrent les indications sur la canette.

Degré d’alcool : 7 % Taux de sucre : 69 g/L Prix : 13,60 $/4 canettes de 355 ml (0,96 $/100 ml) Note moyenne de notre jury : 6/10

Recalés

Au total, cinq cocktails prêts à boire n’ont pas obtenu la note de passage de notre jury. Parmi eux, le Ginlight aux bleuets de la distillerie Artist in Residence est venu bien près de se classer avec une note de 5,8/10, mais nos goûteurs ont trouvé qu’il s’apparentait un peu trop à une eau aromatisée, ce qui s’explique par son taux d’alcool de 3 %, le plus faible de notre sélection. Le Wabasso Gin Conifère, le Cherry River Hard Seltzer Yuzu Lime, Les Îles Spritz et le Kamouraska Vodka Ananas Gingembre ont obtenu des scores entre 3,8 et 3,1, résultat dans tous les cas d’un piètre équilibre des saveurs en bouche.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.