Retour des Nordiques

La LNH ne voit pas d’« opportunité » en ce moment

Québec — La rencontre entre le ministre Eric Girard et les bonzes de la Ligue nationale de hockey (LNH) a permis au gouvernement du Québec de réitérer son intérêt pour le retour d’une équipe dans la capitale. Mais la Ligue indique qu’il n’y a aucune « opportunité » actuellement.

Le ministre des Finances du Québec et son sous-ministre Pierre Côté ont rencontré jeudi virtuellement le commissaire de la LNH, Gary Bettman, et son bras droit, Bill Daly.

« Nous avons eu une rencontre cordiale ce matin avec M. Girard et M. Côté, durant laquelle ils ont de nouveau exprimé la passion du Québec pour le hockey et l’intérêt profond de la Ville de Québec pour un retour de la LNH », ont expliqué MM. Bettman et Daly dans une déclaration commune à l’issue de la rencontre.

« Malheureusement, nous ne sommes au fait d’aucune opportunité pour rencontrer cet intérêt à l’heure actuelle », ont continué les cadres de la LNH, qui se sont dits néanmoins « flattés » par l’intérêt du gouvernement de François Legault.

« Les lignes de communication entre les parties ont été rafraîchies et nous nous sommes entendus afin de rester en communication si les circonstances le demandent à l’avenir », assurent toutefois MM. Bettman et Daly.

Le ministre Girard a été mandaté par le premier ministre du Québec pour étudier un possible retour d’une équipe de la LNH à Québec. « Eric [Girard] a eu des discussions avec les différents investisseurs potentiels du club », disait François Legault en novembre dernier.

« La LNH a apprécié notre démarche »

Le ministre Girard a aussi parlé, dans un message sur Twitter, d’une rencontre « cordiale ».

« La LNH a grandement apprécié notre démarche et indiqué ne pas être en position présentement pour répondre positivement à notre intérêt. Nous avons convenu de demeurer en contact et de garder les canaux de communication ouverts », a écrit M. Girard.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.